Aujourd’hui est-ce le seul jour de salut ?

Commenter cette brochure

Qu’arrivera-t-il aux MILLIARDS d’êtres humains qui n’ont jamais connu le véritable Dieu – qui n’ont jamais adhéré à une forme quelconque de christianisme ? Sont-ils condamnés à jamais au feu de l’enfer, ou à d’éternelles ténèbres ? Quelle est la VRAIE réponse à ces questions ?

Il est possible que votre ministre ou pasteur, tout en étant sincère, soit AVEUGLE aux vérités révélées dans cette brochure. Les membres du clergé de ce monde ne comprennent pas – et ils ne peuvent pas comprendre – à moins de renoncer à la tradition humaine et de se tourner vers la parole inspirée de Dieu, qui est la source des connaissances spirituelles.

Il vous est POSSIBLE, à vous, de comprendre – si vous êtes sincèrement disposé à croire ce que Dieu dit dans Sa parole inspirée : la Sainte Bible. Par contre, Satan le diable est encore le « dieu » de ce monde et de cette société (2 Corinthiens 4 :3-4). Satan est décrit dans la Bible comme étant le « prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion » (Éphésiens 2 :2).

Satan le diable « diffuse » des idées et des attitudes néfastes dans l’atmosphère terrestre. Comme nous venons de lire, il est le « prince » de ce monde, et il influence BEAUCOUP PLUS la société et les comportements que la plupart des gens ne le soupçonnent ! Satan rend les gens confus sur le plan et le DESSEIN du Dieu tout-puissant. L’apôtre Jean fut inspiré à écrire : « Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui SÉDUIT toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui » (Apocalypse 12 :9).

C’est ainsi que même le christianisme – aujourd’hui divisé en des centaines et des centaines de sectes et de dénominations – a été SÉDUIT sur la véritable nature du salut, et au sujet de l’époque au cours de laquelle Dieu convertira la vaste majorité des êtres humains.

Songez-y !

Pensez aux MILLIARDS d’êtres humains – tous créés à l’image de Dieu – qui n’ont jamais cru à aucune forme de christianisme. Aujourd’hui, seule une infime poignée des 1,2 milliards de Chinois croient au christianisme. Il en est de même du milliard d’Indiens. Ensuite, considérez les 200 millions d’Indonésiens, de Japonais, de Pakistanais et d’autres populations nombreuses, qui sont toutes dans la même situation ! Il y a également très peu de chrétiens dans le monde arabe.

Et maintenant, songez aux innombrables MILLIARDS de personnes qui vécurent, puis moururent sans avoir jamais entendu prononcer le nom de « Jésus-Christ » !

Bien sûr, des prédicateurs et des théologiens modernistes et libéraux – dont beaucoup ne croient pas que le Christ est véritablement Dieu – ont contourné le problème au moyen de toute sorte d’arguments philosophiques sur la manière dont Dieu « sauve » les gens. Mais ils sont INCAPABLES de citer les paroles directes de la Bible, pour étayer leur raisonnement humain. En réalité, la Bible est très claire au sujet du salut et de la vie éternelle.

La parole de Dieu est CLAIRE

En parlant de la grave maladie d’un boiteux, l’apôtre Pierre déclara : « Sachez-le tous, et que tout le peuple d’Israël le sache ! C’est par le nom de Jésus-Christ de Nazareth, que vous avez crucifié, et que Dieu a ressuscité des morts, c’est par lui que cet homme se présente en pleine santé devant vous. Jésus est la pierre rejetée par vous qui bâtissez, et qui est devenue la principale de l’angle. Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel AUCUN AUTRE NOM qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » (Actes 4 :10-12). Ne s’agit-il pas là d’une déclaration limpide ? Cela autorise-t-il les théologiens à tourner autour de la question pour dire : « Si ces gens-là, à l’époque, avaient été fondamentalement bons et s’ils pratiquaient sincèrement leur religion, Dieu leur aurait accordé la vie éternelle » ?

Cela contredirait tous les enseignements des apôtres et de Jésus Lui-même, concernant la vie éternelle, qui n’est accordée QU’A CEUX qui connaissent le véritable Dieu de la Création, et qui sont en contact avec Lui par Jésus-Christ, notre Seigneur et Sauveur. Par cette connaissance et par ce contact, nous arrivons à comprendre l’identité du véritable Dieu, et ce qu’IL requiert de ceux qui veulent entrer dans Son Royaume éternel. Sans cette compréhension et sans cette relation, les gens tâtonnent à l’aveuglette et sont incapables d’accomplir leur but ultime. Bien que bon nombre d’entre eux soient sincères, ils n’en demeurent pas moins païens !

Notez également les instructions inspirées de l’apôtre Paul aux chrétiens d’Éphèse, dont il est possible qu’une grande partie eût été, jadis, parmi les adorateurs fidèles de Diane, la déesse locale. Voici ce que Paul dit à ces gens : « C’est pourquoi, vous autrefois païens dans la chair, appelés incirconcis par ceux qu’on appelle circoncis et qui le sont en la chair par la main de l’homme, souvenez-vous que vous étiez en ce temps-là sans Christ, privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, SANS ESPÉRANCE et SANS DIEU dans le monde. Mais maintenant, en Jésus-Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ » (Éphésiens 2 :11-13).

Puisque l’apôtre Paul déclara aux païens sincères qu’ils étaient « sans espoir », pourquoi devrions-nous supposer que les autres, c’est-à-dire ceux qui pratiquaient d’autres religions non chrétiennes, eussent pu avoir un espoir de vie éternelle et de salut ? POURQUOI ?

Remarquez maintenant ce que Jésus-Christ Lui-même a dit dans Jean 10 :1-2 : « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n’entre pas par la porte dans la bergerie, mais qui y monte par ailleurs, est un voleur et un brigand. Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis. » Il est clair que ceux qui tentent d’obtenir le salut d’une autre façon ont un grand problème ! Maintenant, lisez les versets 7 à 8 : « Jésus leur dit encore : En vérité, en vérité, je vous le dis, je suis la porte des brebis. Tous ceux qui sont venus avant moi sont des voleurs et des brigands ; mais les brebis ne les ont point écoutés. » Ces paroles du Fils de Dieu révèlent clairement que – selon le Christ Lui-même – tous ceux qui étaient venus avant le Christ, en prétendant être des sauveurs ou des gens éclairés, étaient des fraudeurs ou des IMPOSTEURS !

Voyez encore Jean 6 :44 : « Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et je le ressusciterai au dernier jour. » Seuls, ceux que Dieu appelle expressément sont capables de comprendre et de répondre au véritable message de Jésus-Christ ! Et Jésus répète essentiellement le même enseignement dans Jean 6 :65 : « C’est pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, si cela ne lui a été donné par le Père. »

En considérant tous ces passages qui sont sans ambiguïté, comment imaginer que des ministres ou des théologiens puissent OSER enseigner autre chose ? Comment osent-ils donner à entendre, ou démontrer, qu’il y a d’autres voies pour accéder à la vie éternelle, autres que celle d’être appelés par Dieu, et de se SOUMETTRE au Créateur par le véritable Jésus-Christ de la Bible ?

Que fait Dieu, AUJOURD’HUI ?

« D’accord ! diriez-vous. Mais si Dieu n’essaie PAS de sauver tout le monde maintenant, quel est au juste Son plan ou Son dessein pour les autres ? » POURQUOI, en effet, la grande multitude des habitants de la terre ne sont pas appelés à notre époque ?

La réponse est que Dieu agit selon Son plan pour l’humanité, et ce plan s’étend sur une période de 7000 ans. Au cours des 6000 premières années, Dieu a permis aux hommes de pratiquer toutes sortes de religions, de systèmes d’éducation, de gouvernements et de cultures. C’est par le vide spirituel, la misère physique et morale, que l’humanité est en train d’écrire, dans la SOUFFRANCE, la leçon que les voies détournées de l’homme sont MAUVAISES. Après avoir appris cette leçon, l’humanité sera enfin disposée à prêter l’oreille lorsque Dieu ouvrira l’esprit et le cœur des gens à Sa Vérité.

« C’est cruel ! diront certains. Pourquoi Dieu n’envoie-t-Il pas tout simplement un enseignant parfait, pour nous montrer la bonne voie d’une manière positive et amicale ? »

Mais c’est justement ce qu’IL FIT !

Dieu envoya Son Fils sur cette terre comme un Enseignant miséricordieux et avenant, qui guérit des malades, réconforta des affligés, et enseigna la VOIE de la vie éternelle. L’humanité L’accueillit-elle ? Le crut-elle, et suivit-elle allègrement Ses enseignements ?

Absolument pas ! Au contraire, on Le TUA dans l’une des plus lentes et des plus douloureuses formes d’agonie menant à la mort, que des hommes vils, influencés par Satan le diable, aient jamais imaginée.

Rappelez-vous que ce furent les chefs religieux qui manipulèrent les masses pour réclamer la mort du Christ. Ils cherchaient à préserver les institutions religieuses de leur époque. Après tout, leur place était en jeu ! Même Pilate, le gouverneur séculier romain, avait compris les enjeux : « Car il savait que c’était par ENVIE que les principaux sacrificateurs l’avaient livré » (Marc 15 :10). 

En outre, Dieu avait envoyé dans le monde prophète après prophète – principalement pour enseigner et avertir Son peuple Israël. Furent-ils accueillis chaleureusement ? Remarquez ce que Dieu dit par Jérémie : « Depuis le jour où vos pères sont sortis du pays d’Égypte, jusqu’à ce jour, je vous ai envoyé tous mes serviteurs, les prophètes, je les ai envoyés chaque jour, dès le matin. Mais ils ne m’ont point écouté, ils n’ont point prêté l’oreille ; ils ont raidi leur cou, ils ont fait le mal plus que leurs pères » (Jérémie 7 :25-26).

Ainsi, Dieu a permis aux hommes de suivre leurs propres voies, excepté pour une minorité d’individus appelés à comprendre Sa Vérité et à faire Son Œuvre à travers les âges. Mais où le mode de vie humain mène-t-il ? « Telle voie paraît droite à un homme, mais son issue, c’est la voie de la MORT » (Proverbe 14 :12).

Le salut est la préparation à la vie éternelle

Le Créateur suprême, qui donne la vie à chaque être humain, S’attend à ce que tous soient un jour dans Sa Famille. Mais être « sauvé » et devenir fils de Dieu à part entière, dans Son Royaume éternel, DÉPASSE toute compréhension humaine !

Il ne s’agit pas « d’accepter Jésus » au cours de réunions vivement émotionnelles. Il ne s’agit pas non plus de se contenter « d’adhérer » à une Église. Il faut faire preuve d’une entière SOUMISSION au Dieu de la Bible, par une relation personnelle avec le véritable Jésus-Christ. C’est une question de soumission sincère et personnelle, dans l’esprit et dans le cœur, à la volonté de Jésus-Christ – notre Souverain Sacrificateur – afin qu’Il puisse VIVRE Sa vie en nous. Comme l’apôtre Paul nous dit : « J’ai été crucifié avec Christ ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi ; et si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi » (Galates 2 :20).

Par une soumission totale au véritable Christ qui vit en nous, il est possible de développer en nous – avec le temps – le CARACTÈRE de Dieu ! Le véritable chrétien, avec le Christ vivant en lui, arrive à « CROÎTRE dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ » (2 Pierre 3 :18). C’est de cette manière, prescrite par Dieu, qu’il devient un authentique « vainqueur ». En effet – grâce au Christ qui vit en lui – le chrétien parvient à se dominer progressivement, à vaincre le monde qui l’entoure, ainsi que Satan le diable. Alors, il sera de LOIN mieux préparé à la vie éternelle dans le Royaume de Dieu, que s’il s’était contenté d’être « sauvé » ou de « se joindre à une Église », comme l’on suppose traditionnellement !

Le Christ Vivant dit : « À celui qui VAINCRA, et qui gardera jusqu’à la fin mes œuvres, je donnerai autorité sur les nations. Il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d’argile, ainsi que moi-même j’en ai reçu le pouvoir de mon Père » (Apocalypse 2 :26-27). Jésus a encore dit : « Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la VOLONTÉ de mon Père qui est dans les cieux » (Matthieu 7 :21). Dieu révèle que les vrais chrétiens sont ceux qui vainquent et qui permettent au Christ – par le Saint-Esprit – de vivre Sa vie en eux. C’est ce GENRE de vie, soumise et obéissante, que Jésus vécut lorsqu’Il était dans la chair.

C’est de cette manière que le Royaume de Dieu se peuplera. Il n’y aura PAS d’égoïstes, pas de rebelles, ni des désobéissants et des mécontents qui créeront des MISÈRES aux autres et à eux-mêmes pour toute l’éternité – mais des individus qui auront répondu librement à Dieu, et qui Lui auront permis d’édifier en eux Sa véritable nature et Son CARACTÈRE. Comme l’écrivit l’apôtre Pierre, les promesses de Dieu – y compris la promesse du Saint-Esprit – nous permettent de devenir « participants de la NATURE DIVINE » (2 Pierre 1 :4).

Dieu ne dit pas qu’Il nous métamorphosera soudain en Ses enfants. Au contraire. Il place Sa véritable NATURE en nous, grâce au Saint-Esprit. Par la suite, nous serons capables de refléter Sa nature dans tout ce que nous pensons, disons et faisons. Il peut, et Il veut, construire en nous une nature et un caractère qui conviennent à la vie éternelle, dans Son Royaume !

L’édification d’un caractère saint et juste

Comment Dieu édifie-t-Il Son caractère en nous ? Il sait que, parfois, nous n’apprenons une leçon qu’en passant par la « souffrance ».

Si nous étions tentés d’être découragés face à certains obstacles, rappelons-nous les paroles de l’apôtre Paul : « J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous » (Romains 8 :18).

Nous savons, d’après l’Histoire, que les vrais chrétiens furent persécutés dès l’origine de l’Église. Si nous « souffrons » maintenant, c’est en vue de nous préparer à faire partie de la famille divine dans une éternité de joie, de paix et d’amour ! Ainsi, nous ne devrions pas être surpris par les souffrances ; nous devrions les accepter comme un outil au moyen duquel Dieu édifie notre caractère, et par lequel nous pouvons mesurer et comprendre, jusqu’à un certain point, ce que Jésus-Christ endura en souffrant pour nous. L’apôtre Pierre était parfaitement conscient de ce point. Il écrivit : « Mes bien-aimés, ne trouvez pas étrange d’être dans la fournaise de l’épreuve, comme s’il vous arrivait quelque chose d’extraordinaire. Réjouissez-vous, au contraire, de la part que vous avez aux souffrances de Christ, afin que vous soyez aussi dans la joie et dans l’allégresse lorsque sa gloire apparaîtra. Si vous êtes outragés pour le nom de Christ, vous êtes heureux, parce que l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu, repose sur vous » (1 Pierre 4 :12-14).

Oui, nous savons que nous devrons faire face à beaucoup de tribulations sur notre route vers le Royaume de Dieu (Actes 14 :22), mais nous pouvons nous réjouir de ce que ces difficultés constituent pour nous l’occasion de croître dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur (2 Pierre 3 :18).

Dieu désire que TOUS soient sauvés

Dieu désire que chaque être humain – créé à Son image – soit un jour dans Son Royaume. Il a créé les hommes « à Son image » (Genèse 1 :26). Il nous a permis d’être des agents moralement libres – capables de CHOISIR entre la vie et la mort, entre le bien et le mal. Dans Sa parole, Dieu nous dit : « J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. CHOISIS la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité » (Deutéronome 30 :19).

Dans le Nouveau Testament, 1 Timothée 2 :4 nous dit que Dieu « veut que TOUS LES HOMMES soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité ». Dieu ne force personne à être sauvé. La liberté morale est respectée. Il y a beaucoup de passages qui montrent qu’en fin de compte, peu de personnes seront jetées dans l’« étang de feu » (Apocalypse 19 :20), qui est la SECONDE MORT (Apocalypse 20 :14).

Un petit nombre de gens CHOISIRA d’être exterminé pour l’éternité, au lieu d’aimer et de servir Dieu. Comment Dieu peut-Il concilier Son amour parfait avec Sa justice parfaite ? Il ne peut permettre à un esprit rebelle d’entrer dans Sa Famille. Mais Il n’est pas non plus un sadique, qui prendrait plaisir à tourmenter Sa création. Il ne vouera pas quelqu’un à l’anéantissement, si ce dernier n’a jamais eu l’occasion d’entendre la Vérité. Cependant, Il attend beaucoup de ceux qui ont accepté la Vérité et le sacrifice de Son Fils bien-aimé, Jésus-Christ. Nous lisons, dans l’Épître aux Hébreux : « Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais une attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu qui dévorera les rebelles » (Hébreux 10 :26-27).

En effet, si nous péchons volontairement après que Dieu nous a révélé Sa Vérité, nous nous plaçons en « adversaires » devant Lui, dans l’attente du jugement et de l’ardeur d’un feu dévorant, à moins d’éprouver du repentir. Qu’est-ce que ce feu dévorant ? Il s’agit de l’étang de feu décrit dans le livre de Malachie : « Car voici, le jour vient, ardent comme une fournaise. Tous les hautains et tous les méchants seront comme du chaume ; le jour qui vient les embrasera, dit l’Éternel des armées, il ne leur laissera ni racine ni rameau » (Malachie 4 :1).

Ceux qui rejettent Dieu seront « comme du chaume ». Ils seront consumés à jamais. Ils cesseront d’exister ! Qui subira ce sort ? Dans l’Apocalypse, l’apôtre Jean nous dit : « Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les débauchés, les magiciens, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort » (Apocalypse 21 :8).

Tout le monde parviendra à la CONNAISSANCE

Dieu ne permettra pas qu’un individu quelconque subisse un tel sort sans en avoir fait le choix délibéré. Il veillera à ce que tous ceux qui ont jamais vécu aient l’occasion d’être confrontés à la VÉRITÉ concernant la volonté de Dieu et Son dessein. Le mot « connaissance », utilisé dans 1 Timothée 2 :4, est traduit du grec epignosis, qui signifie « une vue d’ensemble » de la Vérité. Ainsi, tout être humain ayant jamais vécu sur cette terre sera mis devant cette connaissance fondamentale au sujet de Dieu et de Son plan. Chacun aura l’occasion d’accepter ou de rejeter la vie éternelle, selon les conditions divines. Autrement, Dieu ferait acception de personnes en privant des MILLIARDS d’êtres humains de connaître Son PLAN et le nom de Son Fils Jésus-Christ.

Nous pouvons en savoir plus sur la volonté de Dieu dans 2 Pierre 3 :8-9 : « Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour. Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. »

Dieu compte le temps en milliers d’années. Ainsi, Il ne Se hâte pas de sauver tout le monde, jusqu’à ce que l’humanité ait écrit les leçons indélébiles des souffrances humaines, qui résultent de la mauvaise voie. Ainsi, quoique d’innombrables prédicateurs supplient des foules par ces paroles : « Donnez votre cœur au Seigneur, ce soir même ! – ce pourrait être votre DÈRNIERE CHANCE ! » – néanmoins, ils montrent par ces paroles qu’ils n’ont AUCUNE IDÉE du plan réel et du BUT que le Dieu créateur accomplit ici-bas.

L’un des passages dont ces ministres font mauvais usage se trouve dans 2 Corinthiens 6 :2, où Dieu dit : « Au temps favorable je t’ai exaucé, au jour du salut je t’ai secouru. Voici maintenant le temps favorable, voici maintenant le jour du salut. »

Les Écritures citées ci-dessus signifient-elles qu’il n’y ait qu’un seul jour de salut ? Pas du tout. Se référant à Ésaïe 49, l’apôtre Paul, en fait, encourage les membres de l’Église de Corinthe à ne PAS recevoir la grâce de Dieu en vain (verset 8). Ces gens avaient déjà été appelés – et étaient déjà dans l’Église de Dieu. Ainsi, il est certain que ce passage ne nous dit pas qu’il s’agit d’un SEUL jour de salut pour toute l’humanité. Conformément à ce que reconnaissent beaucoup de commentaires, c’est une exhortation aux croyants déjà convertis à « travailler » à leur salut jusqu’au bout (Voir À Commentary on the Pauline Epistles, par Charles B. Williams, Moody, 1953).

Comme nous l’avons vu, Dieu désire que « tous » parviennent à la connaissance du salut. Mais Il n’essaie pas, en fin de compte, de sauver tout le monde – MAINTENANT. Dans le cas contraire, puisque la plupart des êtres humains n’ont jamais cru en AUCUNE forme de « christianisme », nous serions en droit de prétendre que Dieu est en quelque sorte perdant – ou INCAPABLE d’accomplir ce qu’Il prétend réaliser !

Une époque de JUGEMENT

Souvenez-vous des paroles du Christ : « Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et je le ressusciterai au dernier jour » (Jean 6 :44). Et l’apôtre Paul fut inspiré à écrire : « Considérez, frères, que parmi vous qui avez été appelés il n’y a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles » (1 Corinthiens 1 :26). Cela signifie-t-il que les « grands » de ce monde soient tous DAMNÉS, puisqu’il ne leur fut PAS accordé une occasion de salut ?

Non, bien sûr !

Qu’arrivera-t-il aux chefs arrogants des royaumes d’antan, qui tuèrent, pillèrent et opprimèrent des millions de gens ? Car ils n’eurent JAMAIS l’occasion d’ENTENDRE parler du véritable Jésus-Christ, ni de Son message. Jésus Lui-même nous fournit la réponse : « Malheur à toi, Chorazin ! malheur à toi, Bethsaïda ! car, si les miracles qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps qu’elles se seraient repenties, en prenant le sac et la cendre. C’est pourquoi je vous le dis : au jour du jugement, Tyr et Sidon seront traitées moins rigoureusement que vous » (Matthieu 11 :21-22). Le « jour du jugement » – comme nous verrons – n’est PAS seulement une période de condamnation. C’est un temps à venir, un âge au cours duquel Dieu ressuscitera ces MILLIARDS de gens, et leur ouvrira l’esprit et le cœur à Son dessein. Par la suite, ils seront jugés d’après la façon dont ils auront agi – après avoir eu l’opportunité de comprendre la Vérité !

En poursuivant la lecture de Matthieu 11 :23-24, remarquez encore les paroles de Jésus : « Et toi, Capernaüm, seras-tu élevée jusqu’au ciel ? Non. Tu seras abaissée jusqu’au séjour des morts ; car, si les miracles qui ont été faits au milieu de toi avaient été faits dans Sodome, elle subsisterait encore aujourd’hui. C’est pourquoi je vous le dis : au jour du jugement, le pays de Sodome sera traité moins rigoureusement que toi. » Pensez à cela ! Même les pervers sexuels de l’antique Sodome seront « traités moins rigoureusement AU JOUR DU JUGEMENT » que les habitants de Capernaüm, qui connurent personnellement Jésus, mais qui Le rejetèrent !

Comment cela est-il possible ?

Ces anciens peuples – quoique PÉCHEURS – n’avaient PAS LA CONNAISSANCE du Dieu véritable, ni de Ses voies. Le Christ ne S’était manifesté comme Sauveur que des centaines d’années plus tard. Or, comme nous avons déjà vu, il n’y a AUCUN AUTRE NOM par lequel nous pouvons être sauvés.

Nous avons aussi vu que Satan – le « dieu » de ce siècle – a AVEUGLÉ ceux qui ne croient pas. À notre époque, la plupart des gens ne PEUVENT PAS comprendre la Bible ou le plan divin. Ils n’ont pas encore été appelés.

Satan le diable est un être spirituel puissant, « qui séduit TOUTE LA TERRE » (Apocalypse 12 :9). Dans Ses prophéties, Dieu parle d’un voile d’AVEUGLEMENT spirituel, qui couvre la vaste majorité des êtres humains. Il parle ensuite d’une époque, qui suivra le retour du Christ sur la terre, au cours de laquelle Il ANÉANTIRA ce voile : « Et, sur cette montagne, il anéantit le VOILE qui est sur tous les peuples, la couverture qui couvre toutes les nations ; il engloutit la mort pour toujours ; le Seigneur, l’Éternel, essuie les larmes de tous les visages, il fait disparaître de toute la terre l’opprobre de son peuple ; car l’Éternel a parlé » (Ésaïe 25 :7-8).

Quand ce voile sera-t-il anéanti ? Quand viendra le « jour du jugement » pour les MILLIARDS d’individus qui, au cours des siècles, n’ont jamais eu l’opportunité de connaître la volonté de Dieu et d’accepter le véritable Jésus-Christ de la Bible, en tant que leur Sauveur ?

Le “Jugement du grand trône blanc”

L’Apocalypse donne la séquence des événements prophétiques beaucoup plus clairement qu’aucun autre livre de la Bible. Apocalypse 19 :11-21 décrit le retour du Christ en pleine gloire, comme Roi des rois (versets 14-16). Puis, après l’anéantissement des armées du dictateur européen à venir, appelé « la bête », le Christ le jettera avec le faux dirigeant religieux dans « l’étang de feu » (verset 20).

Ensuite, dans Apocalypse 20 :1, Dieu décrit la descente sur terre d’un ange puissant : « Puis je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clé de l’abîme et une grande chaîne dans sa main. Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans. Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au-dessus de lui, afin qu’il ne séduise plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis » (versets 2-3). Remarquez que ces versets révèlent également que Satan a SÉDUIT les nations de la terre !

Après que Satan sera lié, le règne millénaire du Christ commencera sur la terre. En parlant de cette époque-là, l’Apocalypse déclare que les véritables saints « revinrent à la vie, et ils régnèrent avec Christ pendant mille ans » (verset 4). Ensuite, il est dit : « Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans » (verset 6).

Les véritables chrétiens, appelés par Dieu, comprennent Son dessein. Ils savent qu’ils sont maintenant en cours d’entraînement pour devenir des rois et des sacrificateurs sous le règne du Christ sur la terre – c’est-à-dire qu’ils régneront, même au-dessus des ANGES (1 Corinthiens 6 :1-3). Le règne millénaire du Christ et des saints (Daniel 7 :24-27) sera une magnifique occasion d’aider, d’encourager et d’enseigner la multitude confuse des peuples de la terre, selon le mode de vie divin.

Mais la question demeure quant au sort des MILLIARDS d’individus « aveuglés » qui ne vivront PAS au cours du Millénium – et qui n’ont JAMAIS connu le vrai Dieu ni Son plan.

Lisez bien Apocalypse 20 ! Après la description d’un moment relativement bref durant lequel Satan sera libéré de sa prison et SÉDUIRA – une fois de plus – une multitude de peuples (versets 7-10), la parole de Dieu parle de la période du Jugement du grand trône blanc. Mais, avant de poursuivre, revenons au verset 5. Là, comme s’il y avait une parenthèse après la description du règne millénaire des saints, la Bible dit : « Les AUTRÈS morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis. »

Les « autres » morts ? Oui ! Ce sont ces MILLIARDS de gens qui, au cours des âges, n’ont JAMAIS été appelés au salut et qui, par conséquent, n’ont JAMAIS EU LA MOINDRE occasion de faire partie de la première résurrection.

Remarquez Apocalypse 20 :11-12 : « Puis je vis un GRAND TRÔNE BLANC, et celui qui était assis dessus. La terre et le ciel s’enfuirent devant sa face, et il ne fut plus trouvé de place pour eux. Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent JUGES selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres. »

Un événement extraordinairement FANTASTIQUE

C’est ici que nous voyons décrit l’événement le plus FANTASTIQUE peut-être de l’histoire de l’homme, une époque au cours de laquelle TOUS les êtres humains – célèbres et anonymes – commenceront à comprendre pourquoi ils sont nés ! Les individus, autrefois morts, y compris beaucoup de vos ancêtres, seront debout devant Dieu – évidemment à la suite d’une RÉSURRECTION. Puis, des « livres » sont ouverts. Le terme « livres », traduit ici du mot grec biblion, est le même mot traduit ailleurs par « Bible ». Il s’agit des livres de la Bible !

Ainsi, en fin de compte, les gens aveuglés qui ont vécu aux diverses époques du passé – et aussi à notre époque – auront à leur disposition les livres de la Bible « ouverts » devant eux, pour comprendre. Le voile qui les couvrait dans le passé sera alors ANÉANTI. Désormais, ces gens auront enfin leur première véritable occasion de connaître Dieu, soit pour décider de se repentir et d’accepter le véritable Christ comme Seigneur et Sauveur, soit pour suivre leurs propres voies.

« Un autre livre fut ouvert » – le « livre de vie ». Paul révèle que les saints ont leurs noms écrits dans le « livre de vie » (Philippiens 4 :3). Apocalypse 21 :27 signale que la Nouvelle Jérusalem sera habitée par « ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l’Agneau ».

Cette opportunité de saisir la vie éternelle sera enfin offerte à cette multitude de gens « petits et grands ». Ils seront ressuscités à la vie physique pendant une période que certaines indications bibliques semblent estimer à 100 ans – c’est-à-dire durant un temps suffisant pour apprendre, croître et mettre à l’épreuve leur détermination à vivre éternellement le mode de vie de DIEU (Ésaïe 65 :20). Ils seront appelés, et ils auront l’occasion d’étudier et de comprendre la Bible. Ensuite – et seulement après cela – ces gens ressuscités seront « jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans ces livres » (Apocalypse 20 :12). Maintenant, après avoir eu une véritable OCCASION de connaître la Vérité et d’agir en conséquence, ils seront jugés d’après ce qu’ils auront fait des enseignements contenus dans les livres de la Bible. Jacques fut inspiré à dire que « la foi sans les œuvres est MORTE » (Jacques 2 :17-26).

Comprenez bien ceci : SI ces innombrables milliards d’individus, autrefois AVEUGLES, étaient uniquement jugés d’après les œuvres qu’ils ont faites dans leur vie – certains comme voleurs, prostitués, dictateurs et faux prophètes – il serait certain que TOUS PÉRIRAIENT dans l’étang de feu ! En effet, ces gens n’avaient PAS accepté le seul nom sous les cieux par lequel ils pouvaient être sauvés. Ils ne s’étaient PAS vraiment repentis (Actes 2 :38) de leurs mauvaises voies, et SOUMIS leur vie au Christ, afin de Lui permettre – par le Saint-Esprit – de les façonner, de les modeler et de les aider à CROÎTRE « dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ » (2 Pierre 3 :18).

Dieu n’a PAS de double norme ! Ces innombrables individus ont le droit d’avoir une VÉRITABLE occasion d’être équitablement jugés d’après ce qu’ils feront de la Vérité divine ! Or, d’innombrables théologiens et ministres du culte – eux-mêmes séduits – imaginent que Dieu sauvera, d’une manière ou d’une autre, beaucoup de nos amis et de nos relations, de même que la multitude de ceux qui ont vécu par le passé, SANS qu’ils aient eu à se REPENTIR réellement, ni à se SOUMETTRE au Christ Vivant. Ces théologiens ont TORT !

Puisse Dieu vous aider à comprendre la vérité concernant le sort des MILLIARDS de bouddhistes, de shintoïstes, de musulmans et autres, anciens et modernes – qui n’ont jamais eu l’opportunité d’accepter Jésus-Christ – ainsi que des MILLIARDS d’individus qui n’ont connu qu’un faux Christ (2 Corinthiens 11 :4), mais qui ne se sont pas RÉELLEMENT soumis au Christ de la Bible, pour accepter qu’Il DIRIGE leur vie !

IL N’Y À AUCUNE AUTRE EXPLICATION PLAUSIBLE à ce dilemme religieux ! La réponse est donnée en long et en large dans votre propre Bible. Il n’est aucunement fait mention d’une seconde chance. Répétons, une fois encore, qu’il s’agit d’une opportunité UNIQUE d’apprendre et d’obéir à la Vérité que le Dieu équitable et juste révèlera, en son temps, à cette multitude de gens.

La vallée des ossements desséchés

Un autre passage important, qui explique cette partie du plan divin, se trouve dans Ézéchiel 37. Nous y lisons le récit célèbre des « ossements desséchés ». Mais – attention ! – ceci n’est pas qu’un simple « récit ». Il décrit l’un des événements les plus émouvants et FANTASTIQUES de l’histoire humaine.

Comprenons bien !

Quoique ce passage des Écritures se réfère, sans aucun doute, aux dix tribus perdues d’Israël, en tant qu’image, pour signifier qu’elles seront d’abord relevées puis réunifiées avec Juda (versets 15-22), il décrit également, de façon littérale, ce qui arrivera aux innombrables millions de gens faisant partie de la maison d’Israël. Que vous en soyez conscients ou non, les descendants des derniers jours des dix tribus perdues sont aujourd’hui les Américains, les peuples anglo-saxons et les nations démocratiques du nord-ouest de l’Europe. Avez-vous reçu et étudié notre brochure « Les États-Unis et la Grande-Bretagne selon la prophétie », afin d’être en mesure de PROUVER nos origines nationales ? Comme tous les ouvrages que nous vous offrons, cette brochure vous sera envoyée GRATUITEMENT, sur simple demande de votre part.

Qu’arrivera-t-il donc à ces peuples dont la plupart ont été SÉDUITS à travers les âges ?

Premièrement, rappelez-vous un principe clé définissant la manière dont Dieu agit. Cela figure à maints endroits dans la Bible. Notez Romains 1 :16 : « Car je n’ai point honte de l’Évangile : c’est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec. » Notez aussi Romains 2 :9-10, qui dit la même chose. Et lisez attentivement le verset 11 : « Car devant Dieu, il n’y a POINT DE FAVORITISME. » La version Synodale traduit ce verset par : « Devant Dieu, en effet, il n’y a POINT D’ACCEPTION de PERSONNES. » En conséquence, en son temps, Dieu devra donner à TOUS une occasion de salut s’Il veut demeurer équitable, et ne pas faire acception de personnes. Ce n’est qu’une question de « CALENDRIER ».

Dans Ézéchiel 37, Dieu révèle que d’innombrables millions d’Israélites, précédemment AVEUGLÉS à Sa Vérité, participeront à une résurrection spéciale – NON PAS pour être condamnés – mais pour recevoir le Saint-Esprit et pour être capables de comprendre et d’obéir à la Vérité. Étudiez attentivement Ézéchiel 37, verset par verset. Notez que Dieu donne à Ézéchiel la vision d’une vallée remplie « d’ossements desséchés ». Il est dit : « Ces os pourront-ils REVIVRE ? » (verset 3). Par la rhétorique, Dieu commence ensuite à répondre à la question en S’adressant à ces os : « Voici, je vais faire entrer en vous un esprit, et vous VIVREZ » (verset 5). Puis, Il poursuit : « Je vous donnerai des nerfs, je ferai croître sur vous de la chair, je vous couvrirai de peau, je mettrai en vous un esprit, et vous vivrez. Et vous SAUREZ que je suis l’Éternel » (verset 6).

Dieu traite premièrement avec les Israélites – Son peuple choisi – comme modèle de ce qu’Il fera avec TOUTE l’humanité. Car, répétons-le, Dieu ne fait pas acception de personnes ! En conséquence, Il a planifié une résurrection destinée aux Israélites aveuglés, et leur donnera une véritable occasion de Le connaître, Lui, ainsi que Son plan grandiose.

Dans cette vision importante, la grande foule des ressuscités est décrite comme « une armée nombreuse, très nombreuse » (verset 10). Qui sont ceux qui la composent ? Dieu nous dit : « Fils de l’homme, ces os, c’est TOUTE LA MAISON d’Israël » (verset 11). En conséquence, cette armée d’ossements secs ne comprend pas seulement ceux qui faisaient partie des dix tribus perdues d’Israël, mais également du peuple juif, aveuglé lui aussi au message du véritable Messie et du magnifique plan que Dieu le Père et le Messie ont en réserve pour l’humanité.

Tous ces Israélites étaient des pécheurs – comme le reste de l’humanité (Romains 3 :23). Lors de cette résurrection, ils seront d’abord effarés et se sentiront coupables : « Nos os sont desséchés, notre espérance est détruite, nous sommes perdus ! » (verset 11). Mais Dieu dit : « Prophétise donc, et dis-leur : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Voici, j’ouvrirai vos sépulcres, je vous ferai sortir de vos sépulcres, ô mon peuple, et je vous ramènerai dans le pays d’Israël. Et vous saurez que je suis l’Éternel, lorsque j’ouvrirai vos sépulcres, et que je vous ferai sortir de vos sépulcres, ô mon peuple ! Je mettrai MON ESPRIT en vous, et vous vivrez ; je vous rétablirai dans votre pays, et vous SAUREZ que moi, l’Éternel, j’ai parlé et agi, dit l’Éternel » (versets 12-14). Ce qui arrivera à ces MILLIARDS de gens est le modèle de ce qui se passera avec toute l’humanité, tous auront une occasion RÉELLE de comprendre, d’obéir à Dieu, et d’être convertis en étant remplis de SON ESPRIT.

Le plan divin DEMEURE

Si Hollywood et l’industrie du disque pouvaient VRAIMENT transcrire l’immense vague de JOIE et d’EXALTATION, que ressentira cette multitude lorsqu’elle reviendra à la vie et qu’elle CONNAÎTRA SON DIEU, on resterait bouche bée ! Des compositeurs écriraient des chants de louange, fort ÉMOUVANTS et JOYEUX, sur cet événement stupéfiant de la longue saga humaine. Et, il serait fort probable qu’ils le fissent effectivement dans le Royaume de Dieu !

Cela dépasse tout ce que l’on peut imaginer !

Le Dieu tout-puissant n’essaie PAS de sauver tout le monde maintenant. S’Il l’avait voulu, Il l’aurait fait ! Il a permis à l’homme de suivre sa propre voie durant 6000 ans d’histoire – sous l’influence de Satan le diable (Éphésiens 2 :2). Pour le moment, Dieu intervient occasionnellement pour accomplir Son grand dessein, par l’ascension ou par la chute des nations et des royaumes. Il intervient aussi lorsqu’il s’agit d’appeler certains individus à faire partie de Son Église – le « petit troupeau » (Luc 12 :32), et à les préparer à devenir des rois et des sacrificateurs sous le Christ, dans le Royaume de Dieu qui sera établi sur terre (Apocalypse 2 :26-27 ; 5 :9-10).

Néanmoins, la vaste majorité de l’humanité a été AVEUGLÉE par Dieu Lui-même. Les gens apprennent, par la souffrance, que leurs voies ne mènent à rien de bon !

Ensuite, au temps convenable, au Jugement du grand trône blanc, Dieu les ramènera à la vie physique. Il les appellera à la connaissance spirituelle, et remplira de Son Saint-Esprit ceux qui le voudront. Finalement, Il leur accordera le salut dans Son Royaume. Certes, Dieu aurait pu faire tout cela d’une autre façon, mais la plupart des gens ne parviennent à saisir l’ERREUR de la voie humaine que par la dure expérience. Lorsque viendra l’occasion de comprendre vraiment, ils apprécieront beaucoup mieux LES VOIES DIVINES.

Après avoir décrit comment Dieu convertira finalement, en son temps, « tout Israël » (Romains 11 :26), l’apôtre Paul fut inspiré par notre Créateur, à écrire : « Car Dieu a renfermé tous les hommes dans la désobéissance pour faire miséricorde à tous. Ô profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! Que ses jugements sont insondables, et ses voies incompréhensibles ! Car qui a connu la pensée du Seigneur, ou qui a été son conseiller ? Qui lui a donné le premier, pour qu’il ait à recevoir en retour ? C’est de lui, par lui, et pour lui que sont toutes choses. À lui la gloire dans tous les siècles ! Amen ! » (versets 32-36).