Sept clés pour la paix d’esprit

Commenter cet article

Malgré les nombreux défis et le stress dans ce monde, nous pouvons trouver le réconfort en utilisant les outils que Dieu nous donne pour trouver la consolation et la joie, même pendant les moments difficiles.


Des millions, voire des milliards, d’êtres humains sont en situation de stress, provoquant de l’anxiété, des phobies ou de la dépression. Ils se sentent misérables et malheureux. Ils n’ont pas la paix d’esprit. Qu’en est-il de vous ?

Le coût élevé de la vie est un défi pour les familles. Comment réussir à payer nos factures ? Chaque jour, des millions de gens sont stressés et frustrés dans les embouteillages, en se rendant au travail. Le bruit des machines dans notre voisinage ou au travail peut taper sur les nerfs. Puis il y a les conflits et les disputes avec les membres de la famille ou les collègues. Les problèmes de santé et les maux de tête peuvent aussi nous frustrer et nous stresser davantage.

Des millions de gens dans le monde achètent des médicaments coûteux pour les aider à calmer leur anxiété. Mais, comme nous allons le voir, Dieu nous donne – gratuitement – une panoplie de stratégies pour gérer et vaincre les frustrations de la vie !

Pouvez-vous faire face ?

Beaucoup de gens trouvent difficile de faire face au stress quotidien. Est-ce difficile pour vous de trouver la paix d’esprit et la tranquillité ? L’Association américaine de psychologie rapporte que « 42% des adultes disent ne pas faire suffisamment d’efforts ou ne pas savoir s’ils en font assez pour gérer leur stress. Un [adulte] sur cinq (20%) dit ne jamais pratiquer une activité l’aidant à réduire ou à gérer son stress » (APA(1), février 2015, page 9).

Quelle est la gravité du problème ? Selon ce rapport, de nombreux sondés « déclarent que leur niveau de stress est resté stable (53%) ou a augmenté (29%) l’année dernière. Seulement 18% d’entre eux disent que leur stress a diminué l’année passée. Les sources de stress les plus souvent citées sont l’argent (64% le citent comme source de stress très ou assez significative), le travail (60%), l’économie (49%), les responsabilités familiales (47%) et les problèmes de santé personnels (46%) » (ibid.).

Comment les gens font-ils face ? « Les techniques les plus mentionnées pour gérer le stress sont l’écoute de la musique (44%), l’exercice/la marche (43%), regarder la télévision plus de deux heures par jour (40%) et surfer sur Internet/être en ligne (38%) » (ibid.).

La bonne sorte de musique peut effectivement aider à court terme et la Bible mentionne l’importance de l’exercice physique. Mais, de nos jours, existe-t-il des stratégies d’ensemble pouvant aider les chrétiens à trouver la paix d’esprit à long terme, au milieu de toutes ces formes de stress immédiat et permanent ? Dans cet article, nous verrons sept clés essentielles pour acquérir et maintenir la paix d’esprit.

Clé n°1 : Prendre part à la grande mission !

La Bible donne une mission à chaque être humain sur Terre. Cela devrait être l’objectif principal dans votre vie. Le Messie, Jésus-Christ, nous a donné une clé importante pour la tranquillité et la paix d’esprit : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (Matthieu 6 :33).

Le Royaume de Dieu sera bientôt établi sur cette Terre ! Priez-vous quotidiennement « Que ton règne vienne », comme Jésus nous l’a enseigné ? Lorsque nous voyons la méchanceté exploser dans le monde autour de nous, nous souhaitons ardemment que le Royaume vienne. Cela fait-il partie de votre mission ? Notez ce que Jésus déclara au verset suivant : « Ne vous inquiétez donc pas du lendemain ; car le lendemain aura soin de lui-même. À chaque jour suffit sa peine » (verset 34). Lorsque vous vous focalisez sur une cause plus grande que la vôtre, vous pouvez trouver la paix d’esprit.

Dans le sixième chapitre de Matthieu, Jésus mit l’accent sur le besoin de posséder la foi ! Nous devons vivre chaque jour par la foi de Jésus-Christ !

Avant de monter aux cieux, Jésus donna une « grande mission » à Ses disciples : « Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde » (Matthieu 28 :18-20).

Jésus proclama aussi la grande mission de cette façon : « Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné [jugé] » (Marc 16 :15-16).

Oui, Jésus prêcha l’Évangile du Royaume de Dieu. Vous pouvez lire cela dans Marc 1 :14-15. Faites votre part en soutenant cette grande mission. Cherchez une cause plus grande que votre propre personne !

Clé n°2 : Prier au sujet de vos inquiétudes

Un problème récurrent pour beaucoup de gens est la gestion du stress lié à l’argent. Le rapport précédemment cité mentionne également que « le stress à propos de l’argent et des finances semble avoir un impact significatif » sur la vie des sondés, « près des trois-quarts (72%) des adultes rapportent être stressés de temps en temps à cause de l’argent et près d’un quart dit en éprouver un stress extrême […] Dans certains cas, les gens repoussent même des dépenses de santé à cause de leurs inquiétudes financières. »

Parfois, nous sommes stressés car nous ne partageons pas notre fardeau avec quelqu’un d’autre. En restant seuls avec nos problèmes, nous sombrons dans l’inquiétude. Mais il existe quelqu’un avec qui vous pouvez partager vos craintes concernant l’argent, les relations, le travail ou tout ce qui vous inquiète ! Dieu veut que vous partagiez vos angoisses avec Lui ! Notez cette formidable promesse : « Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ » (Philippiens 4 :6-7).

Tout l’argent du monde ne pourrait pas vous permettre d’acheter le bonheur ou la paix. Mais Dieu veut vous donner gratuitement ce don spécial et inestimable : la paix d’esprit. Quelle promesse incroyable de la part de Dieu. Soyez explicite et ouvrez entièrement votre cœur en partageant vos problèmes dans vos prières. Le roi David était très ouvert, et même pressant, dans ses complaintes et ses prières : « Écoute, Éternel, aie pitié de moi ! Éternel, secours-moi ! » (Psaume 30 :11) – et ce n’est qu’une des nombreuses requêtes pour la miséricorde divine, parmi tant d’autres dans la Bible. Notez aussi que Dieu est appelé « le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation » dans 2 Corinthiens 1 :3.

Partagez vos angoisses avec Dieu dans vos prières. Suggérez des solutions à vos problèmes. Remerciez Dieu pour l’opportunité de pouvoir vous présenter devant Son trône de grâce. Ayez les yeux sur Sa promesse de vous donner « la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence ».

Clé n°3 : Chercher des conseils avisés

Le livre des Proverbes contient certains des conseils les plus importants et les plus sages pour la vie – des conseils venant de Dieu Lui-même. Le Dieu tout-puissant déclare : « Le conseil et le succès m’appartiennent ; je suis l’intelligence, la force est à moi. Par moi les rois règnent, et les princes ordonnent ce qui est juste » (Proverbes 8 :14-15).

La Bible donne des conseils avisés. J’apprécie le principe de lire un des 31 chapitres des Proverbes chaque jour du mois. Ces versets sont remplis de sagesse et ils prennent un sens toujours renouvelé en fonction des circonstances de la vie, jour après jour, mois après mois, année après année.

Quelle est la valeur du livre des Proverbes ? Dieu inspira ce livre et son introduction encourageante : « Proverbes de Salomon, fils de David, roi d’Israël, pour connaître la sagesse et l’instruction, pour comprendre les paroles de l’intelligence ; pour recevoir des leçons de bon sens, de justice, d’équité et de droiture ; pour donner aux simples du discernement, au jeune homme de la connaissance et de la réflexion. Que le sage écoute, et il augmentera son savoir, et celui qui est intelligent acquerra de l’habileté, pour saisir le sens d’un proverbe ou d’une énigme, des paroles des sages et de leurs sentences. La crainte de l’Éternel est le commencement de la science ; les insensés méprisent la sagesse et l’instruction » (Proverbes 1 :1-7).

Êtes-vous prêt à chercher conseil pour vous aider à affronter votre stress et vos défis ? Le verset suivant nous enseigne la sagesse : « Les projets échouent, faute d’une assemblée qui délibère ; mais ils réussissent quand il y a de nombreux conseillers » (Proverbes 15 :22). Et encore : « Écoute les conseils, et reçois l’instruction, afin que tu sois sage dans la suite de ta vie. Il y a dans le cœur de l’homme beaucoup de projets, mais c’est le dessein de l’Éternel qui s’accomplit » (Proverbes 19 :20-21).

Lorsque vous lisez le livre des Actes, vous voyez que l’Église du Nouveau Testament était unie en tant que famille spirituelle. Nous avons besoin les uns des autres, et nous avons besoin de l’aide des autres. Cherchez conseil auprès de ceux qui ont la véritable sagesse, auprès des chrétiens de longue date, sincères et véritables, dont le caractère solide est basé sur la Bible. « La voie de l’insensé est droite à ses yeux, mais celui qui écoute les conseils est sage » (Proverbes 12 :15).

Cherchez les conseils divins en lisant la Bible quotidiennement et cherchez des conseillers avisés qui ont fait preuve de leur stabilité et de leur caractère basé sur la Bible.

Clé n°4 : Ne pas négliger l’exercice physique

Des centaines, voire des milliers, d’études et de rapports sur la santé montrent les bénéfices de l’exercice physique afin de réduire le stress. Dans un cahier contenant les leçons apprises dans ma vie, j’avais écrit il y a quelques années : « En cas de dépression, sortir et faire du jogging ou courir. »

La clinique Mayo donne ce conseil : « L’exercice, sous presque toutes ses formes, permet de réduire le stress. Le fait d’être actif permet de stimuler [la production] d’endorphines associées au bien-être et de nous distraire des inquiétudes quotidiennes […] Si vous n’êtes pas un athlète ou si vous n’êtes pas en forme, vous pouvez toujours faire un peu d’exercice contribuant à gérer le stress. Découvrez le lien entre l’exercice et la réduction du stress – et pourquoi l’exercice devrait faire partie de votre plan pour gérer le stress » (MayoClinic.org, 2016).

Pour les plus âgés d’entre nous, le fait de marcher est un des meilleurs exercices. Peut-être ne pouvons-nous plus marcher à la même vitesse qu’à 50 ans, mais nous devrions faire ce qui est dans nos limites. L’année dernière, j’ai été impressionné lorsque j’ai appris qu’une dame de 92 ans, vivant près de nos bureaux en Caroline du Nord, aux États-Unis, avait établi un record du monde en devenant la femme la plus âgée à avoir achevé un marathon. Son temps de 7h 24m 36s n’a peut-être pas impressionné ses compétiteurs 70 ans plus jeunes, mais son exemple devrait nous rappeler que nous devons donner le meilleur de nous-mêmes.

C’est même un principe biblique. Tout en mentionnant les bienfaits de l’exercice physique, Paul expliqua un point spirituel encore plus important en écrivant que « l’exercice corporel est utile à peu de chose », c’est-à-dire pour peu de temps, pendant notre vie physique, « tandis que la piété est utile à tout : elle a la promesse de la vie présente et de celle qui est à venir » (1 Timothée 4 :8). L’exercice spirituel conduira à des bienfaits éternels, mais nous ne devrions pas négliger pour autant les bienfaits temporaires de l’exercice physique.

Clé n°5 : Maintenir une attitude positive

Dans notre monde moderne, effréné et surchargé d’informations, nous faisons tous face au stress. Comment pouvons-nous gérer cela ? Nous devons comprendre que notre santé mentale dépend en grande partie de nos choix. Vous pouvez choisir de maintenir un esprit tranquille et positif.

Peut-être avez-vous déjà lu certaines citations notables concernant le fait d’entretenir une attitude positive. Mon épouse m’a offert un cadre contenant une photo intitulée « La puissance de l’attitude » où l’on voit tomber la foudre. Lisez le principe utile donné par cet auteur anonyme : « Notre vie n’est pas déterminée par ce qui arrive autour de nous, mais par la façon dont nous réagissons à ce qui arrive ; pas en fonction de ce que la vie nous apporte, mais par l’attitude que nous exerçons. Une attitude positive provoque une réaction en chaîne de pensées, d’événements et d’accomplissements positifs. C’est un catalyseur… une étincelle qui crée des résultats extraordinaires. »

Avez-vous fait le choix délibéré de maintenir une attitude positive ? L’apôtre Jacques renforça ce principe. Il nous donna un conseil positif pour affronter le stress, les épreuves et les problèmes. Quel devrait être notre état d’esprit lorsque nous affrontons des épreuves ? « Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés » (Jacques 1 :2). Les épreuves peuvent être douloureuses, mais vous pouvez les traverser avec joie. Pourquoi ? Car « l’épreuve de votre foi produit la patience. Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien » (versets 3-4).

Vous pouvez avoir une attitude positive, car vous savez que votre patience et votre caractère seront affermis. En affrontant une situation stressante, je me suis souvent dit : « Maintiens des pensées positives et calmes », et Dieu m’aida à traverser l’épreuve. Il est également utile d’apprendre à sourire et d’avoir une dose d’humour – ainsi que d’être prêt à prier à l’instant même. « Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ » (Philippiens 4 :6-7).

Clé n°6 : Compter vos bénédictions

Une des techniques pour maintenir un état d’esprit positif est de vous rappeler combien Dieu vous a béni. Votre vie est-elle parfaite ? Réussissez-vous dans tout ce que vous entreprenez ? Avez-vous réussi partout où vous le vouliez ? Probablement pas. Mais si vous vous focalisez sur les nombreuses bénédictions que vous avez reçues, vous verrez que votre vie est parfaitement adaptée à vos besoins et vous pouvez être reconnaissant à Dieu d’utiliser ces circonstances pour vous aider à développer Son caractère dans votre vie.

Lorsque vous priez (voir clé n°2), le fait de compter vos bénédictions est une part essentielle de votre contact avec Dieu. Tout comme vous pouvez vaincre vos angoisses en les partageant avec votre Créateur, vous pouvez renforcer votre attitude positive en Le remerciant pour vos nombreuses bénédictions. « Soyez toujours joyeux. Priez sans cesse. Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ » (1 Thessaloniciens 5 :16-18).

Un ancien cantique du 19ème siècle, intitulé « Comptez vos bénédictions », disait : « Quand vous êtes pris dans la tempête, au milieu des flots de la vie ; quand vous êtes découragé, pensant que tout est perdu ; comptez vos bénédictions ; nommez-les une à une et vous serez surpris de voir ce que le Seigneur a fait pour vous. »

Comptez vos bénédictions et exprimez votre gratitude à Dieu. De quoi êtes-vous reconnaissant ? Remerciez-vous Dieu pour l’incroyable révélation de Sa vérité, la Sainte Bible ? Le remerciez-vous pour le sacrifice de Jésus-Christ pour vos péchés ? Souvenez-vous de ce que Jean-Baptiste déclara à propos du Messie : « Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde » (Jean 1 :29). Remercions Dieu d’ôter nos péchés si nous nous en repentons et que nous acceptons Jésus comme notre Sauveur.

Clé n°7 : Réclamer les promesses divines

L’apôtre Paul a écrit : « Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ » (Philippiens 4 :19). La Bible est une mine d’or recelant de promesses divines. Vous devez prier devant le trône de grâce dans les cieux et réclamer ces promesses.

Mais pour cela, vous devez avoir la foi de les réclamer. Dieu fit cette promesse : « Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ » (Romains 10 :17). Alors que vous lisez la Bible, la parole de Dieu, avec humilité et sincérité, Il vous donnera davantage de foi. C’est une promesse parmi tant d’autres. « Que la grâce et la paix vous soient multipliées par la connaissance de Dieu et de Jésus notre Seigneur ! Sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu ; celles-ci nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise » (2 Pierre 1 :2-4).

La Bible rapporte des centaines de promesses et Dieu veut que vous les connaissiez, les acceptiez et les réclamiez ! Oui, Il nous a donné « les plus grandes et les plus précieuses promesses » !

Jésus nous rappela de choisir l’aspect spirituel et non le matérialisme. Il expliqua clairement à quel point Dieu nous aime. Il peut facilement pourvoir à tous nos besoins physiques. Mais pour recevoir cette bénédiction, nous devons d’abord chercher le Royaume de Dieu et tous nos besoins matériels seront comblés. « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (Matthieu 6 :33).

Lorsque vous appliquez ces principes bibliques dans votre vie, vous pourrez relever les défis que nous devons tous affronter. Dieu a promis que si nous pratiquons le véritable christianisme dans tout ce que nous faisons, nous pourrons avoir la paix d’esprit « qui surpasse toute intelligence » (Philippiens 4 :7). Dans ce monde tumultueux, stressant et dangereux, vous avez besoin de la paix d’esprit divine. Assurez-vous d’appliquer ces sept principes pour la paix d’esprit !

 

(1) Stress in America : Paying with our health

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +