Comment la Grande-Bretagne est devenue “grande” ?

Commenter cet article

Beaucoup de gens trouve l’Histoire ennuyeuse avec des noms, des dates, des batailles et des lieux oubliés. Cependant, lorsque nous étudions l’Histoire à la lumière des prophéties bibliques, nous voyons comment la main de Dieu a guidé les événements selon un plan établi à l’avance.


 

La Bible déclare clairement que Dieu « donne de l’accroissement aux nations, et il les fait périr » (Job 12 :23) ; c’est Lui « qui renverse et qui établit les rois » (Daniel 2 :21). Nous en voyons l’illustration dans l’ascension de l’Angleterre à travers une série d’événements qui ont changé le cours de l’Histoire et qui ont façonné le monde moderne, tout en accomplissant plusieurs anciennes prophéties bibliques.

 

D’anciennes prophéties spécifiques

L’Ancien Testament contient des prophéties spécifiques concernant les descendants d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, dont les douze fils devinrent les ancêtres des douze tribus d’Israël. Après des périodes de captivité en Assyrie et à Babylone, ces tribus émigrèrent vers le nord-ouest de l’Europe et les îles Britanniques où ces prophéties s’accompliraient dans les « derniers jours ». Il fut prophétisé que les descendants d’Abraham deviendraient grands et qu’ils seraient une bénédiction pour tous les peuples de la Terre (Genèse 12 :1-3). Ils se multiplieraient comme « la poussière de la terre » et les étoiles dans le ciel (Genèse 13 :16 ; 15 :5), et ils posséderaient « la porte de [leurs] ennemis » (Genèse 22 :17 ; 24 :60). Les deux petits-fils de Jacob, Manassé et Éphraïm, devaient devenir respectivement une « grande » nation et une « multitude de nations » (voir Genèse 48 :19-22). Dans les « derniers jours », les descendants de ces deux garçons – les fils de Joseph – se répandraient dans le monde en colonisant des peuples et en s’établissant dans les meilleurs lieux de la Terre, tout en étant séparés des autres Israélites du nord-ouest de l’Europe (Genèse 49 :1, 22-26). La remarquable ascension de l’Angleterre au rang de puissance mondiale révèle l’accomplissement de ces anciennes prophéties.

 

La marche de l’Histoire

Les historiens reconnaissent que les nations occidentales ont dominé le monde au cours des cinq derniers siècles. L’ascension de l’Angleterre commença au début du 16ème siècle lorsqu’Henri VIII se sépara de l’Église catholique romaine, en alignant l’Angleterre avec la Réforme protestante et les nouvelles idées qu’elle représentait. La défaite de l’Armada espagnole en 1588 mit fin à la tentative de Philippe II d’envahir l’Angleterre et de ramener les protestants dans le giron catholique, tandis que la marine anglaise gagnait en prestige. Cette bataille navale critique fut un tournant décisif dans l’Histoire, lorsque 80 navires anglais virent « l’invincible » Armada perdre plus d’un tiers de ses 130 vaisseaux – en partie à cause du mauvais temps.

En 1759, la flotte britannique, aidée à nouveau par le climat, détruisit une flotte française dans la baie de Quiberon, en Bretagne, au large des côtes françaises – mettant fin au projet d’invasion de l’Angleterre planifié par le roi de France Louis XV. 1759 fut appelée « l’année des miracles » suite aux victoires anglaises pendant la guerre de Sept Ans, lorsque l’Angleterre s’adjugea presque tout le Canada francophone et d’autres territoires. En 1805, une autre invasion de l’Angleterre fut avortée par l’amiral britannique Nelson, qui décima une flotte franco-espagnole à Trafalgar, au large des côtes espagnoles – détruisant 22 des 33 navires ennemis quand la Grande-Bretagne n’en perdit aucun. La défaite de Napoléon à Waterloo en 1815 par le duc britannique de Wellington et ses alliés européens permit finalement à l’Angleterre d’émerger comme puissance mondiale.

À la lumière de ces victoires remarquables, il est important de se rappeler de la prophétie rapportée par Moïse au sujet des Israélites : « Vous poursuivrez vos ennemis, et ils tomberont devant vous par l’épée. Cinq d’entre vous en poursuivront cent, et cent d’entre vous en poursuivront dix mille, et vos ennemis tomberont devant vous par l’épée » (Lévitique 26 :7-8). Des années plus tard, alors que Winston Churchill se penchait sur ces événements et d’autres entourant l’ascension de l’Angleterre, il nota : « J’ai le sentiment que nous avons un Gardien car nous avons une grande cause, et nous aurons ce Gardien aussi longtemps que nous servirons fidèlement cette cause » (Nous avons un Gardien(1), William Brooke Grant, page 3).

 

Un empire mondial

Alors que l’Angleterre établissait sa suprématie navale, le commerce international était en plein développement en utilisant les voies rapides maritimes de l’Atlantique, tandis que de l’autre côté du monde, les Russes, les Chinois et les Arabes fermaient la « route de la soie » au trafic occidental. Les nations occupant la côte nord-ouest de l’Europe étaient idéalement situées pour bénéficier de ce tournant décisif dans l’Histoire, mais l’Angleterre, située sur une île – séparée de ses cousins israélites en Europe – était « la mieux placée de toutes » pour bénéficier de l’économie atlantique bourgeonnante (Pourquoi l’Occident règne pour l’instant ?(2), Ian Morris, page 500).

La Révolution industrielle marqua le début des années 1800. Ce grand changement sociétal commença en Angleterre pour plusieurs raisons : un esprit national de créativité et d’innovation qui conduisit au développement du moteur à vapeur ; les ressources locales de charbon ; et l’utilisation du fer forgé pour construire des machines capables de produire du textile et des armes – tout cela permit aux Anglais de prospérer économiquement et de projeter leur puissance militaire dans le monde. Les salaires et la durée de vie augmentèrent en Angleterre, puis la population croissante commença à émigrer vers d’autres régions de cet empire mondial en pleine expansion.

À son apogée, l’Empire britannique occupait et dirigeait environ un quart du globe, il contrôlait les principales portes maritimes du monde et il diffusa largement la langue anglaise qui est désormais la langue officielle de plus de 80 pays et territoires. Pendant cette « anglicisation » du monde, des missionnaires et des colons britanniques emportèrent des Bibles et des valeurs bibliques d’honnêteté, d’efficacité, de dur labeur et d’éducation – en plus de la médecine, des règles sanitaires, du régime parlementaire, du chemin de fer, voire du cricket et du football – qui transformèrent la vie et la culture de continents entiers. Comme le rapporte l’historien britannique Niall Ferguson : « Le monde que nous connaissons aujourd’hui est en grande partie le résultat de l’époque de l’Empire britannique » (Empire : Comment la Grande-Bretagne a forgé le monde moderne(3), page xxv).

Beaucoup ont cherché à expliquer le succès impressionnant de l’Empire britannique. Comment une petite île a-t-elle réussi à dominer le monde ? Certains supposent que cela est dû à des raisons géographiques, climatiques ou aux ressources naturelles, tandis que d’autres pensent que c’est seulement un coup de chance – un accident fortuit. L’historien Ian Morris affirme que cet événement unique n’était « ni prédéterminé des milliers d’années à l’avance ni le résultat d’un accident récent » (page 25). Morris suggère que l’ascension de l’Occident, et de l’Angleterre en particulier, est le résultat de lois biologiques, sociologiques et géographiques. Cependant, ces spéculations ignorent le fait que Dieu donna des prophéties spécifiques dans la Bible au sujet de l’avenir des descendants d’Abraham dans les derniers jours. Les faits historiques concernant l’ascension de l’Angleterre confirment la validité de ces anciennes prophéties révélant que Dieu avait un plan pour les fils de Jacob. L’Empire britannique a changé le cours de l’Histoire – et il montre clairement que « le Dieu suprême domine sur le règne des hommes et qu’il le donne à qui il lui plaît » (Daniel 5 :21).

 

(1)We Have a Guardian : Some Instances of Divine Intervention in British History
(2)
Why the West Rules – For Now
(3)Empire : How Britain Made the Modern World

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +