Comment tout cela peut-il être gratuit ?

Commenter cet article

Il est possible que vous n’ayez jamais entendu parler d’une de nos publications. Je ne pense pas que nous en ayons fait la promotion ou que nous l’ayons mentionnée dans notre revue ces dernières années. Savez-vous de quoi il s’agit ?


Ces deux pages s’appellent « éditorial » pour une raison. En tant que rédacteur en chef, cela me donne l’occasion de m’adresser directement à vous sur des sujets qui me traversent l’esprit. Dans ce numéro, je voudrais répondre à trois questions qui nous sont fréquemment posées : « Qui est derrière le Monde de Demain ? », « Est-ce vraiment gratuit ? » et « Comment pouvez-vous dépenser autant pour la télévision et toutes les publications gratuites, sans jamais demander d’argent ? »

Je vais d’abord répondre à la deuxième question. Oui, tout ce que nous offrons est vraiment gratuit – il n’y a pas de clauses cachées ou de demandes de dons faisant appel à vos émotions. Nous ne vendons pas nos revues, nos brochures, nos DVD et nos CD – et nous ne le ferons jamais. Notre Cours de Bible en 24 leçons est également envoyé gratuitement. Nous ne vendons pas de t-shirts, ni de tasses ou d’autres « bibelots » comme vous avez probablement pu le voir avec d’autres dénominations.

La réponse à la première question « Qui est derrière le Monde de Demain ? » clarifie la réponse à la troisième question. La revue et les émissions du Monde de Demain sont produites par l’Église du Dieu Vivant, qui est composée de membres dévoués qui cherchent à mettre en pratique « tout le conseil de Dieu », comme l’apôtre Paul le mentionna dans Actes 20 :27. Ce conseil comprend la loi biblique de la dîme (un “dixième”). La plupart de nos membres envoient volontairement et fidèlement leurs dîmes et leurs offrandes tout au long de l’année. Nous ne collectons pas non plus d’offrande pendant les assemblées hebdomadaires de sabbat.

Jésus nous a donné une mission dans Matthieu 28 :19-20 : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. » Dans Marc 16 :15, Il ordonna clairement : « Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. » De plus, Il déclara que nous réussirons à accomplir cette mission avant Son retour : « Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin » (Matthieu 24 :14).

Comme vous le savez, nous ne demandons jamais d’argent dans les émissions du Monde de Demain, dans notre revue ou dans nos autres publications. Les co-ouvriers et les membres de l’Église du Dieu Vivant prennent au sérieux l’exhortation de Jésus : « Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement » (Matthieu 10 :8). Ou comme nous le lisons dans Proverbes 23 :23 : « Acquiers la vérité, et ne la vends pas. »

 

Une approche différente

Parmi les quelque 290.000 abonnés à la revue du Monde de Demain (publiée en anglais, en français et en espagnol), environ 15% contribuent à cette Œuvre. Beaucoup d’entre eux ne le font qu’une ou deux fois par an. Nous sommes reconnaissants à tous ceux qui contribuent, quelle que soit la fréquence ou la somme envoyée. Nous apprécions aussi nos abonnés qui, pour une raison ou une autre, ne contribuent jamais. Nous annonçons que nos publications sont gratuites et c’est vraiment le cas. Cela vous surprendra peut-être, mais nous sommes tellement attachés à ce principe que nous renvoyons même de l’argent lorsque le donateur explique clairement qu’il ou elle a envoyé un « paiement » pour nos publications. Cela s’applique pour tous nos bureaux dans le monde. Je peux en attester personnellement, car j’ai été directeur pour l’Église du Dieu Vivant et le Monde de Demain au Canada pendant plus de 13 ans et au Royaume-Uni pendant 2 ans, avant d’être muté à notre siège central à Charlotte, aux États-Unis.

Chaque mois, j’écris une lettre (ou parfois M. Ames, notre directeur de la rédaction) à tous nos membres et nos co-ouvriers pour exprimer combien nous apprécions leur soutien et pour les informer des prophéties bibliques et des tendances qui se développent sur la scène mondiale. Nous leur donnons aussi des informations sur les « coulisses » et les nouveaux projets de cette Œuvre à laquelle ils contribuent.

L’Église du Dieu Vivant compte plus de 390 congrégations à travers l’Amérique du Nord, l’Amérique latine, l’Océanie, l’Asie, l’Europe et l’Afrique. Avec les co-ouvriers qui ont choisi de soutenir volontairement cette Œuvre, nous sommes un petit groupe, mais nous sommes dévoués et nous avons la volonté d’aller à contre-courant des idées de ce monde (Éphésiens 2 :1-2), afin de suivre la voie de Jésus-Christ et du christianisme du premier siècle. Nos membres rejettent les traditions païennes qui se sont infiltrées dans le christianisme moderne. Nous observons les Jours saints commandés par Dieu et nous suivons les véritables doctrines révélées dans la Bible.

Au début de cet éditorial, j’avais mentionné une de nos publications les moins annoncées et les moins demandées. Savez-vous de quoi il s’agit ? Il s’agit de notre brochure intitulée Le peuple de Dieu et la dîme. Nous en faisons rarement la promotion car nous ne voulons pas que les gens pensent qu’il y ait « anguille sous roche » derrière toutes ces publications gratuites. Aucun don de votre part n’est nécessaire pour recevoir nos publications. Bien que cette brochure soit présente sur notre site Internet et qu’elle soit mentionnée dans la leçon 16 de notre Cours de Bible, c’est la publication la moins proposée et la moins demandée. Je pense que très peu d’entre vous en ont entendu parler. Pour autant que je m’en souvienne, elle n’a jamais été annoncée dans les émissions télévisées du Monde de Demain.

En parlant d’Internet, nous avons un lien sur notre site permettant à ceux qui le souhaitent de faire des dons. Nous avons ajouté ce lien car plusieurs personnes nous avaient demandé la marche à suivre. Cependant, nous n’en faisons pas la promotion sur notre page d’accueil, comme peuvent le faire beaucoup d’autres sites Internet. Ce lien est disponible à ceux qui veulent faire la démarche personnelle de nous envoyer un don, mais nous n’incitons en aucun cas les internautes à nous envoyer de l’argent.

Je comprends qu’en mentionnant tout cela, je prends le risque de provoquer des réactions cyniques. Sans aucun doute, certains prendront cet éditorial comme un appel aux dons – et je peux comprendre leur réaction. Cependant, nous n’avons rien à cacher et les trois questions mentionnées en introduction nous sont régulièrement posées. Je pense que la meilleure approche est d’être ouvert avec nos lecteurs et de simplement « dire les choses telles qu’elles sont ». Le Monde de Demain est financé par l’Église du Dieu Vivant et par tous ceux qui veulent contribuer à cette Œuvre – oui, toutes nos publications sont vraiment gratuites.

 

Faire confiance à Dieu pour subvenir à nos besoins

Le plus important est que tout ce que nous produisons continuera à être envoyé gratuitement. Personne ne vous contactera pour demander de l’argent ou pour vous vendre quelque chose. Vous ne devriez jamais vous sentir obligé de devoir donner à cette Œuvre. Nous sommes reconnaissants envers ceux qui le font, mais c’est une décision entre vous et votre Créateur. Nous continuerons à faire ce que nous avons toujours fait – c.-à-d. avoir confiance en Dieu qui subvient à nos besoins. Nous avons vraiment foi que Dieu fournira les ressources nécessaires. Il a pris soin de nous et chaque numéro du Monde de Demain que vous recevez en est une preuve tangible.

De temps en temps, nous demandons à nos abonnés de renouveler leur abonnement gratuit – pas pour leur demander de l’argent, mais pour savoir s’ils souhaitent continuer à recevoir notre revue. Nous utilisons ce système afin d’être de bons gestionnaires – en cessant d’envoyer la revue à des personnes qui ne souhaiteraient plus la recevoir.

Certains prédicateurs télévisés vendent leur « marchandise » avec de la musique sentimentale, des photos d’orphelins et des appels aux dons larmoyants – nous ne le ferons jamais. Cette revue et toutes nos publications sont vraiment gratuites pour tous ceux qui les demandent.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +