Il est temps de se réveiller !

Commenter cet article

 Se pourrait-il que vous ayez accepté un « autre Jésus », un « autre esprit » et un « évangile différent » ? Se pourrait-il que vous fassiez partie du monde entier séduit par Satan ? Aurez-vous le courage de vous poser ces questions, de faire un état des lieux honnête de vos croyances, puis d’agir en conséquence ?


L’année dernière, j’ai présenté une Conférence du Monde de Demain avec Jonathan McNair, un pasteur régional de l’Église du Dieu Vivant, dans le quartier de Manhattan, à New York. Ces conférences sont l’occasion pour nos abonnés, comme vous, de rencontrer personnellement nos présentateurs à la télévision, nos auteurs, ainsi qu’un ministre de l’Église du Dieu Vivant qui s’occupe de votre région. Nous parlons des tendances mondiales en lien avec les prophéties bibliques, avant de proposer un suivi pour ceux qui désirent en savoir davantage sur l’Église qui produit les publications du Monde de Demain.

Le premier point abordé pendant cette conférence était la nécessité de prendre conscience de notre héritage – de nos racines. Le citoyen lambda connaît à peine l’histoire récente et encore moins l’histoire ancienne qui révèle une vérité fascinante avec des implications significatives. Les Américains et les peuples de souche britannique dont le Canada, ainsi que les Français, les Néerlandais, les Belges, les Suisses et les Scandinaves ont perdu leur véritable identité. Ce sujet est trop long à couvrir dans cet éditorial, mais je vous encourage à lire nos brochures gratuites à ce sujet : Les pays de langue française selon la prophétie et Les États-Unis et la Grande-Bretagne selon la prophétie.

Cela m’amène au deuxième point. Puisque nos nations ne savent pas d’où elles viennent, elles ont oublié d’où viennent leurs bénédictions. Il est temps de nous réveiller et de nous repentir ! Notre arrogance en rejetant Dieu apportera des souffrances au-delà de ce que nous pouvons imaginer. Nos peuples ont oublié et méprisé Dieu et Ses commandements. Peu importe votre appartenance ethnique, si vous vivez dans un de ces pays, vous serez béni ou maudit en même temps que l’ensemble de la nation. Nous sommes tous « dans le même bateau » et, à moins de nous réveiller et de nous repentir – mais rien ne semble indiquer que les choses aillent dans cette direction – la traversée promet d’être très mouvementée !

Une grande partie du problème réside dans le troisième point. Nous devons sortir de la séduction religieuse ! Cet avertissement s’applique particulièrement à la séduction religieuse au nom du Christ ! Certains trouvent offensant de critiquer les croyances des autres, mais toutes les croyances ne sont pas égales et toutes les croyances ne sont pas la vérité. La Bible nous révèle qu’un être spirituel dirige le cours de ce monde (Éphésiens 2 :2). La Bible nous dit aussi que cet être spirituel a séduit le monde entier (Apocalypse 12 :9). Y croyez-vous ? Est-ce faire preuve d’amour que d’encourager les gens autour de nous à continuer de vivre dans l’ignorance et la séduction à cause de notre silence ?

Comment le monde peut-il être séduit alors que le soi-disant christianisme est la plus grande religion au monde, représentant presque un tiers de la population terrestre ? La réponse est simple : le mouvement actuel portant le nom de « christianisme » est très différent de celui du Christ et de Ses apôtres. La séduction commença très tôt, dès le premier siècle.

L’apôtre Paul avait averti l’Église à Corinthe que certains enseignaient déjà un autre Jésus, avec un autre esprit et en prêchant un évangile différent (2 Corinthiens 11 :4). Il ajouta que Satan possède ses propres représentants qui se font passer pour de vrais ministres du Christ (versets 13-15). Cela devrait nous choquer, mais la plupart des gens réagissent en haussant les épaules et en répondant avec résignation : « Et alors ? » Cependant, Dieu nous avertit et Il nous encourage à agir face à cette Babylone de la fin des temps : « Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux » (Apocalypse 18 :4).

Quel est le lien entre la fête soi-disant « chrétienne » célébrée en avril dernier et les symboles païens de la fertilité que sont les œufs et les lapins ? Quel est le rapport avec la résurrection du Christ ? Pourquoi les Églises se qualifiant de chrétiennes célèbrent-elles chaque semaine un jour que l’empereur romain Constantin a décrété et appelé « le jour vénérable du soleil » ? Pourquoi avoir choisi l’ancienne « date anniversaire du soleil » pour célébrer la naissance du Christ le 25 décembre ? Ces questions nécessitent des réponses honnêtes.

 

Le vénérable jour du soleil

Une de mes citations favorites vient du très respecté Manuel d’Eerdman sur l’Histoire du christianisme : « Lorsque Constantin décida en 321 [apr. J.-C.] de faire du premier jour de la semaine un jour saint, il l’appela le “vénérable jour du soleil” (dimanche). Lorsque les symboles païens s’effacèrent, le Soleil invaincu fut le dernier à rester. » Dans certaines langues, le dimanche signifie littéralement « jour du soleil » –  en anglais, soleil se dit « sun », jour se dit « day » et dimanche se dit « Sunday » (jour du soleil). « L’Église chrétienne a adopté de nombreuses idées et représentations païennes. Par exemple, l’adoration du soleil est devenue la célébration de la naissance du Christ le 25 décembre, l’anniversaire de la naissance du Soleil. Les Saturnales, la fête romaine hivernale du 17-21 décembre, ont apporté les réjouissances, les échanges de cadeaux et les bougies caractérisant plus tard les fêtes de Noël » (Eerdman’s Handbook, page 131).

L’auteur réputé Paul Johnson montra comment les influences païennes s’infiltrèrent dans l’Église après la conversion suspicieuse de Constantin : « Lui-même semble avoir été un adorateur du soleil, selon l’un des derniers cultes païens qui avait des observances communes à celles des chrétiens. Ainsi, les disciples d’Isis adoraient une madone donnant des soins à son saint enfant […] Il est presque certain que Constantin était mithriaque [adorateur du soleil] et son arc de triomphe édifié après sa “conversion” rend hommage au dieu Soleil, ou au “soleil invaincu”. Beaucoup de chrétiens ne virent pas clairement la différence entre ce culte solaire et leur propre culte. Ils l’identifièrent au Christ “dirigeant son char à travers le ciel”, ils tinrent leurs services le dimanche, s’agenouillèrent en direction de l’est et établirent leur fête de la nativité le 25 décembre, le jour anniversaire du soleil, au solstice d’hiver » (A History of Christianity, page 67).

En tant que croyant sincère, cela vous semble-t-il étrange ? Tout comme moi, vous avez probablement grandi en acceptant les pratiques courantes du christianisme moderne. Peut-être avez-vous été séduit, comme je le fus, au sujet de la vérité biblique et du message que Jésus a apportés à ce monde ? Se pourrait-il que vous ayez accepté un « autre Jésus », un « autre esprit » et un « évangile différent » ? Se pourrait-il que vous fassiez partie du monde entier séduit par Satan ? Aurez-vous le courage de vous poser ces questions, de faire un état des lieux honnête de vos croyances, puis d’agir en conséquence ? Selon Matthieu 7 :13-14, peu de gens ont le courage de le faire !

Je vous mets au défi d’étudier ces choses par vous-même. Ne le croyez pas parce que nous le disons, mais parce que la Bible et l’Histoire le prouvent. Assurez-vous de lire la série de M. Meredith sur la Réforme protestante. Elle donne des informations historiques que vous n’avez probablement jamais entendues auparavant.

Parmi les questions récurrentes au cours de nos conférences, plusieurs concernent le sabbat et les Jours saints. Que représentent les Jours saints bibliques ? Comment les observez-vous ? Comment garder le sabbat hebdomadaire ? L’Église du Dieu Vivant a-t-elle une congrégation près de chez moi ? Le baptême est-il requis pour le salut et, le cas échéant, opteriez-vous pour le baptême ? D’autres ont des questions doctrinales spécifiques. En fonction de l’intérêt suscité, nous organisons des études bibliques de suivi, mais aucune pression ne sera exercée pour vous forcer à nous rejoindre.

Vous pouvez aussi surveiller la liste des prochaines Conférences du Monde de Demain sur notre site Internet MondeDemain.org et si l’une d’entre elles a lieu près de chez vous, nous serions enchantés de vous rencontrer !

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +