Q&R - Paul a-t-il vécu une “expérience extracorporelle” ?

Commenter cet article

De nombreuses personnes croient que l’esprit ou l’âme d’un être humain peut se séparer du corps, et se déplacer loin de l’être même. Ce n’est pas seulement une idée « New Age », ou d’une « religion orientale ». Certaines personnes, qui se disent chrétiennes, croient en une « projection astrale », ou à des « expériences extracorporelles ».

QUESTION :

La Bible enseigne-t-elle dans 2 Corinthiens 12 :2-4 que l’esprit ou l’âme d’un être humain peut opérer hors du corps ?

RÉPONSE :

Beaucoup de gens disent avoir eu une « expérience extracorporelle », au cours d’une opération chirurgicale, ou en pratiquant la « projection astrale » (au cours de laquelle l’âme serait supposée voyager au loin, tandis que le corps resterait en arrière). L’apôtre Paul a-t-il décrit une expérience similaire ? La réponse risque de vous surprendre !

Dans 2 Corinthiens 12 :2-4, comme dans les deux chapitres précédents, l’apôtre Paul décrit sa propre expérience en tant que ministre du véritable Évangile. Il écrit : « Je connais un homme en Christ, qui fut, il y a quatorze ans, ravi jusqu’au troisième ciel (si ce fut dans son corps je ne sais, si ce fut hors de son corps je ne sais, Dieu le sait). Et je sais que cet homme (si ce fut dans son corps ou sans son corps je ne sais, Dieu le sait) fut enlevé dans le paradis, et qu’il entendit des paroles merveilleuses qu’il n’est pas permis à un homme d’exprimer. »

Il est important de noter qu’au verset précédent (verset 1), l’apôtre Paul explique : « J’en viendrai néanmoins à des visions et à des révélations du Seigneur ». Le mot grec traduit par « visions » est optasia, et signifie « une vue, une vision, une apparition qui se présente à quelqu’un endormi ou éveillé ». Le mot grec traduit par « révélations » est apokalupsis, et signifie « dévoiler, mettre à nu une révélation d’une vérité, instruction concernant des choses inconnues auparavant ». Dans ces versets, l’apôtre Paul reconnaît qu’il ne relate pas des expériences physiques.

Mais l’apôtre Paul décrit-il une « expérience extracorporelle » ? Il nous dit que son expérience physique était si profonde qu’il ne peut dire si c’était une simple vision dans son esprit, ou s’il avait réellement été ravi au ciel. Bien qu’il parle de visions au début de 2 Corinthiens 12, cette vision précise semblait si réelle qu’il était incapable d’expliquer ce qui s’était passé, mis à part qu’il avait l’impression qu’il était « hors de son corps ». L’apôtre Paul n’a pas tiré sa propre conclusion ; il dit clairement – à deux reprises – que « Dieu [pas Paul] sait » la nature de sa vision spirituelle du Paradis.

Un autre passage similaire peut nous aider à apprécier le style de l’apôtre Paul dans son propre contexte. Il écrivit aux Colossiens : « Car, si je suis absent de corps, je suis avec vous en esprit » (Colossiens 2 :5). Disait-il aux Colossiens qu’il avait quitté son corps pour être avec eux ? Bien sûr que non !

Les Écritures nous aident à comprendre, en partie, ce que la vision n’était pas. L’apôtre Jean nous rappelle : « Personne n’est monté au ciel, si ce n’est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme qui est dans le ciel » (Jean 3 :13). L’apôtre Jean écrivit ces mots après la résurrection du Christ. Si l’apôtre Paul était réellement monté au ciel au cours de sa vision, les paroles de Jean ne seraient pas vraies. Au contraire, l’apôtre Paul a fait l’expérience d’une vision, proche de la vision narrée dans Matthieu 17 :1-9. Dans ce passage, le mot utilisé par Jésus pour « vision » est horama – une vue divinement transmise pendant une extase ou le sommeil. Rappelez-vous : lorsque les disciples eurent cette expérience, ni Moïse ni Élie n’étaient montés au ciel. Comme pour l’expérience de Paul, c’était clairement une vision, pas une visite mystique de deux personnes décédées !

Par conséquent, tout comme Pierre, Jacques et Jean ne sont pas montés au ciel au cours de leur vision de la transfiguration de Jésus avec Moïse et Élie, nous pouvons comprendre que Paul n’est pas monté au ciel. De même, les gens aujourd’hui peuvent avoir l’impression d’avoir eu une « expérience extracorporelle » qui leur semble réelle, mais la Bible révèle qu’ils sont dans l’erreur.

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +