Quelqu’un à qui parler

Commenter cet article

Ressentez-vous parfois que vous n’avez personne à qui parler ? Arborez-vous parfois un sourire alors que vous souffrez intérieurement – vous brûlez de parler, mais vous ne trouvez personne pour vous écouter ? Si tel est le cas, vous n’êtes pas seul(e).


À l’époque des télécommunications, un nombre alarmant de gens n’a personne à qui parler. Au printemps 2019, une étude révélait que « 1 individu sur 4 ressentait n’avoir personne en qui se confier. Même après avoir partagé leurs sentiments, 7 sur 10 n’ont pas osé dire comment ils se sentaient vraiment à un collègue, un ami ou un partenaire. L’étude a été menée […] pour voir comment les facteurs de stress quotidiens peuvent affecter la santé mentale et ce qui retient les gens d’entamer une thérapie et de chercher de l’aide supplémentaire » (New York Post, 30 avril 2019).

Nous avons tous besoin de quelqu’un à qui parler et en qui nous confier. Le fait que de plus en plus de gens se sentent déconnectés des autres est peut-être un symptôme de notre époque. Jésus avait dit que dans les derniers jours « l’amour du plus grand nombre se refroidira » (Matthieu 24 :12). Vous sentez-vous seul(e) et isolé(e) ? Si c’est le cas, prenez courage – vous n’êtes pas condamné(e) à rester seul(e).

Comment pouvons-nous en être aussi sûrs ? Car il existe une source de lumière et d’amour qui surpasse toutes les ténèbres du monde. Il existe un Être suprême qui a créé l’humanité et nous sommes Ses enfants. Il se soucie de vous et Il peut vous aider. Il vous explique comment surmonter la dépression et la solitude – des fléaux de plus en plus fréquents dans notre monde individualiste.

Que pouvons-nous faire pour lutter contre le sentiment de n’avoir personne à qui parler ? Suivez les étapes suivantes.

 

Parlez à votre famille et à vos amis

Le Dieu qui nous a créés a aussi créé la famille. Il a conçu la famille pour qu’elle soit la base de la société – et pour fournir un soutien émotionnel lorsque nous en avons le plus besoin. Cependant, beaucoup de familles se brisent et ne se parlent plus. Si cela correspond à votre famille, voyez les relations que vous pourriez réparer et renforcer. Pensez aux membres de votre famille avec qui vous avez perdu contact – peut-être des parents, des enfants ou des frères et sœurs – et faites de votre mieux pour rétablir le lien. Allez vers les autres. Si nécessaire, cherchez la réconciliation. Pardonnez. Investissez-vous dans votre famille. Si vous tendez la main à ceux qui partagent votre chair et votre sang, vous pourriez être surpris(e) des résultats.

Que faire si votre famille est divisée par les querelles et la colère ? Parfois, les relations familiales sont compliquées ou tendues. Certains dégâts sont impossibles à réparer. La distance physique peut aussi nous éloigner de nos proches. Que faire alors ? « Mieux vaut un voisin proche qu’un frère éloigné » (Proverbes 27 :10). Vous êtes-vous éloigné(e) de certains de vos amis ? Quand avez-vous appelé telle ou telle personne pour la dernière fois – ou envoyé une lettre, une carte ou un email – pour lui faire savoir que vous pensiez encore à elle ? Notre monde est tellement rempli de distractions que nous ne nous investissons plus vraiment dans les amitiés. C’est peut-être le moment d’identifier deux ou trois amitiés que vous souhaiteriez ranimer – en faisant les efforts nécessaires pour y parvenir.

 

N'oubliez pas votre famille spirituelle

En allant vers nos amis et notre famille, nous ne devrions pas négliger notre famille spirituelle – ceux qui cherchent à vivre de toute parole qui sort de la bouche de Dieu, comme c’est notre cas. Dieu n’a pas prévu que nous vivions dans l’isolement. À l’approche de la fin des temps, Paul avertit les chrétiens fidèles de ne pas cesser de s’assembler les uns avec les autres (Hébreux 10 :25). Étudier par nous-mêmes n’est pas suffisant – nous devons aussi passer du temps avec les autres qui s’efforcent de mener leur existence selon le mode de vie chrétien !

Jésus-Christ ordonna à Ses disciples de se comporter à l’égard des autres comme ils aimeraient que ceux-ci se comportent à leur propre égard (Matthieu 7 :12). Si nous voulons épancher nos émotions, cherchons-nous également à aider ceux qui ont besoin de ce même soutien émotionnel ? Nous connaissons tous des gens qui souffrent et qui se sentent seuls. Une des meilleures façons de trouver la paix intérieure et la proximité dans nos relations est d’aller vers les autres et de chercher à servir ceux qui en ont besoin.

 

Faites tomber les barrières

En cherchant à nous lier à d’autres personnes, l’orgueil ou la peur nous retiennent parfois et nous empêchent de « faire tomber les barrières ». Nous craignons peut-être que les autres nous regardent de haut si nous leur racontons nos faiblesses et nos craintes. Nous avons peut-être peur de nous sentir embarrassés ou rejetés. Le New York Post rapportait que « 9 personnes sur 10 admettent masquer leurs émotions afin de ne pas gêner ou accabler un être proche […] 1 sondé sur 4 ne pensait pas que ses problèmes étaient “suffisamment sérieux” pour en parler à quelqu’un » (op. cit.).

Si votre solitude provoque de la souffrance morale ou des maladies physiques, est-il vraiment réaliste de dire : « Ce n’est pas important » ? Lorsqu’une chose nous ronge de l’intérieur, est-il mieux de ne pas en parler afin de ne pas « embêter » quelqu’un d’autre ? Il est peut-être temps de faire tomber les barrières et de raconter à une personne de confiance ce qui nous trouble vraiment. Avoir besoin de soutien n’est pas un signe de faiblesse – c’est un signe montrant que nous faisons partie de la famille humaine.

 

Prenez du recul avec les réseaux sociaux

Nous devrions aussi considérer notre usage de la technologie. L’utilisation massive des réseaux sociaux peut devenir une façade qui masque une solitude, mais sans régler le problème. Lorsque les réseaux sociaux sont apparus, ils promettaient de créer un nouveau réseau de connexions humaines. Mais la triste réalité est que beaucoup de gens sont désormais aux prises avec une addiction aux réseaux sociaux et de plus en plus de preuves établissent un lien direct avec la dépression. Suite à une étude sur l’usage des smartphones, « la principale conclusion est que la dépendance au smartphone annonce directement les symptômes dépressifs ultérieurs » (Université de l’Arizona, 30 septembre 2019).

Les êtres humains ont besoin d’avoir des contacts face à face. Si vous avez le sentiment d’être seul(e) dans vos relations, peut-être devriez-vous laisser de côté votre téléphone portable, aller vers quelqu’un à qui vous tenez vraiment et avoir une conversation « en direct ». Retrouvez-vous autour d’un café ou d’un repas. Regardez cette personne dans les yeux et parlez avec sincérité. Parlez de ce qu’il se passe vraiment dans votre vie – pas ce que vous montrez sur Facebook ou Instagram.

Que faire si vous n’êtes pas sur les réseaux sociaux, mais que vous êtes absorbé(e) par les jeux vidéo ? Ou simplement trop occupé(e) dans un cycle sans fin de travail, de divertissement, ou les deux ? Le même principe s’applique. Pourquoi ne pas sortir quelque temps de la réalité virtuelle, des activités incessantes ou des distractions pour essayer d’entrer dans le véritable monde des relations humaines dynamiques, comme vous ne l’avez jamais fait auparavant ? Vous pourriez être agréablement surpris(e) de voir comment les amitiés naissent et se développent.

 

Passez du temps avec l’Ami le plus important

Considérez en premier lieu votre relation avec votre Créateur. Beaucoup de gens qui croient en Dieu ont malgré tout une relation superficielle avec Lui. Et vous ? Est-Il réel à vos yeux ? Vous pouvez vous confier en Lui, mais vous devez avoir la certitude qu’Il est là et qu’Il veut être proche de vous ! Avant Sa crucifixion, Jésus-Christ a dit à Ses disciples : « Je ne vous appelle plus serviteurs […] mais je vous ai appelés amis » (Jean 15 :15). Quelle déclaration formidable de la part du Sauveur de l’humanité !

« Avoir quelqu’un de votre côté pour vous aider pendant les épreuves de la vie peut faire toute la différence » (op. cit.). Et le « quelqu’un » le plus important à avoir « de votre côté » est Dieu. Notre Père céleste et notre Sauveur Jésus-Christ nous aiment. Peu importe notre solitude dans ce monde, Ils ne nous abandonneront jamais si nous Les cherchons avec foi, avec confiance et en Leur obéissant (Hébreux 13 :5).

Avez-vous besoin de quelqu’un pour vous confier ? Ne restez pas seul(e).

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +