Le merveilleux monde de demain

Commenter cette brochure

Le gouvernement de Dieu sera bientôt établi sur cette Terre ! Comment cela vous affectera-t-il ? À quoi ressemblera le véritable avenir pour lequel vous devez vous préparer ?

De nombreux politiciens et dirigeants éminents ont compris depuis longtemps que la seule solution valable pour résoudre les problèmes de l’humanité était un gouvernement mondial. Cette sorte de gouvernement est la seule façon d’apporter la stabilité et la paix réelle ! Mais les efforts de l’humanité pour former cette sorte de gouvernance ont toujours échoué lamentablement. La Société des Nations, fondée après la Première Guerre mondiale, n’a pas réussi à empêcher une autre guerre mondiale deux décennies plus tard – la guerre la plus horrible de l’Histoire qui a conduit à la mort d’environ 50 millions d’êtres humains ! Les Nations Unies, fondées après la Deuxième Guerre mondiale, ont également échoué à apporter la paix. Au cours des dernières décennies, plusieurs dizaines de guerres ont éclaté dans le monde, sans que les Nations soi-disant « Unies » ne semblent en mesure d’intervenir d’une manière ou d’une autre ! Les efforts médiocres de l’humanité échoueront encore à l’avenir, car les hommes ne connaissent pas le « chemin » de la paix. Cela devrait être une évidence pour tout être humain qui réfléchit un tant soit peu.

En voyant comment les religions humaines ont échoué à résoudre nos problèmes, la plupart des personnes éduquées ont désormais abandonné l’idée de croire à l’existence d’un Dieu réel. Humainement parlant, c’est compréhensible, car l’humanité s’est détournée de la véritable religion. La plupart des religions de ce monde enseignent et agissent d’une manière diamétralement opposée à la vérité révélée dans la Bible. Cependant, ceux qui veulent comprendre la vérité peuvent découvrir l’existence d’un Dieu réel. Il existe un grand Créateur et un Dirigeant de l’univers qui accomplit actuellement un dessein suprême ici-bas. Vous pouvez comprendre personnellement ce dessein – si vous en avez la volonté.

Dans le Nouveau Testament de la Sainte Bible, Dieu inspira l’apôtre Pierre à écrire : « Et nous tenons pour d’autant plus certaine la parole prophétique, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour vienne à paraître et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs » (2 Pierre 1 :19). Si vous êtes prêt(e) à regarder en face les réalités historiques, vous pourrez prouver par vous-même que le Dieu de la Bible est intervenu, à de nombreuses reprises, en guidant de grands événements dans l’Histoire humaine. Cet Être spirituel bien réel décide de l’ascension et de la chute des nations ou des empires. Dans l’ancienne Babylone, le roi Nebucadnetsar fut un des monarques les plus puissants de l’Histoire humaine, cependant Dieu le fit littéralement sombrer dans la folie afin de lui apprendre – et nous apprendre – une leçon de la plus haute importance. Pourquoi Dieu fit-Il cela ? En voici l’explication : « Cette sentence est un décret de ceux qui veillent, cette résolution est un ordre des saints, afin que les vivants sachent que le Très-Haut domine sur le règne des hommes, qu’il le donne à qui il lui plaît, et qu’il y élève le plus vil des hommes » (Daniel 4 :17).

Oui, Dieu intervient directement, lorsqu’Il le souhaite, dans les affaires humaines afin d’accomplir Son but ultime. Les grandes lignes des événements qu’Il dirige ont été prophétisées dans la Bible – Sa parole inspirée. La plupart des Églises chrétiennes « traditionnelles » ne comprennent pas cela. Elles parlent seulement du « petit Jésus » qui serait apparemment déconnecté des affaires mondiales, ainsi que de l’ascension et de la chute des nations. Cependant Dieu nous dit dans Sa parole inspirée que « le témoignage de Jésus est l’esprit de la prophétie » (Apocalypse 19 :10). Dieu a inspiré la Bible à travers Jésus-Christ – et plus d’un quart de la Bible est constitué de prophéties !

Nous devons bien comprendre cela ! Alors que les nations et les institutions humaines autour de nous vont à la catastrophe, et que les espoirs et les rêves de cette société commencent à s’effondrer, nous devons nous focaliser sur la seule et véritable solution – le Dieu réel de la Bible ! Car Il interviendra au cours de la vie de beaucoup d’entre vous qui lisez cette brochure ! Il apportera un nouveau monde merveilleux – le monde de demain – une société entièrement nouvelle basée sur l’amour, la joie et la paix. Si vous étudiez réellement la Bible, vous verrez que cette réalité est révélée et expliquée à de nombreuses reprises. Notez comment l’apôtre Pierre fut inspiré à nous dire, dans un de ses premiers sermons, que Dieu enverra « celui qui vous a été destiné, Jésus-Christ, que le ciel doit recevoir jusqu’aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes d’autrefois » (Actes 3 :20-21).

Dans les pages de cette brochure, nous parlerons de ces « temps du rétablissement », lorsque notre Créateur interviendra pour sauver l’humanité de sa propre folie ! Il nous empêchera littéralement de nous autodétruire (Matthieu 24 :22) !

 

Le véritable Jésus-Christ interviendra

Dans Apocalypse 11 :15, la Bible rapporte l’événement le plus marquant de l’Histoire terrestre. Au son de la septième et dernière trompette de l’Apocalypse, des voix célestes proclameront : « Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ ; et il régnera aux siècles des siècles. »

Oui, le Christ vivant prendra bientôt le contrôle des gouvernements de notre monde ravagé par la guerre ! Au début, les nations auront tendance à rejeter Son gouvernement parfait, mais le Christ reviendra dans toute la puissance divine pour instaurer la paix sur la Terre et Il « les paîtra avec une verge de fer » (Apocalypse 19 :15). Le Christ reviendra en tant que Dirigeant suprême sur tous les autres rois et gouverneurs de la Terre, qui devront se soumettre à Lui. « Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit : Roi des rois et Seigneur des seigneurs » (verset 16).

Des siècles avant la naissance physique de Jésus-Christ, Dieu inspira le prophète Ésaïe à écrire une prophétie concernant la nature de la tâche qui serait finalement accomplie par le Christ. « Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné, et le gouvernement sera sur son épaule ; et on appellera son nom, Merveilleux, Conseiller, Dieu fort, Père du siècle, Prince de paix. À l’accroissement de son empire, et à la paix, il n’y aura pas de fin, sur le trône de David et dans son royaume, pour l’établir et le soutenir en jugement et en justice, dès maintenant et à toujours. La jalousie de l’Éternel des armées fera cela » (Ésaïe 9 :5-6, Darby). Notez que le Christ est appelé le « Prince de paix », car Lui seul a le pouvoir d’apporter la paix véritable. Dans ce passage, Dieu déclare qu’Il n’y aura pas de fin « à l’accroissement de son empire, et à la paix […] dans son royaume. » Lorsque le Christ dirigera le monde, l’humanité se remettra de la terrible dévastation qui aura précédé Son retour. Les êtres humains prospéreront et repeupleront la Terre. Les lois et les voies du gouvernement de Dieu se répandront sur toute la planète.

Alors que les gens commenceront à apprendre à obéir aux Dix Commandements et à toutes les lois divines, la paix augmentera sur la Terre. Et plus ils apprendront à obéir aux lois parfaites et aux voies de Dieu – qui sont la seule façon de procurer la paix – plus la paix, le bonheur et la joie augmenteront entre les nations et entre les individus.

 

L’organisation du Royaume de Dieu

La structure et l’organisation du gouvernement de Dieu sur cette Terre sont déjà prophétisées dans la Bible !

Comme nous l’avons vu dans Apocalypse 11 :15, le Christ sera Roi sur toutes les nations de la Terre et Il occupera cette fonction après Son retour. Avant Sa naissance dans la chair, un ange avait prophétisé : « Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il régnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n’aura point de fin » (Luc 1 :32-33).

Qui régnera sous le Christ ? Dieu a assurément préparé Abraham à occuper une position dominante dans le monde à venir. Les Écritures disent en effet que « l’héritage du monde a été promis à Abraham » (Romains 4 :13). Dieu récompensera Abraham pour sa foi en lui donnant une position d’autorité sur l’ensemble de la Terre !

Dans Ézéchiel 37 :15-28, Dieu montre qu’Il réunira Israël et Juda. Il déclara au sujet de ces deux nations : « Je ferai d’eux une seule nation dans le pays, dans les montagnes d’Israël ; ils auront tous un même roi, ils ne formeront plus deux nations, et ne seront plus divisés en deux royaumes » (verset 22).

Le Christ dirigera directement les nations d’Israël car Son siège central sera établi à Jérusalem. Comme nous l’avons lu, les Écritures mentionnent spécifiquement qu’Il « régnera sur la maison de Jacob ». Dieu a appelé cette nation, aussi connue sous le nom de maison d’Israël, à être Son peuple élu et à servir de lumière pour le reste du monde. Cette nation n’a pas été élue, ou choisie, par favoritisme, mais parce qu’elle avait un travail à accomplir – cependant, elle a lamentablement échoué à accomplir cette mission. Pendant le règne millénaire à venir du Christ, la maison d’Israël sera réunifiée avec celle de Juda, et elles deviendront ensemble la nation principale de la Terre, sous le Christ, en montrant l’exemple et en aidant à établir Son gouvernement dans le monde entier.

Sous l’autorité du Roi des rois, Jésus-Christ, le roi David ressuscité régnera directement sur la maison réunifiée d’Israël. « Mon serviteur David sera leur roi, et ils auront tous un seul berger. Ils suivront mes ordonnances, ils observeront mes lois et les mettront en pratique » (Ézéchiel 37 :24).

La nation d’Israël apprendra à nouveau la voie de la paix sous l’autorité du Christ et de David. Les Israélites apprendront à obéir aux ordonnances et aux jugements de Dieu.

 

Des dirigeants sous David

Sous l’autorité du roi David, chaque tribu d’Israël aura un gouverneur spécifique : un des douze apôtres. Jésus Lui-même leur attribua ce rôle peu avant de mourir : « Vous, vous êtes ceux qui avez persévéré avec moi dans mes épreuves ; c’est pourquoi je dispose du royaume en votre faveur, comme mon Père en a disposé en ma faveur, afin que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume, et que vous soyez assis sur des trônes, pour juger les douze tribus d’Israël » (Luc 22 :28-30).

Nous pouvons penser que le prophète Daniel recevra un rôle de dirigeant sur les nations païennes (non-Israélites) pendant le Millénium. Jadis, Dieu guida le roi Nebucadnetsar à lui donner « le commandement de toute la province de Babylone » (Daniel 2 :48). Daniel pourrait recevoir une position très élevée, similaire à celle de David, car Dieu l’utilisa au sein du gouvernement du plus grand royaume non-Israélite de l’Histoire humaine – la « tête d’or » (Daniel 2 :38).

Ces chrétiens qui auront grandi en grâce et en connaissance pendant cette vie recevront, dans le Millénium, des positions d’autorité sous le Christ. « À celui qui vaincra, et qui gardera jusqu’à la fin mes œuvres, je donnerai autorité sur les nations. Il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d’argile, ainsi que moi-même j’en ai reçu le pouvoir de mon Père » (Apocalypse 2 :26-27). Et nous voyons que le Christ « nous [fera] rois et sacrificateurs à notre Dieu ; et nous régnerons sur la terre » (Apocalypse 5 :10).

Jésus donna la « parabole des mines » pour montrer à Ses disciples que nous devons vaincre notre nature humaine pendant cette vie, mais aussi faire fructifier notre temps et nos talents selon les lois divines, afin de nous préparer pour une position d’autorité et de responsabilité dans le futur Royaume de Dieu sur cette Terre. Notez la déclaration de Jésus à l’homme qui avait été le plus productif en Lui remettant dix mines : « C’est bien, bon serviteur ; parce que tu as été fidèle en peu de chose, reçois le gouvernement de dix villes » (Luc 19 :17). Puis Jésus déclara à celui qui avait produit cinq mines : « Toi aussi, sois établi sur cinq villes » (verset 19).

Les véritables chrétiens sont appelés à servir, sous le Christ, en dirigeant le monde ! Pourquoi ce message n’est-il pas prêché actuellement dans toutes les Églises ?

 

Un gouvernement millénaire

Dans son ouvrage Histoire du déclin et de la chute de l’Empire romain, le célèbre historien laïque Edward Gibbon reconnaissait que les premiers chrétiens croyaient à l’établissement futur d’un gouvernement mondial divin :

« L’ancienne doctrine des millénaires, qui eut tant de partisans, tenait intimement à l’opinion de la seconde venue du Messie. Comme les ouvrages de la création avaient été finis en six jours, leur état actuel était fixé à six mille ans, selon une tradition attribuée au prophète Élie. Par la même analogie on prétendait qu’à cette longue période, alors presque accomplie, de travaux et de disputes, succéderait un joyeux sabbat de dix siècles, et que Jésus-Christ, suivi de la milice triomphante des saints et des élus échappés à la mort, ou miraculeusement rappelés à la vie, régnerait sur la terre jusqu’au temps désigné pour la dernière et générale résurrection » (tome 1, éditions Laffont, page 343, traduction François Guizot).

Les premiers chrétiens comprenaient la raison et le but pour lesquels Dieu appelle certaines personnes à sortir de la société actuelle pour entrer dans Son Église – afin de se préparer pour le monde à venir !

Les véritables chrétiens doivent apprendre à obéir aux lois de Dieu et à vivre selon Ses voies dès maintenant, afin d’être capables d’enseigner et de préparer les autres à vivre selon la voie de la paix pendant le Millénium à venir, lorsque le Royaume (le gouvernement) de Dieu sera établi sur cette Terre !

Voici un exemple spécifique de la façon dont le gouvernement divin dirigera la nation d’Israël pendant le Millénium. Souvenez-vous que la Bible utilise les termes « Israël » ou « maison d’Israël » pour désigner parfois les dix tribus du « royaume du Nord », parfois l’ensemble des douze tribus – dont les descendants actuels se composent des États-Unis, de la Grande-Bretagne et des peuples de souche britannique, du Canada, de la France, de la Belgique, de la Suisse et d’autres nations du nord-ouest de l’Europe. Cette distinction est essentielle pour comprendre les prophéties de la fin des temps. Si vous ne l’avez pas encore fait, vous pouvez prouver par vous-même ces identités nationales en demandant et en étudiant nos brochures édifiantes à ce sujet : Les États-Unis et la Grande-Bretagne selon la prophétie et Les pays de langue française selon la prophétie. Ces ouvrages vous seront envoyés gratuitement sur simple demande de votre part. Dans le Millénium, Dieu le Père continuera d’être le Gouverneur et le Dirigeant suprême de l’univers. Juste en dessous de Lui, Jésus-Christ viendra diriger la Terre, dans un avenir proche, en tant que Roi des rois.

Le roi David sera ressuscité des morts, il deviendra immortel et il sera établi sur toute la maison réunifiée d’Israël. Sous l’autorité de Jésus, puis celle de David, chacun des douze apôtres sera roi sur une des douze tribus d’Israël.

Dans chaque tribu, des saints qui auront vaincu pendant cette vie physique, en apprenant à se soumettre à Dieu, travailleront à l’établissement de Son gouvernement, sous l’autorité de l’un des douze apôtres. Comme nous l’avons vu dans la parabole des mines, certains gouverneront des territoires englobant plusieurs villes, tandis que d’autres occuperont des postes similaires à celui d’un maire, ou d’un bourgmestre, sous l’autorité de ces gouverneurs.

Tous les saints ressuscités se verront assigner une tâche. Quelle que soit la nature de leur mission, ils auront tous la même attitude que le roi David : « Je préfère me tenir sur le seuil de la maison de mon Dieu [tenir un rôle de portier], plutôt que d’habiter sous les tentes de la méchanceté » (Psaume 84 :11). Il n’y aura ni tristesse, ni regret, ni envie. Tous serviront au maximum de leurs capacités et ils effectueront leur travail dans une joie totale.

Sous l’autorité du Royaume ou du gouvernement de Dieu, composé du Christ et des saints nés de l’Esprit, se trouveront des dirigeants humains qui aideront à guider les habitants du peuple physique d’Israël. Les Écritures montrent à de nombreuses reprises que ce peuple aura enduré une captivité à la fin des temps et qu’ils seront réunis, au cours du Millénium, sur leur ancien territoire autour de Jérusalem. Sur place, ils apprendront les lois divines qui sont les seules à pouvoir apporter la paix.

Dieu dit aussi à propos de toutes les nations du monde : « Des peuples s’y rendront en foule, et diront : Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Éternel » (Ésaïe 2 :3).

Alors même que ces gens apprendront les lois divines, beaucoup d’entre eux auront besoin d’être forcés à y obéir dans un premier temps ! « Il sera le juge des nations, l’arbitre d’un grand nombre de peuples. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, et de leurs lances des serpes : une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, et l’on n’apprendra plus la guerre » (verset 4).

 

Israël était béni sous le gouvernement de Dieu

La façon dont Dieu traita l’ancien Israël illustre souvent comment Il agira à l’avenir avec toutes les nations. De nombreuses prophéties de l’Ancien Testament concernant le Millénium font référence à Israël. Puisque Dieu ne fait pas de favoritisme (Actes 10 :34), il s’agit donc d’un exemple concret de ce que Dieu fera, dans les grandes lignes, à l’égard de toutes les nations qui Le serviront et qui obéiront au Christ.

Dieu déclara au sujet du rassemblement final des nations de souche israélite, dont font partie la France, la Belgique, la Suisse et le Canada : « Je ramènerai les captifs de mon peuple d’Israël ; ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront, ils planteront des vignes et en boiront le vin, ils établiront des jardins et en mangeront les fruits. Je les planterai dans leur pays, et ils ne seront plus arrachés du pays que je leur ai donné, dit l’Éternel, ton Dieu » (Amos 9 :14-15).

L’accomplissement de ces prophéties doit encore se réaliser, car Dieu a déclaré qu’à cette époque ils « ne seront plus » arrachés de leur pays. Cela décrit les grandes bénédictions physiques que Dieu répandra sur Son peuple Israël au retour du Christ, après qu’Il l’aura libéré de la future captivité prophétisée et qu’Il le ramènera sur ses terres ancestrales au Moyen-Orient.

Une future captivité prophétisée ? Dans un passage écrit plus d’un siècle après que l’ancien Israël fut emmené en captivité, Dieu prophétisa à travers Jérémie que les nations d’Israël seront de nouveau emmenées captives, avant d’être finalement restaurées dans leur ancien territoire autour de Jérusalem, après le retour du Christ (Jérémie 30 :1-11). Étudiez attentivement cette prophétie. Notez qu’elle annonce un châtiment à venir, puis une restauration à la fois « sur Israël et sur Juda » (verset 4). Cette époque de châtiment national et de captivité pour les nations israélites aura lieu juste avant le second Avènement de Jésus-Christ.

« En ce jour-là, dit l’Éternel des armées, je briserai son joug [celui de la captivité] de dessus ton cou, je romprai tes liens, et des étrangers ne t’assujettiront plus. Ils serviront l’Éternel, leur Dieu, et David, leur roi, que je leur susciterai » (versets 8-9). Au retour du Christ, Israël sera délivré de sa captivité. David et tous les saints seront ressuscités d’entre les morts afin de recevoir leur poste de roi et de sacrificateur dans le gouvernement de Dieu, afin de régner sur cette Terre sous l’autorité du Christ.

« Et toi, mon serviteur Jacob, ne crains pas, dit l’Éternel ; ne t’effraie pas, Israël ! car je te délivrerai de la terre lointaine, je délivrerai ta postérité du pays où elle est captive ; Jacob reviendra, il jouira du repos et de la tranquillité, et il n’y aura personne pour le troubler » (verset 10). La paix sera finalement établie dans notre monde déchiré par la guerre – et la « maison d’Israël » ne sera plus effrayée par d’autres nations !

 

La joie sous le gouvernement de Dieu

Grâce à l’obéissance aux lois divines, il y aura une grande abondance de nourriture et le cœur des êtres humains débordera finalement de bonheur !

Tous ceux qui étudient sérieusement la Bible sont familiers avec Ésaïe 11 qui décrit le futur règne millénaire du Christ sur la Terre. Le Messie y est décrit comme un « rameau » ou un descendant d’Isaï. Il sera le Dirigeant mondial parfait, utilisant pleinement l’Esprit de Dieu. Les Écritures nous disent qu’Il « ne prononcera point [de jugement] sur un ouï-dire » (verset 3), au contraire Il sera capable de lire les pensées des êtres humains. Il jugera les pauvres et les opprimés « avec équité » et Il punira les méchants de la peine de mort, ce qui aura pour effet d’instiller la crainte dans le cœur de ceux qui complotent le mal (verset 4).

Après le retour du Christ, la nature brutale et cruelle sera même ôtée de la faune sauvage. « Le loup habitera avec l’agneau, et la panthère se couchera avec le chevreau ; le veau, le lionceau, et le bétail qu’on engraisse, seront ensemble, et un petit enfant les conduira » (verset 6). Même les serpents seront inoffensifs : « Le nourrisson s’ébattra sur le trou de l’aspic, et l’enfant sevré étendra sa main sur l’antre de la vipère » (verset 8, Darby).

Mais le plus important est que, partout sur la Terre, les êtres humains apprendront finalement les voies divines qui représentent le seul moyen d’apporter la paix. « Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte ; car la terre sera remplie de la connaissance de l’Éternel, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent » (verset 9).

L’apôtre Pierre se référait à cette époque formidable lorsqu’il parlait des « temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes d’autrefois » (Actes 3 :21). Dieu a décrit ce règne béni de Jésus-Christ sur Terre dans de très nombreuses prophéties bibliques.

C’était – et c’est toujours – le message de Jésus-Christ ! C’est le seul chemin permettant de trouver la paix véritable !

 

Les conditions pendant le Millénium

En tant que Seigneur des seigneurs, le Christ commencera à convertir et à sauver le monde entier pendant Son règne. Pour y parvenir, Il devra supprimer l’aveuglement qui frappe tous les peuples de la Terre à cause des séductions de Satan (Apocalypse 12 :9).

Ésaïe a écrit : « Et, sur cette montagne, il anéantit le voile qui est sur tous les peuples, la couverture qui couvre toutes les nations ; il engloutit la mort pour toujours… » (Ésaïe 25 :7-8).

Tous les peuples commenceront à connaître Dieu. Leur aveuglement et leur confusion religieuse disparaîtront. Tous ceux qui le souhaiteront pourront finalement être convertis.

Les saints ressuscités enseigneront la voie divine et Dieu bénira les peuples qui Lui obéiront. « Oui, peuple de Sion, habitant de Jérusalem, tu ne pleureras plus ! Il te fera grâce, quand tu crieras ; dès qu’il aura entendu, il t’exaucera. Le Seigneur vous donnera du pain dans l’angoisse, et de l’eau dans la détresse ; ceux qui t’instruisent ne se cacheront plus, mais tes yeux verront ceux qui t’instruisent. Tes oreilles entendront derrière toi la voix qui dira : Voici le chemin, marchez-y !
Car [autrement] vous iriez à droite, ou vous iriez à gauche » (Ésaïe 30 :19-21).

Ce sera une expérience saisissante pour ceux qui entendront soudainement derrière eux une voix les avertissant de ne pas désobéir à un commandement divin ! Oui, les saints de Dieu – ceux qui seront nés de l’Esprit à la résurrection et qui seront donc devenus esprit – seront capables d’être visibles ou invisibles, selon leur désir.

Il sera impossible de « tricher » avec la loi de Dieu !

Au bout de quelques années, alors que les peuples de la Terre commenceront à connaître le Dieu tout-puissant, Il guérira surnaturellement tous les sourds, les aveugles et les muets ! « Alors s’ouvriront les yeux des aveugles, s’ouvriront les oreilles des sourds ; alors le boiteux sautera comme un cerf, et la langue du muet éclatera de joie. Car des eaux jailliront dans le désert, et des ruisseaux dans la solitude » (Ésaïe 35 :5-6).

Notez qu’en plus des habitants, le pays sera également guéri et le territoire recevra de la pluie en temps voulu, grâce aux bénédictions divines. « Le mirage se changera en étang et la terre desséchée en sources d’eaux ; dans le repaire qui servait de gîte aux chacals, croîtront des roseaux et des joncs » (verset 7).

Ce sera une époque de chants, de réjouissances et de joie. « Les rachetés de l’Éternel retourneront, ils iront à Sion avec chants de triomphe, et une joie éternelle couronnera leur tête ; l’allégresse et la joie s’approcheront, la douleur et les gémissements s’enfuiront » (verset 10).

 

Le chemin menant aux bénédictions

Le monde pourrait connaître la paix et le bonheur dès maintenant, mais il refuse de suivre les voies de Dieu. L’apôtre Paul décrivait toute l’humanité – les Israélites comme les Gentils – lorsque Dieu l’inspira à écrire : « La destruction et le malheur sont sur leur route ; ils ne connaissent pas le chemin de la paix » (Romains 3 :16-17).

Le monde ne connaît pas la paix car il refuse d’obéir aux commandements divins en tant que mode de vie ! Comme nous l’avons vu, lorsque le Christ viendra établir Son gouvernement, la « loi » de Dieu sortira de Sion et la « parole de l’Éternel » de Jérusalem.

Ceux qui s’efforcent maintenant d’obéir à tous les commandements divins seront les plus qualifiés pour les fonctions à hautes responsabilités dans le gouvernement de Dieu pendant le futur règne millénaire du Christ, car Il a dit : « Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux » (Matthieu 5 :19).

Cela se produira car le Christ établira la paix dans Son Royaume – et tous ceux qui transgresseront la loi seront mis à l’écart ! La paix et la prospérité deviendront réalité lorsque toute l’humanité apprendra à obéir aux commandements divins ! Le monde sera alors béni avec une grande abondance physique. Les malades et les infirmes seront guéris. Les millions d’individus spirituellement aveugles commenceront à véritablement connaître Dieu !

Pendant le règne millénaire du Christ, les êtres humains sur la Terre apprendront à chanter, à danser et à pousser des cris de joie concernant le formidable mode de vie qu’ils découvriront sous le gouvernement parfait de Dieu.

Comme nous l’avons vu, même l’instinct des animaux sauvages deviendra amour – il ne reflètera plus la haine et l’égoïsme. Finalement tous les peuples apprendront qu’il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir (Actes 20 :35). Toutes leurs frustrations et leurs sentiments de culpabilité disparaîtront. Ils commenceront à connaître « la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence » (Philippiens 4 :7).

Sous le gouvernement de Dieu et Ses lois parfaites, les gens apprendront que Jésus ne parlait pas à la légère en disant qu’Il est « venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance » (Jean 10 :10).

Voici à quoi ressemblera ce Millénium de joie et d’allégresse !

 

Comment et pourquoi ce monde a-t-il “déraillé” ?

Voyons à présent pourquoi notre monde déchiré par la guerre en est arrivé à ce point-là. Voyons aussi pourquoi et comment le Millénium sera bien meilleur !

Très peu de gens comprennent qu’actuellement nous ne vivons pas dans le monde de Dieu. Lorsque j’étais enfant, j’avais appris un chant religieux intitulé « C’est le monde de mon Père ». Cependant, si nous laissons la parole inspirée de Dieu nous enseigner la vérité, nous y découvrons une explication totalement différente ! Dieu inspira en effet l’apôtre Jean à décrire l’instant où Satan le diable fut précipité sur cette Terre : « Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui » (Apocalypse 12 :9).

Croyez-vous personnellement que « toute la terre » est séduite, comme la Bible l’explique clairement ? Il est essentiel que vous prouviez cela par vous-même en étudiant ce sujet dans la parole de Dieu. Cette vérité y est expliquée de différentes manières. Si nous croyons à la Bible, nous devons savoir que notre monde est séduit sous l’influence directe de Satan le diable, que la Bible appelle le « dieu » de ce monde.

Lisez plutôt : « Si notre Évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent, pour les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’intelligence, afin qu’ils ne voient pas briller la splendeur de l’Évangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu » (2 Corinthiens 4 :3-4). Satan, cet être spirituel invisible, est le « dieu » des nations de la Terre à notre époque – c’est-à-dire au cours de la période de 6000 ans conduisant au second Avènement du Christ comme Roi des rois. Le grand Dieu, le Créateur, a permis cette situation afin de « tester » les êtres humains et de nous aider à comprendre à travers la souffrance humaine que nos propres voies n’apportent pas les résultats escomptés. Ensuite, lorsque le Christ interviendra, l’humanité pourra apprécier pleinement à quel point les voies de Dieu sont merveilleuses en comparaison !

Cependant, au cours de l’époque actuelle, Satan le diable diffuse de mauvaises attitudes et il influence les gens à agir en permanence d’une mauvaise manière en prenant de mauvaises décisions. L’apôtre Paul rappela aux chrétiens à Éphèse qu’ils avaient marché « autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion » (Éphésiens 2 :2). Satan le diable est très actif. Il « travaille » en permanence, afin de détourner l’humanité de Dieu et de Ses voies. Satan est à l’origine de la plupart des souffrances et des atrocités – les guerres, les viols, la torture et les autres abominations qui ont lieu dans notre monde.

Dieu montre clairement que Satan sera mis à l’écart pendant le Millénium. Dans le livre de l’Apocalypse, Dieu décrit comment un ange sera envoyé pour enchaîner le diable après le retour du Christ : « Puis je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clé de l’abîme et une grande chaîne dans sa main. Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans. Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au-dessus de lui, afin qu’il ne séduise plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans soient accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps » (Apocalypse 20 :1-3).

En lisant ce passage, il est clair que Satan est celui qui « séduit les nations ». Afin que le monde puisse connaître la paix et la joie véritables, il faudra qu’il soit « lié » pendant les mille ans du règne du Christ sur la Terre (Apocalypse 20 :1-3). Cela aura réellement lieu !

Après les mille ans, Satan sera relâché pour une courte période de temps (Apocalypse 20 :7-8). À ce moment-là, il est surprenant de voir avec quelle rapidité le diable sera capable de « séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre » ! Il semble que les êtres humains se laissent facilement détourner par Satan et ses démons et qu’ils se laissent influencer en mal par ses faux ministres. Pour que la paix et la joie véritables puissent être restaurées pendant le règne du Christ, Satan et tous ses démons doivent être mis à l’écart !

 

La vérité doit être restaurée

L’apôtre Paul mit en garde les chrétiens à son époque : « Je sais qu’il s’introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n’épargneront pas le troupeau, et qu’il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux. Veillez donc, vous souvenant que, durant trois années, je n’ai cessé nuit et jour d’exhorter avec larmes chacun de vous » (Actes 20 :29-31).

Pour votre bien, assurez-vous de suivre réellement « tout le conseil de Dieu » que Paul venait juste de mentionner (verset 27) ! La plupart d’entre vous comprenez probablement une partie de la Bible et une partie des véritables enseignements du Christ – peut-être comprenez-vous aussi un peu de prophétie et une partie du formidable but pour lequel Dieu vous a créé. Cependant, le simple fait « d’accepter Jésus », de se rendre dans la première Église de quartier venue et d’espérer « flotter dans les airs » après votre mort n’a rien à voir avec le véritable christianisme ! La plupart de ceux qui se considèrent « chrétiens » n’ont jamais été enseignés au sujet du dessein de l’existence humaine ! Il est essentiel que vous commenciez à comprendre pleinement « tout le conseil » du Dieu tout-puissant et à suivre celui-ci (Job 15 :8, Ostervald ; Actes 20 :27).

Nous venons juste de lire l’avertissement de Paul concernant les « loups cruels » qui s’introduiront et qui éloigneront beaucoup de gens de la vérité divine. Paul mit aussi en garde le peuple de Dieu contre une grande « apostasie » (2 Thessaloniciens 2 :1-12). Il a écrit : « Car le mystère de l’iniquité agit déjà ; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il écrasera par l’éclat de son avènement » (versets 7-8).

Que signifie « l’iniquité » mentionnée par Paul ? Décrivait-il simplement la transgression des lois humaines ? Non ! Il est évident que Paul se référait à quelque chose de plus important que la violation du « code de la route ». Il décrivait un système religieux – le « mystère de l’iniquité » – qui a lentement mais sûrement usurpé le nom du christianisme, en pervertissant les enseignements et les pratiques du Christ, et en convainquant les gens d’abandonner la grande loi spirituelle de Dieu !

Presque tous les historiens réputés savent qu’un changement drastique s’est produit au sein de l’Église dite chrétienne pendant le premier siècle de notre ère, après la mort du Christ et des apôtres originels.

« Les cinquante années qui ont suivi cet événement [la mort de Paul] sont cachées comme derrière un rideau, à travers lequel nous aimerions discerner de quoi satisfaire notre soif d’information. Quand ce rideau se lève enfin, aux environs de l’an 120, grâce aux écrits des pères de l’Église, nous découvrons une chrétienté qui, sous bien des aspects, diffère beaucoup de celle que nous avons connue aux jours de Pierre et de Paul » (L’histoire de l’Église chrétienne, Jesse Lyman Hurlbut, page 31, éditions Vida, traduction Philippe Le Perru).

Sur quelle autorité les premiers évêques s’appuyaient-ils pour effectuer ces changements drastiques ? Dieu le Père ou Jésus-Christ leur ont-ils dit de rendre Leur Église très différente de l’Église originelle de Jésus et des apôtres ?

Pas du tout !

Au contraire, même après Sa mort, Jésus déclara à Ses apôtres : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » (Matthieu 28 :19-20).

Sur quelle autorité les soi-disant « pères de l’Église » se sont-ils basés pour mettre de côté – puis détruire complètement – les enseignements de Jésus-Christ et des premiers apôtres ? La réponse est qu’ils n’avaient pas reçu une telle autorité ! C’est pourquoi Dieu inspira l’apôtre Jude à exhorter ainsi les véritables chrétiens : « Bien-aimés, alors que je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé de vous envoyer cette lettre pour vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes. Car il s’est glissé parmi vous certains hommes, dont la condamnation est écrite depuis longtemps, des impies, qui changent la grâce de notre Dieu en dérèglement, et qui renient notre seul maître et Seigneur Jésus-Christ » (Jude 3-4).

Jude nous dit que nous devons littéralement « combattre » pour « la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes ». Il met en garde contre certains hommes qui « se glisseront » subrepticement pour déformer le concept de la grâce en « dérèglement » – c’est-à-dire en séduisant les gens à penser qu’ils peuvent désobéir à la grande loi spirituelle divine, tout en pouvant malgré tout entrer dans le Royaume de Dieu !

Mes amis, cela décrit exactement les croyances de la plupart des Églises chrétiennes « traditionnelles » de nos jours. De nombreuses Églises parlent des Dix Commandements comme étant de bons « principes de base ». Mais lorsque vous leur posez la question, la vaste majorité des ministres de ces Églises vous répondront qu’un chrétien n’est pas tenu d’observer les Dix Commandements en tant que mode de vie ! C’est une des raisons pour lesquelles Dieu inspira Jude à nous exhorter de combattre pour la véritable foi qui a été « transmise aux saints une fois pour toutes ».

 

Restaurer le véritable christianisme !

Que signifie restaurer le christianisme originel du Christ et des apôtres ? Quelle différence cela ferait-il si le « christianisme originel » du Nouveau Testament était à nouveau enseigné et mis en pratique ?

Cette restauration aurait des implications bien plus grandes que vous ne le pensez ! Comme l’historien Hurlbut le reconnaissait, nous découvrons en 120 apr. J.-C. une Église se qualifiant de chrétienne, mais qui, « sous bien des aspects, diffère beaucoup de celle que nous avons connue aux jours de Pierre et de Paul ».

Will Durant, un autre historien très réputé a écrit :

« Le christianisme n’a pas détruit le paganisme ; il l’a adopté. L’esprit grec, qui se mourait, reprit une vie nouvelle dans la théologie et la liturgie de l’Église. La langue grecque, qui avait régné sur la philosophie durant des siècles, devint le véhicule de la littérature chrétienne et du rituel de la religion nouvelle. Les mystères grecs vinrent se fixer dans l’impressionnant mystère de la messe. D’autres cultures païennes ont contribué au résultat syncrétiste. D’Égypte vinrent les idées de la trinité divine […] d’immortalité personnelle pour la récompense et pour le châtiment ; d’Égypte aussi, l’adoration de la mère et de l’enfant, ainsi que la théosophie mystique qui fit le néoplatonisme et le gnosticisme et qui obscurcit la croyance chrétienne » (Histoire de la civilisation, volume 9, éditions Rencontre, pages 239-240, traduction Jacques Marty).

Pendant des siècles, au cours du Moyen Âge, le véritable christianisme du Christ et des apôtres a été obscurci. Des hommes ont faussement enseigné, au nom de Jésus, une approche et un mode de vie diamétralement opposés à ceux de Dieu. De faux enseignants ont remplacé les véritables Jours saints – ordonnés par Dieu, et observés par le Christ et les apôtres – par des jours païens et des concepts humains. Comme le rapporte l’historien Jesse Lyman Hurlbut :

« Les formes et les cérémonies propres au paganisme se sont alors mêlées à l’adoration. Un certain nombre de vieilles fêtes païennes ont été transformées en fêtes chrétiennes, et l’on a changé leur nom. Vers l’an 405, les images des saints et des martyrs ont fait leur apparition dans les églises, où elles ont été adorées » (L’histoire de l’Église chrétienne, page 64).

À cette époque, de faux croyants se qualifiant faussement de « chrétiens » ont progressivement introduit des « fêtes païennes », comme Noël, les Pâques ou la Toussaint, dans l’Église qui se disait chrétienne. Mais qu’en est-il du quatrième commandement donné par le Dieu tout-puissant ? Qu’en est-il de l’ordre d’observer le jour de repos hebdomadaire et d’adoration ?

« Dans la mesure où l’assemblée était surtout constituée de Juifs, on observait le sabbat. Au fur et à mesure que l’influence païenne prenait de l’importance, le septième jour a peu à peu été remplacé par le premier » (ibid., page 34).

Dans de nombreuses religions païennes, le dimanche était le jour d’adoration du dieu soleil et certaines langues modernes ont conservé cette étymologie. Ainsi le mot dimanche signifie encore « jour du soleil »  en anglais : soleil se dit « sun », jour se dit « day » et dimanche se dit « Sunday » (jour du soleil).

L’idée de passer du sabbat au dimanche venait-elle de Dieu ? A-t-Il changé peu à peu Sa loi divine afin que Ses adorateurs puissent honorer le « jour du soleil » – le dimanche – comme les païens le faisaient déjà depuis des siècles ?

Pas du tout !

De nombreuses sources fiables certifient que tous les premiers disciples du Christ – les Gentils comme les Juifs – observaient le sabbat du septième jour. Les historiens s’accordent sur le fait que cela perdura au moins pendant une ou deux générations après la mort des douze apôtres ! Dieu n’a pas changé Sa loi. L’apôtre Paul enseigna aux chrétiens : « Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ » (1 Corinthiens 11 :1). L’apôtre Jean a également écrit : « Celui qui dit qu’il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même » (1 Jean 2 :6).

Ces deux apôtres, comme tous les apôtres du premier siècle, savaient que Jésus-Christ était venu montrer un exemple parfait et que les véritables chrétiens doivent s’efforcer de suivre Son exemple, en étant fortifiés par le Saint-Esprit. Cela était largement compris à l’époque de l’apôtre Paul, alors que le christianisme se répandait à travers l’Empire romain. Les historiens reconnaissent cette réalité, comme nous le montre cette citation :

« Partout, spécialement dans l’Est de l’Empire romain, il y avait des judéo-chrétiens dont le style de vie ne se différenciait guère de celui des Juifs. Pour eux, l’évangile était une continuation [de la religion de Moïse] ; la nouvelle alliance établie par Jésus au cours de la Cène et scellée de son sang ne signifiait pas que l’alliance passée entre Dieu et Israël était caduque. Ils observaient toujours les fêtes de Pâque, Pentecôte et des Tentes [Tabernacles] ; ils continuaient […] d’observer le Sabbat hebdomadaire et les interdits alimentaires de la Loi de Moïse. Selon certains spécialistes, telle était leur force que jusqu’à la chute de Jérusalem en 70 ils ont dominé le mouvement chrétien » (Judéo-christianisme, Davies, 1972, page 72 ; cité par Samuele Bacchiocchi dans son livre Du Sabbat au Dimanche, éditions Lethielleux, pages 129-130, traduction Dominique Sébire).

Quarante ans après la résurrection du Christ, la véritable Église de Dieu – qui observait le sabbat hebdomadaire du septième jour et les sabbats annuels ordonnés par Dieu – « dominait » le mouvement « chrétien ». Les véritables chrétiens suivaient encore l’exemple établi par l’Église de Dieu à Jérusalem !

Qui osa changer tout cela ?

 

À quoi ressemblait le christianisme originel ?

L’apôtre Paul fut inspiré à dire aux anciens de l’Église d’Éphèse : « Car je vous ai annoncé tout le conseil de Dieu, sans en rien cacher. Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint-Esprit vous a établis évêques, pour paître l’Église de Dieu, qu’il s’est acquise par son propre sang » (Actes 20 :27-28).

Si nous avions pu observer « l’Église de Dieu qui est à Corinthe » – comme Paul qualifiait les chrétiens qui y habitaient – quel mode de vie aurions-nous vu chez ces chrétiens non-juifs ? Quelles lois divines et quels enseignements bibliques différeraient de ceux mis en pratique dans le « christianisme » traditionnel actuel ?

Tout d’abord, pour assister à une réunion de culte de ces premiers chrétiens, il faudrait comprendre l’importance essentielle d’obéir à chacun des Dix Commandements – y compris le quatrième. Celui-ci déclare : « Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l’Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes » (Exode 20 :8-10).

Plus que tous les autres commandements, celui-ci rappelle au croyant que le véritable Dieu est le Créateur. Dieu a « sanctifié » le septième jour – pas le dimanche, qui est le premier jour de la semaine. Dieu sanctifia le sabbat au moment de la création, bien avant que les Juifs n’existent. Car le sabbat n’a pas été créé pour les Juifs ! Jésus Lui-même a déclaré que « le sabbat a été fait pour l’homme » (Marc 2 :27). Il a été fait lorsque les êtres humains ont été créés, puis il devint un élément à part entière de la loi spirituelle codifiée – les Dix Commandements – que Dieu grava Lui-même sur deux tablettes de pierre (Exode 34 :28).

En observant le jour de culte pendant le septième jour – c’est-à-dire à partir du coucher du soleil le vendredi, jusqu’au coucher du soleil le samedi – les premiers chrétiens gardaient toujours à l’esprit que le véritable Dieu était le Créateur des cieux et de la Terre, Celui qui a donné les Dix Commandements révélant la base du bon mode de vie ! Les premiers chrétiens observaient également les Jours saints annuels – les sept Fêtes ordonnées dans la Bible. Le Christ et les apôtres enseignèrent aux chrétiens à vivre « de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Matthieu 4 :4) – et la seule parole de Dieu disponible à cette époque était l’Ancien Testament.

Dans le livre de Zacharie, qui fait partie de l’Ancien Testament, les premiers chrétiens avaient lu et ils comprenaient que lorsque le Messie reviendrait sur Terre en tant que Roi des rois, Il ordonnerait à toutes les nations – les Juifs comme les Gentils – d’observer la Fête des Tabernacles, une des sept Fêtes annuelles que Dieu ordonna à Son peuple d’observer.

Zacharie écrivit : « Tous ceux qui resteront de toutes les nations venues contre Jérusalem monteront chaque année pour adorer le roi, l’Éternel des armées, et pour célébrer la fête des tabernacles » (Zacharie 14 :16). Puis le prophète nous révèle que Dieu apportera la sécheresse sur toute nation qui refuserait de « célébrer » la Fête des Tabernacles (verset 17) ! Mes amis, cela aura lieu pendant le règne à venir de Jésus-Christ !

 

Le Christ ne parle pas à la légère !

Le véritable Christ de la Bible parlait très sérieusement lorsqu’Il ordonna d’obéir aux lois divines ! « Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement » (Hébreux 13 :8). Êtes-vous familier avec cet aspect du Jésus-Christ de la Bible ?

En rencontrant les premiers chrétiens à Corinthe, vous auriez non seulement remarqué qu’ils n’observaient pas les Pâques, mais plutôt la Pâque et les Jours des Pains sans Levain, deux des Fêtes annuelles ordonnées par Dieu (1 Corinthiens 5 :6-8). Après leur avoir rappelé que Jésus-Christ avait été sacrifié en tant que notre Pâque, Paul écrivit aux chrétiens à Corinthe : « Célébrons donc la fête » (verset 8). Puisque le contexte global de ce passage biblique concerne la Pâque et les Pains sans Levain, il apparaît clairement que Paul exhortait ces païens convertis à célébrer les Jours des Pains sans Levain – la Fête qui est étroitement liée à la Pâque et qui est observée juste après celle-ci !

Si nous avions fréquenté régulièrement l’Église de Dieu originelle à Corinthe, nous aurions entendu les anciens lire à la congrégation la première lettre de Paul dans laquelle il a écrit : « Je resterai néanmoins à Éphèse jusqu’à la Pentecôte » (1 Corinthiens 16 :8). La Pentecôte ? Certains pensent que la Pentecôte fut un événement unique marquant le début de l’Église, lorsque Pierre prêcha devant une foule immense et que 3000 personnes furent converties (Actes 2).

En réalité, la Pentecôte est une des sept Fêtes annuelles – énumérées dans Lévitique 23 – qui étaient observées par les premiers chrétiens. Ces Fêtes nous rappellent et nous aident à célébrer le grand plan que Dieu accomplit sur cette Terre. En n’observant pas les véritables Jours saints bibliques – que le Christ et l’Église originelle ont observés – la plupart des gens allant à l’Église de nos jours ignorent totalement le plan que Dieu accomplit actuellement pour l’humanité ! Nous expliquons en détail ces Fêtes données par Dieu et leur signification dans notre brochure très documentée qui s’intitule Les Jours saints : Le magistral plan divin. Écrivez-nous pour en recevoir un exemplaire gratuit.

Avec toutes ces informations en tête, nous devrions voir clairement que Satan le diable a vraiment semé le désordre dans notre monde ! Ce puissant être spirituel – le « dieu » de ce siècle – a séduit la plupart des prétendus ministres, des enseignants et des éducateurs, ainsi que la vaste majorité de la population terrestre ! Dieu explique cela très clairement.

Cependant, nous pouvons comprendre encore davantage pourquoi et comment ce monde est parti dans la mauvaise direction à bien des égards. Son système religieux (avec des centaines de fausses croyances et de concepts erronés au sujet de Dieu et de Son plan de salut), son système éducatif, son système politique et la structure tout entière de ce monde ont été pervertis par les machinations astucieuses de Satan le diable. Le « système » actuel de ce monde est appelé « Babylone » dans la Bible. C’est pourquoi Dieu ordonne à Ses véritables saints : « Sortez du milieu d’elle [de Babylone], mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux » (Apocalypse 18 :4). Nous devons faire cela et nous devons comprendre que le monde a urgemment besoin des « temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes d’autrefois » (Actes 3 :21).

 

L’éducation dans le monde à venir

Puisque Satan le diable a plongé l’humanité dans la confusion religieuse, il n’est pas surprenant d’apprendre qu’il a aussi embrouillé et égaré les gens dans le domaine éducatif. Jésus-Christ a déclaré : « Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu. C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez » (Matthieu 7 :19-20).

Les « fruits » – les résultats – de l’éducation moderne sont évidents pour tous ceux qui ne se voilent pas la face. La plupart des historiens reconnaissent que l’Allemagne était la nation la « plus éduquée » dans le monde juste avant la Deuxième Guerre mondiale. Proportionnellement, l’Allemagne possédait davantage d’hommes et de femmes ayant un diplôme supérieur, professionnel ou universitaire, que n’importe quelle autre nation sur la Terre ! Mais il s’agissait d’une mauvaise forme d’éducation, qui prépara des millions d’individus « éduqués » à succomber aux mensonges d’Adolf Hitler et à permettre que leur nation « éduquée » organise la torture et l’extermination de millions de Juifs et d’autres personnes !

Cette éducation – qui est encore répandue dans une grande partie de notre société moderne – consiste à s’instruire principalement au sujet des choses matérielles. Elle néglige presque totalement les aspects spirituels de la vie. Elle néglige presque entièrement le développement du caractère – l’enseignement des valeurs morales, du respect pour l’autorité et du but même de l’existence humaine. Même les « enseignants émérites » dans nos facultés et nos institutions universitaires ne connaissent pas ces valeurs ni ce but ! Comment pourraient-ils donc inculquer cette compréhension et cette connaissance aux autres ?

Ainsi, les « fruits » de l’éducation supérieure dans notre société conduisent trop souvent à des taux élevés de suicide et de foyers brisés, au développement de points de vue cyniques et agnostiques concernant Dieu et la Bible, ainsi qu’à la fin du respect envers les parents, les dirigeants et les autres en général. Certes, une large dose de connaissances techniques et matérielles est inculquée, mais la connaissance et les valeurs qui rendent cette vie digne d’être vécue sont presque totalement négligées !

 

Un nouveau système éducatif

Lorsque nous lisons les dizaines de passages bibliques parlant du futur gouvernement du Christ, il est évident qu’un système éducatif totalement différent sera bientôt établi dans le monde entier ! La base de ce système éducatif sera la véritable connaissance de Dieu et de Son mode de vie ! De nos jours, « l’intelligentsia » de ce monde se moque généralement de ce concept. Mais pendant le Millénium, les enseignants diffuseront la véritable connaissance qui apportera la paix et la joie. Les élèves apprendront toujours les connaissances de base, telles que la lecture, l’écriture et l’arithmétique, ainsi que des matières scientifiques – il est important de noter qu’une grande partie de la « science moderne » est exacte et très utile. Mais ils commenceront aussi à comprendre que derrière cette création magnifique et complexe se trouve un « Être suprême » – le Dieu qui a créé les cieux et la Terre, et qui nous a créés dans un but précis. Ils apprendront non seulement les lois de la physique qui régissent notre monde, mais aussi les lois spirituelles qui produisent le bonheur et le bien-être humain.

Il est souvent plus difficile de désapprendre des mensonges et des concepts erronés que d’apprendre la pure vérité en premier lieu. Cela prendra peut-être une génération ou deux pour aider les gens à comprendre vraiment les formidables voies divines qui affectent chaque aspect de notre vie. Les gens se divertiront avec la bonne forme de musique, d’art et de littérature dans ce mode de vie. La pornographie ne sera plus présente dans les divertissements.

Dieu nous a créés homme (de sexe masculin) et femme (de sexe féminin). Notez le premier ordre qu’Il donna à Adam et Ève : « Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et assujettissez-la » (Genèse 1 :28). Dieu n’est pas contre la sexualité ! Au contraire, Il l’a créée comme une chose formidable et merveilleuse qui rapproche un jeune homme et une jeune femme, qui les aide à solidifier leur relation au sein du mariage et, bien entendu, qui leur permet d’avoir des enfants. Dieu est une famille – et Il souhaite que la famille humaine apprenne les leçons liées au fait de donner, de partager et de servir, afin que nous puissions ultérieurement servir dans Sa famille pour l’éternité. Ainsi, pendant le Millénium, l’accent ne sera plus mis sur la sexualité qui est actuellement considérée comme une chose physique qui pourrait être dissociée du véritable amour et de l’intérêt de l’autre au sein du mariage. Au contraire, nous aurons des formations qui s’intituleront « Comment avoir un mariage heureux ? », « Comment élever des enfants ? », « Comment organiser un budget familial ? » et d’autres sujets d’ordre pratique.

Peut-être pensez-vous que tout cela fait « vieux jeu ». C’est la perception que nous pouvons en avoir dans notre société. Mais lorsque cet enseignement pur, ces divertissements purs et ce mode de vie pur imprégneront notre culture tout entière, le résultat sera des familles joyeuses, des enfants heureux, ainsi qu’une allégresse et un bonheur immenses – sans oublier la prospérité financière – comme l’humanité n’en a jamais connus.

Dans la société actuelle, l’espace public est occupé par des politiciens, des hommes d’affaires et des dirigeants malhonnêtes. Mais dans le Millénium, les scandales comme ceux de la « Société Générale » ou de « Monsanto » n’existeront plus. Les gens ne seront plus dupés par des politiciens véreux et des entreprises sans scrupule, ni par notre système éducatif vain et corrompu. Comme nous l’avons vu, le Christ établira au contraire un Royaume de justice et Il jugera avec équité pour le bien des faibles sur la Terre !

Un aspect de ce nouvel enseignement concernera les relations ethniques. Dieu avait ordonné à Son peuple d’être juste et équitable avec les « étrangers » dans l’ancien Israël – et cela est d’autant plus valable sous la nouvelle alliance ! Dieu déclara à Son peuple en Israël : « Si un étranger vient séjourner avec vous dans votre pays, vous ne l’opprimerez point. Vous traiterez l’étranger en séjour parmi vous comme un indigène du milieu de vous ; vous l’aimerez comme vous-mêmes, car vous avez été étrangers dans le pays d’Égypte. Je suis l’Éternel, votre Dieu. Vous ne commettrez point d’iniquité ni dans les jugements, ni dans les mesures de dimension, ni dans les poids, ni dans les mesures de capacité » (Lévitique 19 :33-35). Sous le gouvernement à venir du Christ, plus aucune « minorité » ethnique ne sera oppressée par la majorité, nulle part dans le monde !

 

La véritable éducation commence au domicile

Presque toutes les autorités nationales et les instances publiques reconnaissent que l’éducation commence au domicile. Cependant, de nos jours, très peu de parents comprennent cette responsabilité ou prennent le temps de s’en occuper. Le Dieu de la Bible avait déclaré à Son peuple dans l’ancien Israël : « Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. Tu les lieras comme un signe sur tes mains, et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux » (Deutéronome 6 :6-8).

Le Dieu qui nous donne la vie et le souffle s’attend à ce que les parents enseignent le bon mode de vie à leur progéniture, dès la plus tendre enfance. Ce mode de vie est basé sur l’amour et le respect de leur Créateur. Il est basé sur l’amour et le respect de leurs parents – qui est le cinquième des Dix Commandements. Il est basé sur le fait d’enseigner aux êtres humains à respecter leurs semblables créés à l’image de Dieu. En fait, toutes les « ordonnances » données dans l’Ancien Testament sont en rapport avec l’impartialité, l’équité, la bonté et l’intérêt envers les êtres humains. Peu de gens comprennent cela de nos jours.

Un des plus grands obstacles empêchant les parents d’enseigner leurs enfants chez eux a commencé à apparaître depuis la Deuxième Guerre mondiale. Pour la première fois, des millions de femmes ont commencé à travailler à l’extérieur de leur domicile – et beaucoup ne sont jamais vraiment retournées chez elles ! Les mères modernes sont souvent trop occupées et trop fatiguées pour passer de nombreuses heures avec leurs fils et leurs filles en leur enseignant le bon mode de vie, en leur apprenant à s’exprimer correctement, ou en leur apprenant l’arithmétique et les valeurs pratiques. L’argent gagné par ces jeunes mères est souvent dépensé en impôts supplémentaires, en vêtements, en transport, à la garderie et pour d’autres frais liés à leur emploi. Généralement, il ne reste que très peu, voire pas du tout, d’argent « supplémentaire » pour la famille. Et lorsqu’il y a un petit excédent, celui-ci est souvent dépensé pour acheter un autre téléviseur, une deuxième voiture ou des choses qui ne contribuent pas réellement au bien-être de la famille ou de la société. En fait, le temps et les efforts que cela demande ne peuvent en rien remplacer les immenses bénéfices d’être une mère à plein temps !

Pendant le Millénium, les femmes seront vraiment « libérées » afin de pouvoir passer davantage de temps à la maison avec leurs propres enfants. Comme dans le passé, et comme c’est encore le cas dans de nombreuses cultures, les familles seront plus nombreuses – par conséquent, les enfants seront plus équilibrés en interagissant avec davantage de frères et sœurs sous la conduite directe des parents. De nombreuses familles posséderont enfin un jardin où elles cultiveront des légumes et des fruits. Peut-être que celles-ci posséderont aussi des vaches ou des chèvres, afin que les enfants réapprennent d’où vient le lait ! Cela peut sembler étrange pour les plus âgés d’entre nous, mais des millions de jeunes ont désormais du mal à imaginer que le lait qu’ils boivent ne vient pas d’une usine, mais qu’il est extrait du pis d’une vache ! J’ai personnellement rencontré des jeunes qui étaient choqués d’apprendre d’où venait vraiment le lait !

Tout cela aidera assurément les enfants à comprendre que leurs aliments sont issus du travail de la terre, que leurs vêtements viennent d’animaux ou de végétaux, et que le Créateur qui contrôle le climat est impliqué dans tout ce que nous mangeons, ce que nous portons et ce que nous utilisons.

Le fait d’être coupé de la nature – et du mode de vie décrit ci-dessus – a produit des millions de jeunes désabusés pour qui la vie humaine n’a pas de valeur. Beaucoup de jeunes pensent qu’il est normal de manquer de respect aux enseignants et aux parents ; ils n’ont pas la moindre idée de l’implication d’un Dieu créateur dans tout cela. Ces jeunes ressentent donc une impression de « vide » extrême et – comme nous l’avons déjà mentionné – il est reconnu que les jeunes les plus éduqués dans notre société sont ceux qui enregistrent les taux de suicide les plus élevés !

Malgré les sarcasmes et le cynisme des « éducateurs » actuels concernant l’enseignement du bon mode de vie décrit précédemment, les « fruits » de l’éducation moderne parlent d’eux-mêmes.

 

Respecter les enseignants

Dans l’environnement paisible et semi-rural du Millénium, nous aurons d’excellents professeurs. Ils seront bien rémunérés et très respectés – contrairement à ce qu’il se passe dans notre société pervertie, où les enseignants ont souvent des revenus très faibles et rencontrent d’innombrables obstacles dans leur travail, tandis que des élèves ayant abandonné l’école gagnent des millions en criant et en hurlant de la « musique » ou en courant sur des terrains de football. Dans le monde de demain, les valeurs de l’humanité changeront totalement. Les gens produiront des résultats qui en vaudront la peine et ils seront correctement rémunérés pour le faire !

Sous le futur gouvernement du Christ, les enseignants dans les établissements scolaires auront un caractère remarquable. Cette vérité est révélée à de nombreuses reprises dans la Bible. Les enseignants montreront un exemple que les élèves apprécieront et qu’ils voudront imiter. Dans le monde à venir, les enseignants seront non seulement agréables, mais ils montreront un véritable intérêt à l’égard de leurs étudiants, en partageant leurs propres expériences et en s’intéressant au développement personnel de leurs élèves.

Ils ne seront pas simplement des « travailleurs sociaux » ou et des « baby-sitters » comme c’est souvent le cas de nos jours. Dans le monde à venir, les enseignants proposeront un programme exigeant et ils établiront des objectifs académiques élevés qui donneront aux étudiants un véritable sentiment de satisfaction et de réussite découlant d’un travail réel. Puisque les connaissances qu’ils dispenseront seront utiles – et enseignées par des individus respectés – les élèves apprendront à apprécier les défis afin d’augmenter leur connaissance et leur compréhension.

Les écoles et les universités ne seront plus des « usines à diplômes » d’où sortent des milliers de jeunes ne possédant que des connaissances techniques. Au contraire, ce seront des institutions de proximité qui renforceront les instructions de base déjà enseignées à la maison concernant les bons principes de vie, ainsi que des connaissances pratiques et techniques, afin de comprendre comment utiliser ce savoir pour améliorer le bien-être du monde entier.

Pendant le Millénium, les enseignants sauront que leurs élèves, à de rares exceptions près, auront été bien entraînés à la maison par leurs deux parents. Les professeurs pourront jouer leur rôle avec confiance, en bâtissant sur ce que les parents auront déjà fait. Il y aura une communication et une collaboration étroite entre les enseignants, les parents et les étudiants. Les écoles et les familles se soutiendront mutuellement dans le développement d’individus équilibrés et compétents. Car ils vivront dans une société basée sur les principes du Créateur, ce qui apportera une paix, une prospérité et une productivité jamais vues dans l’Histoire humaine.

 

L’agriculture et la santé

Au cours du Millénium, la façon d’aborder l’agriculture et la santé sera complètement différente de la tendance actuelle de l’industrie agroalimentaire et de la construction de fermes immenses. De nos jours, les profits sont l’objectif principal, au détriment de la qualité des aliments et de la santé. Dans le monde de demain, lorsque le Christ vivant sera directement en charge, les agriculteurs seront guidés par ce que la Bible appelle la « crainte de Dieu ». Ils voudront sincèrement servir leur prochain en produisant et en distribuant les aliments et les produits dérivés issus de l’agriculture.

Cela changera même la façon dont ils prendront soin du sol. Dans notre monde moderne, la mécanisation a accéléré la capacité de l’humanité à utiliser la terre – et à en abuser. De vastes étendues de désert ont été converties en terres agricoles fertiles. Mais à cause de la mauvaise exploitation des sols, d’immenses étendues de terre ont également été transformées en désert. Cela favorisera d’ailleurs l’arrivée des famines prophétisées par Jésus-Christ (Matthieu 24 :7).

Sous le règne du Christ, les fermiers feront attention de bien utiliser des engrais naturels et des techniques respectueuses de l’environnement pour s’assurer de ne pas épuiser les sols ni de les « vider » de leurs nutriments que la nature fournit afin qu’ils aient un rendement optimal.

Dans notre monde, la viande que nous mangeons est souvent bourrée d’hormones, d’antibiotiques et de médicaments élaborés par des scientifiques afin d’accélérer la croissance des animaux et d’augmenter les profits des éleveurs. Mais lorsque nous donnons des médicaments aux troupeaux, ils se retrouvent ensuite dans notre assiette. Pendant plus de 20 ans – au cours des décennies 1950 à 1970 – de nombreux éleveurs occidentaux ont donné du stilbestrol à leurs troupeaux de bovins et aux volailles pour accélérer la croissance des animaux. Plus tard, cette hormone de synthèse, qui était aussi donnée aux femmes enceintes dans certains pays pour éviter les fausses couches, fut retirée du marché car on découvrit qu’elle augmentait le risque de cancer – mais des centaines de millions de gens avaient déjà été affectés.

Une autre tendance insalubre parmi les éleveurs qui veulent accroître leur marge financière est d’utiliser des animaux morts pour nourrir ceux qui sont encore vivants, mais cette pratique provoque la propagation de maladies au sein des troupeaux. L’une d’entre elles, l’encéphalite spongiforme bovine (aussi appelée “maladie de la vache folle”), peut provoquer la maladie neurodégénérative de Creutzfeldt-Jacob chez les humains lorsqu’une personne consomme de la viande bovine infectée. Certains pays autorisent toujours l’utilisation de farines animales, tandis que d’autres les ont progressivement interdites suite à la crise de la vache folle dans les années 1990. Cependant, les aliments de substitution apportent aussi de nouveaux problèmes potentiels, comme les OGM (organismes génétiquement modifiés).

Pourquoi de telles pratiques ?

Comme c’est généralement le cas dans notre société, c’est une question de cupidité. Nos chefs d’entreprise – et souvent les autorités censées les orienter – sont plus intéressés à faire des bénéfices ou à récupérer des « dessous de table », plutôt que de s’assurer de protéger la santé des autres êtres humains !

Dans certaines régions du monde, des milliers d’hectares sont ensemencés avec du maïs car certains agriculteurs se font plus d’argent en vendant leur récolte pour produire des biocarburants, comme l’éthanol. Mais cela réduit la surface disponible pour la culture du blé. Ainsi, le prix de cette céréale a considérablement augmenté et les réserves mondiales de blé – permettant de produire du pain et d’autres aliments – ont atteint leur plus bas niveau historique. Cependant, la population continue d’exploser dans de nombreuses régions du monde et des centaines de millions de personnes sont au bord de la famine !

 

Des enseignants apportant la joie !

Tout ce que nous avons décrit dans cette brochure concernant l’avenir sera rendu possible par le fait que les enseignants les plus qualifiés feront partie de la famille de Dieu pendant le Millénium. Cette famille comprendra non seulement Dieu le Père et Jésus-Christ mais aussi tous les fils et les filles nés de l’Esprit, qui sont actuellement à l’entraînement pour devenir des « enseignants » dans le Millénium. La Bible montre clairement que, dans l’ancien Israël, les sacrificateurs étaient la première source d’éducation dans la société – en dehors de l’enseignement reçu à la maison. La Bible révèle de façon explicite que les véritables disciples du Christ sont appelés à devenir « sacrificateurs », ou enseignants, pendant le Millénium. Ce cantique inspiré nous aide à comprendre notre but ultime : « Et ils chantaient un cantique nouveau, en disant : Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux; car tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation ; tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre » (Apocalypse 5 :9-10). Les véritables saints de Dieu seront non seulement des « rois » assistant Jésus-Christ, le Roi des rois (Apocalypse 19 :16), mais aussi des enseignants !

Nous assisterons le Christ à réorganiser l’ensemble des gouvernements mondiaux, ainsi que les systèmes éducatifs, judiciaires, sociaux et religieux ! Ce sera une grande opportunité et un défi immense ! Au retour du Christ, des centaines de millions d’êtres humains viendront de subir l’esclavage ou d’autres formes de soumission sur cette Terre. Ce qui est prophétisé pour Israël illustre également quel sera l’état de l’ensemble de l’humanité à cette époque-là. La parole de Dieu déclare : « Ils viennent en pleurant, et je les conduis au milieu de leurs supplications ; je les mène vers des torrents d’eau, par un chemin uni où ils ne chancellent pas ; car je suis un père pour Israël, et Éphraïm est mon premier-né […] Ils viendront, et pousseront des cris de joie sur les hauteurs de Sion ; ils accourront vers les biens de l’Éternel, le blé, le moût, l’huile, les brebis et les bœufs ; leur âme sera comme un jardin arrosé, et ils ne seront plus dans la souffrance » (Jérémie 31 :9, 12). Plus loin, Dieu déclare à Son peuple : « Ainsi parle l’Éternel : Retiens tes pleurs, retiens les larmes de tes yeux ; car il y aura un salaire pour tes œuvres, dit l’Éternel ; ils reviendront du pays de l’ennemi. Il y a de l’espérance pour ton avenir, dit l’Éternel ; tes enfants reviendront dans leur territoire » (versets 16-17).

Dans beaucoup d’autres prophéties, qui s’appliquent à la fois à Israël et à tous les peuples du monde, Dieu révèle les fondations du bon mode de vie, ainsi que la joie qui régnera alors sur toute la Terre : « Voici, les jours viennent, dit l’Éternel, où je ferai avec la maison d’Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle, non comme l’alliance que je traitai avec leurs pères, le jour où je les saisis par la main pour les faire sortir du pays d’Égypte, alliance qu’ils ont violée, quoique je sois leur maître, dit l’Éternel. Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit l’Éternel : Je mettrai ma loi au-dedans d’eux, je l’écrirai dans leur cœur ; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Celui-ci n’enseignera plus son prochain, ni celui-là son frère, en disant : Connaissez l’Éternel ! Car tous me connaîtront, depuis le plus petit jusqu’au plus grand, dit l’Éternel ; car je pardonnerai leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leur péché » (versets 31-34).

Les Dix Commandements – la magnifique loi spirituelle donnée par Dieu à Abraham et à ses serviteurs (Genèse 26 :5) longtemps avant qu’elle ne soit codifiée au mont Sinaï pour Israël – révèlent un mode de vie qui permet à l’humanité d’apprendre comment aimer et servir notre Créateur afin de recevoir Ses bénédictions, et comment aimer et servir notre prochain afin d’atteindre un niveau de paix et de joie sans précédent.

Dans le Nouveau Testament, Dieu révéla par la bouche de l’apôtre Jean : « Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux ; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils régneront avec lui pendant mille ans » (Apocalypse 20 :6). Ceux qui « vaincront » – les véritables saints de Dieu – sont appelés à devenir « sacrificateurs » pour Dieu et pour le Christ. Ils assisteront ce dernier à établir le bon mode de vie dans le monde entier.

Quel avenir magnifique !

Chaque être humain sur la Terre pourra alors être enseigné directement par les fils et les filles de Dieu, nés de l’Esprit, dans une atmosphère entièrement basée sur l’amour et l’intérêt des autres. Beaucoup de gens ont du mal à croire à la véracité de la parole de Dieu. Mais pour ceux d’entre nous qui y croient, la Bible déclare : « Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour ; et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui » (1 Jean 4 :16).

Lorsque des gens sont littéralement « entourés d’amour » – lorsqu’ils sont constamment protégés, guidés et encouragés par des individus qui se préoccupent uniquement de leur bien, alors la joie et la « paix qui surpasse toute intelligence » sont incommensurables. C’est le monde que Dieu mettra en place ! C’est la sorte de gouvernement que le Dieu vivant veut que nous apprenions, en nous préparant à assister Jésus-Christ à établir Son règne millénaire.

Dieu déclara dans l’épître aux Hébreux que l’homme avait été « abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges » (Hébreux 2 :7), mais ce passage dit encore : « Tu as mis toutes choses sous ses pieds [sous les pieds de l’homme]. En effet, en lui soumettant toutes choses, Dieu n’a rien laissé qui ne lui soit soumis. Cependant, nous ne voyons pas encore maintenant que toutes choses lui soient soumises » (verset 8). Cela montre clairement que Dieu destine finalement les êtres humains à devenir Ses enfants à part entière – en possédant une autorité totale sur l’univers, après Dieu le Père et le Christ.

Dans Sa dernière grande prière, Jésus demanda au Père : « Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole, afin que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient un en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un comme nous sommes un » (Jean 17 :20-22).

Si nous lisons honnêtement ces versets dans leur contexte, il apparaît clairement que le Christ destine Ses fidèles saints à devenir « un » avec le Père, exactement comme Lui et le Père sont un. Le véritable avenir pour ceux qui se soumettent sincèrement à Dieu et qui Lui donnent leur vie est de partager la puissance et la gloire de la famille divine, avec le Père et le Christ, pour l’éternité ! Ensemble, les véritables saints assisteront le Christ en dirigeant, en enseignant, en guérissant, en encourageant et en bénissant les fils et les filles des êtres humains sur cette Terre.

Si nous atteignons cet objectif, nous serons non seulement au contact permanent du Christ et du Père, mais aussi des « héros » bibliques – Abraham, Isaac, Jacob, Joseph, Moïse, Élie, Élisée, David, Pierre, Paul, Sara, Ruth et tant d’autres. En tant qu’êtres spirituels, nés de l’Esprit dans la « famille de Dieu », nous pourrons servir, créer, planifier et accomplir des projets avec ces personnalités remarquables dont nous avons lu les actions depuis tant d’années dans la Bible !

La parole de Dieu révèle que notre relation avec Lui ne sera pas quelque chose de distant, comme au mont Sinaï. Au contraire, Dieu déclare : « Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le chœur des anges, de l’assemblée des premiers-nés inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection » (Hébreux 12 :22-23).

Au cours de cet avenir magnifique, qui sera bientôt établi au retour du Christ, nous pourrons fraterniser et interagir pour l’éternité avec les grands dirigeants de la Bible et beaucoup d’autres serviteurs fidèles parvenus à la perfection !

Dans ce rôle béni, nous aurons la formidable opportunité de partager l’amour et la sagesse de Dieu, ainsi que Son intérêt pour les autres, avec tous ceux qui vivront pendant le Millénium. Que Dieu vous accorde de partager cet avenir ! Que Dieu aide chacun d’entre nous à comprendre Son formidable but pour notre vie ! Que Dieu aide chacun d’entre nous à faire « tout notre possible », en nous préparant à recevoir une place d’amour et de service dans le très réel monde de demain !