fbpx Q&R - Comment devrions-nous observer le sabbat de Dieu? | Le Monde de Demain

Q&R - Comment devrions-nous observer le sabbat de Dieu?

Commenter cet article

Que devons-nous faire pour « sanctifier » ce jour comme cela nous est ordonné dans Exode 20 :8 ?

Question

Je viens de découvrir que, selon la Bible, le sabbat hebdomadaire commence le vendredi soir au coucher du soleil et se termine le samedi soir au coucher du soleil. Que devrais-je faire pour « sanctifier » ce jour comme cela nous est ordonné dans Exode 20 :8 ?

Réponse

Certains pensent à tort que le sabbat est un jour pendant lequel Dieu nous opprime en nous interdisant de faire ce que nous voulons. En réalité, c’est un temps qu’Il a créé pour notre bien, en nous accordant un répit du stress de la semaine et une opportunité de focaliser notre attention sur Celui qui a conçu ce jour et qui l’a sanctifié (c.-à-d. “mis à part”). « Le sabbat a été fait pour l’homme, et non l’homme pour le sabbat, de sorte que le Fils de l’homme est maître [kurios] même du sabbat » (Marc 2 :27-28). Donc, le sabbat est le jour du Seigneur (du grec kurios signifiant “maître” ou “seigneur”).

Pourquoi observons-nous le sabbat ? Afin d’obéir au quatrième des Dix Commandements que Dieu donna et que Jésus-Christ Lui-même observa et enseigna à Ses disciples (Matthieu 19 :17). Lisons ce commandement en entier :

« Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l’Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l’Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s’est reposé le septième jour : c’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du repos et l’a sanctifié » (Exode 20 :8-11).

Afin de sanctifier, ou de mettre à part, le sabbat, nous nous éloignons de notre travail et de nos activités quotidiennes qui détournent notre attention de Dieu et du plan qu’Il a conçu pour nous. Cela nous donne du temps pour lire les Écritures, prier et méditer au sujet de Dieu. Pendant le sabbat, nous nous focalisons sur Son adoration et nous apprenons à mieux Le connaître. Ceux qui habitent à une distance raisonnable se réunissent avec un groupe de fidèles disciples qui ont la conviction de devoir s’assembler et fraterniser ce jour-là, à moins que ce soit imprudent, voire impossible, pour des raisons de santé. « Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à l’amour et aux bonnes œuvres. N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d’autant plus que vous voyez s’approcher le jour [du retour du Christ] » (Hébreux 10 :24-25).

Jésus montra qu’il est « permis de faire du bien les jours de sabbat » (Matthieu 12 :12). Un individu qui sauve une vie en danger pendant le sabbat ne transgresse pas la loi divine. Jésus a guéri des malades pendant le sabbat et les pharisiens complotèrent contre Lui à ce sujet pour Le faire tomber (Matthieu 12 :14-15). Cependant, les véritables chrétiens doivent s’examiner afin de s’assurer qu’Ils ne déforment pas les instructions de Jésus. Il est juste pour un chrétien de sauver une vie pendant le sabbat, mais il n’est pas acceptable de gagner de l’argent pendant le sabbat en effectuant un travail régulier sous prétexte « d’aider » les gens.

Lorsque nous observons correctement le sabbat du septième jour, Dieu nous bénit abondamment :

« Si tu retiens ton pied pendant le sabbat, pour ne pas faire ta volonté en mon saint jour, si tu fais du sabbat tes délices, pour sanctifier l’Éternel en le glorifiant, et si tu l’honores en ne suivant point tes voies, en ne te livrant pas à tes penchants et à de vains discours, alors tu mettras ton plaisir en l’Éternel, et je te ferai monter sur les hauteurs du pays, je te ferai jouir de l’héritage de Jacob, ton père ; car la bouche de l’Éternel a parlé » (Ésaïe 58 :13-14).

Le sabbat de Dieu est un moment de joie, ainsi que de rafraîchissement physique et spirituel. « Je me rappelle avec effusion de cœur quand je marchais entouré de la foule, et que je m’avançais à sa tête vers la maison de Dieu, au milieu des cris de joie et des actions de grâces d’une multitude en fête » (Psaume 42 :5).

Pour en apprendre davantage sur la signification et l’observation du sabbat du septième jour, vous pouvez commander nos brochures gratuites Quel est le jour du sabbat chrétien ? et Les Jours saints : le magistral plan divin ou les lire en ligne sur MondeDemain.org.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +