fbpx L’éclatement de la bulle | Le Monde de Demain

L’éclatement de la bulle

Commenter cet article

Alors que les économies mondiales s’effondrent, nous tirons les leçons d’une confiance mal placée.

Lorsque les économies occidentales présentaient un faible taux de chômage, des salaires élevés, un niveau de consommation record et un rôle important dans le commerce international, elles faisaient la fierté de leurs dirigeants et des responsables politiques.

Puis l’illusion de la stabilité économique et financière s’est vite évaporée. La nature vulnérable de ce système a été révélée lorsqu’un mystérieux virus a mis le monde à genoux. La confiance dans les miracles économiques a été anéantie lorsqu’une nouvelle maladie, apparue fin 2019 à Wuhan, en Chine, s’est rapidement transformée en pandémie. Prises de panique, les nations se sont « mises à l’arrêt » afin de prévenir un lourd bilan humain.

L’éclatement de la bulle économique n’aurait pas dû nous surprendre, vu le système économique moderne qui est basé sur une idée à laquelle tous les acteurs doivent croire. Des millions d’employés, dans tous les secteurs, dépendent d’être payés régulièrement. À intervalle régulier, ils reçoivent leur salaire par chèque ou directement sur leur compte bancaire. Le bénéficiaire reçoit un document avec des chiffres détaillant le montant de son salaire et des cotisations sociales. Après avoir encaissé le salaire, la banque émet un reçu avec d’autres chiffres. Puis cette personne paie ses factures mensuelles ou fait des achats au moyen d’un chéquier, d’une carte bancaire ou d’un virement – tout cela implique des échanges de chiffres qui représentent la valeur ou le prix de la transaction.

Dans ce processus, aucun argent physique n’a été échangé. Tout est basé sur une idée, sur un système de transactions financières. Ce système fonctionne si chaque maillon de la chaîne croit au système et accepte le concept que les chiffres sur le chèque, sur le relevé bancaire, sur la facture, etc. sont bien valides. Ce système est un fragile arrangement financier sujet aux caprices de la panique ou de l’instabilité.

La confiance au lieu du concret

Il est surprenant d’apprendre que le système économique mondial est bien davantage soutenu par la simple confiance humaine que beaucoup d’observateurs non informés pourraient le penser.

Des décennies en arrière, les devises étaient soutenues, au moins en partie, par des réserves physiques d’or et d’argent. Mais « en 1931, Allemagne et Japon instaurent un contrôle des changes, la Grande-Bretagne suspend la convertibilité de la livre en or et crée la zone sterling. En 1933, les États-Unis font de même et créent une zone dollar. La France abandonne la convertibilité du franc en or en 1936 » (“La fin de Bretton Woods”, Blog Les Échos, 18 décembre 2011).

Même les métaux précieux comme l’or ou l’argent n’apportaient qu’un certain degré de stabilité, car ils peuvent aussi perdre leur valeur en période de crise. Le prophète Ézéchiel a écrit : « Ils jetteront leur argent dans les rues, et leur or sera pour eux un objet d’horreur ; leur argent et leur or ne pourront les sauver, au jour de la fureur de l’Éternel » (Ézéchiel 7 :19).

La prospérité peut être une illusion basée sur les conditions actuelles qui sont vulnérables à des changements soudains et spectaculaires. Un système économique bancal peut s’effondrer lorsque sa bulle financière éclate.

La Bible déclare : « Ne vous confiez pas aux grands, aux fils de l’homme, qui ne peuvent sauver » (Psaume 146 :3). Le roi David décrivit une approche différente : « Je me confie en Dieu, je ne crains rien : que peuvent me faire des hommes ? » (Psaume 56 :12).

Que pouvons-nous apprendre de cette situation désastreuse ? Les Écritures nous avertissent : « L’arrogance précède la ruine, et l’orgueil précède la chute » (Proverbes 16 :18). Beaucoup de nos nations mettent leur fierté dans leur économie florissante. Mais Dieu prévient que Sa patience a des limites : « Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé d’iniquités, à la race des méchants, aux enfants corrompus ! Ils ont abandonné l’Éternel, ils ont méprisé le Saint d’Israël. Ils se sont retirés en arrière… » (Ésaïe 1 :4). Qui pourrait nier que ces paroles décrivent l’époque actuelle ?

Alors que des millions de gens sont dans l’incertitude à cause de la pandémie et de ses conséquences sur la bulle économique, nous devrions comprendre que nous ne pouvons pas compter sur le système ou sur l’administration publique. En revanche, nous pouvons compter sur Dieu pour faire Sa part, si nous faisons la nôtre. La clé consiste à chercher « premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (Matthieu 6 :33).

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +