Stephen Hawking et l’univers

Commenter cet article

Le célèbre astrophysicien Stephen Hawking est décédé le 14 mars 2018 à l’âge de 76 ans.


Ses contributions à la science et à la cosmologie ont ouvert la voie à des avancées significatives dans la compréhension de notre univers. Cependant, il avait le désir d’en apprendre encore davantage à ce sujet, à « la recherche d’une […] théorie complètement unifiée » (Une brève histoire du temps, éditions Flammarion, page 31, traduction Isabelle Naddeo-Souriau).

Dans ce livre, Hawking a employé plus de 20 fois le mot « Dieu ». Carl Sagan a écrit dans l’introduction de cet ouvrage : « C’est aussi un livre sur Dieu… ou peut-être sur l’absence de Dieu. Le mot Dieu emplit ces pages. Hawking s’embarque dans une recherche pour répondre à la fameuse question d’Einstein se demandant si Dieu avait le choix en créant l’univers » (page 15).

Les références de Hawking à Dieu sont plus rhétoriques et philosophiques qu’une reconnaissance de la réalité divine : « Ce désir de savoir, chevillé à l’humanité, est une justification suffisante pour que notre quête continue. Et notre but n’est rien moins qu’une description complète de l’Univers dans lequel nous vivons » (page 33).

En 2016, la NASA ajouta à cette description : « Le télescope Hubble à champ profond, lancé au milieu des années 1990, avait donné le premier aperçu réel du nombre de galaxies dans l’univers. Des observations ultérieures, comme celles du champ ultra-profond de Hubble, avaient révélé une myriade de galaxies lointaines. Cela avait conduit à estimer que l’univers observable contenait environ 200 milliards de galaxies. La nouvelle recherche montre que cette estimation serait au moins 10 fois trop basse. » Autrement dit, l’univers contiendrait plus de 2000 milliards de galaxies. Nous sommes sans voix devant l’immensité de l’univers et le fait que certaines galaxies se déplacent à plus de 160 millions de km/h (God and the Astronomers, Robert Jastrow, page 12).

 

Des questions plus importantes

Pourquoi l’univers existe-t-il ? Hawking désirait connaître la réponse : « Il y a peu, la plupart des scientifiques étaient trop occupés par le développement des théories qui décrivaient ce qu’est l’univers pour se poser la question pourquoi » (Une brève histoire du temps, page 219).

Où devons-nous chercher la réponse ? Hawking se référait souvent à Dieu, mais les cosmologues et les astronomes prennent-ils au sérieux la révélation divine qui répond depuis plusieurs millénaires à cette question ? Jadis, le roi David se posait la même question fondamentale que nous : « Quand je contemple les cieux, ouvrage de tes mains, la lune et les étoiles que tu as créées : Qu’est-ce que l’homme, pour que tu te souviennes de lui ? Et le fils de l’homme, pour que tu prennes garde à lui ? » (Psaume 8 :4-5).

Les Écritures montrent que cette vie physique est un entraînement pour un héritage ultérieur, non seulement de la Terre (Matthieu 5 :5), mais aussi de « toutes choses » (Psaume 8 :7, Ostervald). L’épître aux Hébreux cite ce Psaume en clarifiant le futur potentiel de la destinée humaine prévue par Dieu : « Tu as mis toutes choses sous ses pieds » (Hébreux 2 :8). L’évangéliste Roderick Meredith expliqua cette ultime destinée : « Le mot grec traduit ici par “toutes choses” a le sens de “l’univers entier” » (Votre ultime destinée, page 20). 

Aussi incroyable que cela puisse paraître, la Bible révèle que les humains ont le potentiel d’explorer les extrémités de l’univers. Comment ? En suivant l’exemple du Messie, Jésus-Christ, qui fut ressuscité des morts pour vivre dans la dimension spirituelle, comme le révèle Romains 1 :4. Ceux qui croient, qui Lui obéissent et qui suivent Son mode de vie reçoivent la promesse de la vie éternelle (cf. Jean 3 :16).

Hawking écrivit au sujet de sa quête pour comprendre l’univers : « Cependant, si nous découvrons une théorie complète, elle devrait un jour être compréhensible dans ses grandes lignes par tout le monde, et non par une poignée de scientifiques. Alors, nous tous […] serons capables de prendre part à la discussion sur la question de savoir pourquoi l’Univers et nous-mêmes, nous existons […] à ce moment, nous connaîtrons la pensée de Dieu » (La théorie de tout, Sciences et Avenir, pages 72-73).

Le triomphe ne vient pas de la pensée humaine, mais de la révélation divine. Les Écritures révèlent la pensée de Dieu ! Aussi incroyable que cela puisse paraître, Dieu a créé l’univers pour qu’il soit notre héritage futur ! Dans notre préparation pour cet avenir, l’univers existe pour que les êtres humains apprennent à connaître le Créateur qui les a conçus (Romains 1 :20) et se préparent à leur formidable destinée.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +