Q&R - Le pardon des péchés

Commenter cet article

Dieu pardonne-t-il tous les péchés ? Et Dieu se lasse-t-Il de pardonner ? Se peut-il que vous ayez « trop » péché ? Ou que vous ayez commis des péchés « trop grands » ?


QUESTION :

J’ai soudainement réalisé que j’ai passé toute ma vie à pécher contre Dieu. J’ai du mal à croire qu’Il pourra pardonner toutes les terribles choses que j’ai faites. Y a-t-il de l’espoir pour moi ?

RÉPONSE :

Oui, il y a de l’espoir ! Si vous acceptez Jésus-Christ comme votre Sauveur personnel, et si vous vous tournez vers Lui avec un cœur et une attitude de repentance, alors Il vous pardonnera vos péchés, et Il vous donnera la capacité de Lui obéir, et de vivre ainsi la vie joyeuse et abondante qu’Il veut pour nous tous.

La question n’est pas de savoir si vous êtes « assez bon » pour recevoir l’appel de Dieu. C’est Dieu Lui-même, et non pas vous, qui est responsable de votre appel. Les Écritures le disent clairement. À moins que Dieu ne vous appelle, vous ne pouvez espérer être attiré vers Lui. Jésus a dit : « Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et je le ressusciterai au dernier jour » (Jean 6 :44). Pourquoi donc, à notre époque, peu de personnes se rapprochent réellement de leur Sauveur ? Est-ce à dire que Dieu est face à « un échec » ? Pas du tout ! La surprenante vérité est que Dieu n’appelle pas tous les êtres humains à être sauvés au cours de la présente époque. La plupart des gens reçoivent un grand avertissement lors de cette vie : ils sont préparés pour le Jugement du grand trône blanc. En ce jour-là ils auront, pour la toute première fois, l’opportunité de comprendre la Vérité divine, de se repentir, d’accepter le sacrifice du Christ et de Lui obéir.

Néanmoins, si vous lisez ces lignes, vous devez considérer la forte probabilité que Dieu vous appelle, en ce moment même ! Il vous offre l’opportunité de devenir une de Ses « Prémices » (Jacques 1 :18 ; Apocalypse 14 :4). Vous devez saisir cette occasion avec beaucoup de sérieux. Mais comment ? Que devriez-vous faire ?

Pour être pardonné, vous devez premièrement reconnaître vos péchés, et les confesser à Dieu, non pas à un homme. Puis, vous repentir et vous faire baptiser pour recevoir le Saint-Esprit. À partir de ce moment, avec l’aide de l’Esprit de Dieu, vous devez continuellement vous engager à cesser de pécher, et à vous efforcer de vivre dans l’obéissance aux lois divines. Réaliser que vous êtes un pécheur, et que vous avez besoin de vous détourner de vos péchés est une étape essentielle. Dieu nous pardonne lorsque nous nous repentons et nous tournons vers Lui. « Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous. Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous le faisons menteur, et sa parole n’est point en nous » (1 Jean 1 :8-10).

Vos péchés sont-ils trop grands pour être pardonnés ? Avant que Dieu n’appelle Saul à se convertir, celui-ci persécutait le peuple de Dieu. Il « ravageait l’Église ; pénétrant dans les maisons, il en arrachait hommes et femmes, et les faisait jeter en prison » (Actes 8 :3). Il a même participé au meurtre d’un diacre de l’Église du Nouveau Testament. « Les témoins déposèrent leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme nommé Saul. Et ils lapidaient Étienne, qui priait et disait : Seigneur Jésus, reçois mon esprit ! » (Actes 7 :58-59). Pourtant Dieu a appelé Saul à Son service, et celui-ci est devenu l’apôtre Paul ! Vous pouvez lire cette fantastique histoire dans Actes 22 :1-21.

Pourquoi Dieu a-t-Il appelé un pécheur tel que Paul à être Son ministre ? L’apôtre Paul l’a expliqué dans une lettre adressée au jeune évangéliste Timothée. « Je rends grâces à celui qui m’a fortifié, à Jésus-Christ notre Seigneur, de ce qu’il m’a jugé fidèle, en m’établissant dans le ministère, moi qui étais auparavant un blasphémateur, un persécuteur, un homme violent […] Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier. Mais j’ai obtenu miséricorde, afin que Jésus-Christ fasse voir en moi le premier toute sa longanimité, pour que je serve d’exemple à ceux qui croiraient en lui pour la vie éternelle » (1 Timothée 1 :12-16).

Oui, Dieu a appelé Saul, ce très grand pécheur, nous montrant que nous aussi, nous pouvons être sauvés si nous nous repentons de nos péchés, et si nous nous efforçons d’obéir à notre Sauveur, pour Lui permettre de nous utiliser comme Ses fidèles serviteurs. Pour en savoir davantage sur ce sujet vital, lisez notre brochure, Aujourd’hui, est-ce le seul jour de salut ?. Vous pouvez aussi contacter notre bureau régional le plus proche de votre domicile, afin d’en recevoir gratuitement une version imprimée.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +