Le christianisme traditionnel est-il biblique ?

Commenter cet article

De nombreuses idées et doctrines du christianisme traditionnel ne correspondent pas à ce que la Bible enseigne ! Vous devez savoir ce que la parole divine déclare réellement au sujet du christianisme de Jésus – le véritable christianisme biblique. Une analyse approfondie de Jean 3 :16 aide à révéler les vérités que vous devez connaître !


En avril 2017, une étude rapportait qu’environ 2,3 milliards de gens dans le monde se professaient chrétiens (Pew Research Forum). Cela représente 30% des 7,6 milliards d’habitants sur la Terre ! L’Encyclopédie du monde chrétien recense au moins 33.000 dénominations chrétiennes, dont 9000 sont classées comme « protestantes » et 22.000 « indépendantes ».

Ces milliers de dénominations sont en désaccord sur beaucoup de leurs doctrines, enseignements et croyances. Toutes ne peuvent pas avoir raison ! Se pourrait-il que certaines croient même à un faux « Jésus » qui ne serait pas Celui de la Bible ? Jésus nous a averti : « Car il s’élèvera de faux christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus » (Matthieu 24 :24). Puisque ces milliers de dénominations enseignent des doctrines différentes, se pourrait-il que beaucoup de gens croient à un christianisme de contrefaçon ?

Des millions de prétendus chrétiens tiennent pour acquis les traditions, les doctrines et les concepts enseignés par leur dénomination, sans chercher à les prouver par eux-mêmes. C’est pourquoi nous vous mettons au défi, dans les pages du Monde de Demain, de vérifier dans la Bible ce que nous disons ! C’est la seule façon de savoir qu’il s’agit de la vérité ! Jean 8 :31-32 nous rappelle que Jésus « dit alors aux Juifs qui avaient cru en lui : Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres » (Colombe).

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi il y avait tant de contradictions apparentes dans les pratiques du christianisme traditionnel ? Correspond-il au christianisme biblique ? Dans le cas contraire, lequel devriez-vous choisir ? Le christianisme traditionnel ou biblique ?

Ces questions sont importantes ! Une clé essentielle pour obtenir les réponses se trouve dans un simple verset biblique. Souvent appelé « le verset  d’or », Jean 3 :16 est un des passages favoris des adeptes du christianisme traditionnel. Il est parfois affiché lors d’événements sportifs et sur de grands panneaux le long des routes par ceux qui espèrent avoir un impact sur le monde avec ce message.

Cependant, lorsque nous méditons attentivement sur le contenu détaillé de ce verset, celui-ci révèle des vérités qui ont été cachées à de nombreux individus se professant chrétiens. Dans cet article, nous allons étudier trois de ces vérités cachées et ce qu’elles révèlent concernant les différences entre le christianisme traditionnel et biblique. Vous devez connaître la vérité qui se trouve dans la Bible !

 

Dieu est-Il juste ?

Beaucoup de nos lecteurs connaissent par cœur Jean 3 :16 : « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

Ces paroles sont puissantes et véritables ! Lorsque vous commencez à comprendre l’amour inconditionnel et éternel du Dieu créateur pour les êtres humains, vous comprenez que chacun d’entre eux aura une véritable opportunité de salut.

Voici la première vérité cachée dans ce verset. De nombreux chrétiens traditionnels pensent que nous vivons actuellement pendant le seul jour de salut. Tant pis pour les millions de gens qui n’ont jamais entendu parler du nom de Jésus-Christ. Ils pensent à tort que toutes ces personnes qui n’ont jamais eu l’occasion de professer le nom du Christ seront tourmentées pour l’éternité en enfer après leur mort. Ce serait totalement injuste.

Dans sa brochure Jean 3 :16 – Les vérités cachées du verset d’or, l’évangéliste Gerald Weston pose cette question au chapitre 3, intitulé « Dieu est-il juste ? » :

« L’apôtre Jean enseigna clairement que “Dieu a tant aimé le monde” (Jean 3 :16). Ici, “le monde” ne se réfère pas à la planète Terre, mais plutôt à ses habitants. Peu importe la façon de compter, il y a toujours eu davantage de “perdus” que de “rachetés”. Si Dieu “a aimé le monde”, comment est-ce possible ? Est-Il faible au point de ne pouvoir sauver la majorité de Sa création ? Cela pose les questions suivantes : “Dieu est-Il juste ? Fait-Il du favoritisme ? Tout le monde a-t-il une opportunité réelle et équitable de salut ?” »

Ceux qui étudient la Bible savent que le salut vient seulement par le nom du Sauveur du monde, Jésus-Christ, comme nous le lisons dans Actes 4 :12 : « Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. »

Dieu a un plan pour ceux qui n’ont jamais entendu le nom de Jésus-Christ et le christianisme biblique enseigne que Dieu est juste ! Il ne condamnera pas pour l’éternité ceux qui n’ont jamais entendu le nom du Christ, comme tant de gens le croient dans le christianisme traditionnel. Posez la question suivante à votre ministre ou votre prêtre : « Si une tribu indigène, isolée au milieu de la jungle, n’a jamais entendu le nom de Jésus-Christ, tous ses membres sont-ils condamnés à aller en enfer lorsqu’ils mourront ? » Vous serez peut-être choqué(e) par leur réponse.

La Bible révèle que Dieu donnera une opportunité de salut aux gens dans cette situation, au cours du jugement de la deuxième résurrection décrit dans Apocalypse 20 :11-13. Dans ce passage, Dieu nous révèle l’existence du jugement du grand trône blanc, qui aura lieu après le règne millénaire terrestre du Christ et des saints nés de nouveau. « Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres » (versets 11-12).

Si les morts se tiennent debout devant Dieu, c’est qu’ils ont été ressuscités ! Vous pouvez lire une description de cette future résurrection à la vie physique dans Ézéchiel 37, où les ossements desséchés reviennent à la vie.

En revenant à Apocalypse 20 :12, nous voyons que « des livres furent ouverts ». Le mot original grec pour « livres » est biblia, qui a donné le mot « Bible ». Des milliards de gens seront jugés selon la parole de Dieu, la Bible. À ce moment-là, leur esprit sera ouvert à la vérité divine.

« Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses œuvres » (versets 12-13). Au cours du jugement du grand trône blanc, des milliards de gens, dont beaucoup n’auront jamais entendu le nom du Christ auparavant, recevront leur première véritable opportunité de salut. Cette résurrection pour le jugement comprendra des amis et des proches que vous croyiez peut-être perdus à jamais !

Oui, Jean 3 :16 révèle que Dieu est juste. C’est une vérité importante enseignée et comprise par le christianisme biblique. Ceux qui se basent sur des traditions humaines pensent à tort que Dieu punira dans le feu de l’enfer les milliards de gens qui n’ont jamais entendu le nom de Jésus-Christ. Ce faux « dieu » injuste n’est pas le Dieu de la Bible. La bonne nouvelle est que même les habitants des villes corrompues de Sodome et Gomorrhe auront l’occasion de se repentir au cours du jugement du grand trône blanc. Jésus a déclaré : « Je vous le dis en vérité : au jour du jugement, le pays de Sodome et de Gomorrhe sera traité moins rigoureusement que cette ville-là » (Matthieu 10 :15).

Comme Jean 3 :16 le déclare, Dieu aime réellement le monde ! Et Il traitera tous ses habitants de façon équitable.

 

Que signifie “périr” ?

Relisons Jean 3 :16 : « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

Beaucoup de prétendus chrétiens renient la vérité contenue dans Jean 3 :16 en croyant à des traditions qui ne se trouvent pas dans la Bible. Ils pensent à tort qu’ils ne périront jamais ! Ils croient à la fausse doctrine païenne de l’âme immortelle. Ils pensent qu’ils possèdent une âme immortelle et  qu’ils ne peuvent pas périr à jamais.

Notez ce que Gerald Weston écrit encore au chapitre 7 de sa brochure :

« Le dictionnaire de l’Académie française (9ème édition) définit ainsi le mot périr : “s’en aller tout à fait, disparaître ; mourir.” Nous connaissons la signification d’une denrée périssable. Nous disons que des personnes périssent lors d’un accident d’avion. Mais lorsqu’il s’agit du contexte biblique, pourquoi les gens accolent-ils des définitions incorrectes au mot périr ?

« La Bible s’accorde de façon cohérente et sans ambiguïté avec la définition de “périr” dans les dictionnaires ! Elle enseigne clairement que la vie est le contraire de la mort ! Les Écritures ne mentionnent nulle part que la vie humaine est intrinsèquement éternelle. Comme nous l’avons déjà vu, même l’âme – peu importe ce que vous entendez par ce mot – est mortelle (Ézéchiel 18 :4, 20). La parole de Dieu révèle que nous ne possédons pas l’immortalité, mais que nous devons la rechercher (Romains 2 :6-7) et nous devrons la “revêtir” » (1 Corinthiens 15 :53-55).

Le but de Dieu est de nous sauver de la mort éternelle, en nous évitant de périr. Notez ce qu’écrivit l’apôtre Paul : « Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (1 Timothée 2 :3-4). Dieu ne désire pas que les êtres humains meurent pour l’éternité. Une des définitions du mot « périr » est « disparaître » ou « cesser d’exister ». Cependant, beaucoup de gens au sein du christianisme traditionnel pensent que personne ne meure vraiment car nous aurions soi-disant une âme immortelle qui ne pourrait pas périr.

Les Écritures affirment le contraire. Ceux qui endurcissent leur caractère au mal périront dans l’étang de feu : « Celui qui vaincra héritera ces choses; je serai son Dieu, et il sera mon fils. Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les débauchés, les magiciens, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort » (Apocalypse 21 :7-8).

Les pécheurs invétérés périront dans l’étang de feu. Leur punition sera la seconde mort pour laquelle il n’y a plus de résurrection. Ce châtiment est la mort éternelle. Comme nous le lisons dans Romains 6 :23 : « Car le salaire du péché, c’est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. » Nous ne sommes pas encore immortels. La vie éternelle est un don de Dieu.

Avec cette vérité, nous voyons un contraste saisissant entre le christianisme traditionnel et le christianisme biblique. L’enseignement traditionnel dit que nous vivrons éternellement et que personne ne périra ni ne cessera d’exister. L’enseignement biblique est que les pécheurs non repentants périront dans un étang de feu où ils subiront la seconde mort – la mort éternelle – et ils cesseront d’exister.

La bonne nouvelle est que ceux qui croient véritablement au Christ de la Bible, qui se repentent de leurs péchés, qui sont baptisés – comme l’explique Actes 2 :38 – et qui restent fidèles ne périront pas pour l’éternité. Au contraire, ils recevront le don de la vie éternelle.

Ceux qui vivent véritablement par Jean 3 :16 « ne périront pas, mais auront la vie éternelle », comme Jésus l’a déclaré.

 

Qui est “Dieu” ?

En méditant sur le « verset d’or », nous avons découvert les vérités bibliques que Dieu est juste et que les méchants endurcis périront – deux vérités qui vont à contre-courant du christianisme traditionnel. Une troisième vérité remarquable de Jean 3 :16 se trouve au tout début du verset : « Car Dieu a tant aimé le monde… »

Qui est vraiment ce Dieu ? Qu’enseigne le christianisme biblique à Son sujet ?

Il existe une multitude de concepts au sujet de Dieu. En Grèce, l’apôtre Paul s’adressa aux Athéniens qui avaient dédié un monument à « un dieu inconnu ». Il parla ainsi à son audience dans l’aréopage : « Ce que vous révérez sans le connaître, c’est ce que je vous annonce. Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, étant le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite point dans des temples faits de main d’homme ; il n’est point servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, la respiration, et toutes choses » (Actes 17 :23-25). Dieu est le Créateur de toutes choses et c’est Lui qui donne la vie.

L’apôtre Paul poursuivit en insistant sur le lien que Dieu souhaite avoir avec chacun d’entre nous : « Il a fait que tous les hommes, sortis d’un seul sang, habitent sur toute la surface de la terre, ayant déterminé la durée des temps et les bornes de leur demeure ; il a voulu qu’ils cherchent le Seigneur, et qu’ils s’efforcent de le trouver en tâtonnant, bien qu’il ne soit pas loin de chacun de nous, car en lui nous avons la vie, le mouvement, et l’être. C’est ce qu’ont dit aussi quelques-uns de vos poètes : De lui nous sommes la race… » (versets 26-28).

Cette vérité est rarement mentionnée dans le christianisme traditionnel. L’apôtre Paul insista sur notre relation avec Dieu en citant un de leurs propres poètes grecs : « De lui nous sommes la race… » Il ajouta encore : « Ainsi donc, étant la race de Dieu, nous ne devons pas croire que la divinité soit semblable à de l’or, à de l’argent, ou à de la pierre, sculptés par l’art et l’industrie de l’homme » (verset 29).

L’apôtre Paul confirme cette relation familiale – le fait que nous soyons la race de Dieu. Une vérité cachée essentielle de Jean 3 :16 est la révélation que Dieu est en train de créer une famille divine ! Ceux qui se repentent réellement, qui acceptent le sacrifice du Christ pour leurs péchés et qui sont baptisés reçoivent le Saint-Esprit de Dieu, comme cela est mentionné dans Actes 2 :38. Ils deviennent aussi enfants engendrés de Dieu : « Il nous a engendrés selon sa volonté, par la parole de vérité, afin que nous soyons en quelque sorte les prémices de ses créatures » (Jacques 1 :18).

À qui devons-nous adresser nos prières ? À notre Père céleste, comme Jésus nous l’enseigna dans Matthieu 6 :9 ! Dieu est en train de créer une famille divine et Il veut que vous deveniez un de Ses fils ou une de Ses filles. « Je serai pour vous un Père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant » (2 Corinthiens 6 :18). Notez aussi comment est décrit l’amour divin dans 1 Jean 3 :1 : « Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu ! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c’est qu’il ne l’a pas connu. »

Il ne s’agit pas d’une allégorie ou d’une symbolique. Lors de la résurrection, au retour du Christ, les fidèles chrétiens naîtront de nouveau dans le Royaume de Dieu, « car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité » (1 Corinthiens 15 :53). C’est à ce moment-là que nous entrerons dans le Royaume de Dieu, dans Sa famille, en tant qu’enfants divins nés de nouveau. Dans Romains 8 :29, le Christ est appelé « le premier-né de beaucoup de frères ». Il est notre Frère aîné qui nous a réconciliés avec Dieu le Père.

Le christianisme traditionnel n’enseigne pas la vérité du plan de Dieu d’agrandir Sa glorieuse famille ! Mais si nous laissons la Bible nous enseigner au sujet du « Dieu » décrit dans Jean 3 :16, Son plan devient limpide et il sera proclamé par le christianisme biblique !

Vous avez une occasion formidable d’entrer dans la famille divine. Mais vous devez entamer le processus. Vous devez vous repentir, être baptisé(e) et recevoir le Saint-Esprit, comme nous l’avons déjà vu dans Actes 2 :38. Vous pourrez alors grandir dans la nature spirituelle inestimable que Dieu souhaite voir en vous. Dans 2 Pierre 1 :4, Dieu la qualifie de « nature divine ». Il veut que par Ses précieuses promesses « vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise. »

 

Bien plus encore !

Une méditation approfondie sur Jean 3 :16, le « verset d’or », révèle encore d’autres vérités que celles-ci. Pour en savoir plus à ce sujet, demandez notre brochure gratuite Jean 3 :16 – Les vérités cachées du verset d’or. Elle est disponible auprès de nos bureaux régionaux (adresses en page 4), ainsi qu’en téléchargement sur notre site Internet MondeDemain.org. Les huit chapitres qui la composent expliquent en détail ces trois vérités du christianisme biblique et bien d’autres.

Dans cet article, nous avons vu qu’il existe des milliers de dénominations se prétendant chrétiennes. Combien d’entre elles suivent des traditions qui ne sont pas basées sur la Bible ? Jésus condamna les dirigeants religieux de Son époque car ils suivaient des traditions qui entraient en conflit avec les Dix Commandements. Il les mit au défi dans Matthieu 15 :3 : « Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition ? »

Que choisirez-vous ? Le christianisme biblique ou une imitation de christianisme basé sur des traditions humaines et non sur la Bible ? Quelles sont les instructions du Christ concernant la fondation de nos croyances et de notre mode de vie ? Dans Matthieu 4 :4, Jésus cita l’Ancien Testament (Deutéronome 8 :3) en disant : « L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. »

Vous voulez assurément entrer dans cette famille divine et royale que Dieu est en train de bâtir ! Mais vous devez étudier ces choses par vous-même, vous devez chercher à vivre et à agir selon « toute parole qui sort de la bouche de Dieu ». Un avenir glorieux attend ceux et celles qui suivront réellement le christianisme biblique.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +