La course est presque terminée

Commenter cet article

Les Américains et les peuples de souche britannique se sont maintenus au sommet du monde pendant plus longtemps qu’ils ne le méritent, grâce aux promesses que le Dieu éternel avait faites à Abraham. Mais tout cela touche à sa fin.


Un ami proche me raconta un jour que certains de ses amis se moquaient de son accent prononcé. Avec son bon sens paysan, il disait : « Je ne comprends pas. Tout le monde doit bien venir de quelque part. »

Il avait tout à fait raison. Nous venons tous de quelque part, d’une culture et de deux parents – et nous n’avons rien pu choisir.

Ma famille a beaucoup déménagé car mon père était militaire. Cela présentait l’inconvénient de quitter mes amis et de changer souvent d’école, mais cela offrait aussi de nombreuses opportunités qui compensaient les points négatifs, comme le fait de vivre dans différentes régions des États-Unis et du monde. J’ai eu l’occasion de vivre en Alaska avant que la région ne devienne un État américain en 1959. J’ai passé deux années en Angleterre et j’ai vécu dans les États de la Californie, de l’Utah, du Texas, du Colorado et du Dakota du Sud. Une fois adulte, mon travail dans cette Œuvre m’a conduit à vivre dans d’autres États ainsi que 14 ans au Canada et une année en Grande-Bretagne.

Récemment, mon épouse, sa sœur et moi avons effectué un voyage en voiture dans des régions américaines où j’avais vécu enfant, mais qu’elles ne connaissaient pas. Bien entendu, beaucoup de choses avaient changé en 60 ans et je n’ai pas reconnu grand-chose à part la beauté des montagnes dans l’Ouest des États-Unis. Nous avons effectué ce voyage à la meilleure saison possible. L’hiver et le printemps ayant été très pluvieux, tout était verdoyant et luxuriant dans le Colorado et le Wyoming. La neige recouvrait gracieusement les montagnes et les nuages créaient des conditions lumineuses parfaites pour magnifier les paysages spectaculaires s’offrant à nos yeux.

Certains disent qu’il y a plus d’antilopes que d’humains dans le Wyoming. Je ne vais pas les contredire. Sans compter les cerfs, les élans, les mouflons et les bisons, dont le nombre augmentait à mesure que nous nous approchions de Jackson Hole et du parc national de Yellowstone. L’Amérique est vraiment un pays béni. Et lorsque je dis « Amérique », je veux aussi parler du deuxième plus grand pays du monde, le Canada – car nous avons poursuivi notre périple en Colombie-Britannique et traversé les spectaculaires Rocheuses canadiennes.

Mais tout n’était pas réjouissant. Nous avions pris l’avion pour Denver, au Colorado, et pour ne pas louer une voiture trop chère, nous avions choisi une agence située au centre-ville. J’avais passé trois années de mon enfance dans cette ville et j’y avais beaucoup de bons souvenirs. Mais ce n’était plus le même endroit. Comme beaucoup d’autres villes américaines, Denver est devenu le « domicile » de nombreux clochards en piteux état. Les nombreux panneaux faisant la promotion du cannabis récréatif ne peuvent qu’amplifier le problème et le Colorado a voté cette année une loi légalisant les « champignons magiques ». Le Canada a également légalisé le cannabis. Il est difficile de comprendre ce que de telles décisions peuvent apporter comme bénéfices sociaux, mais je sais que beaucoup sont prêts à les défendre coûte que coûte – cela me rappelle l’inscription vue sur un t-shirt pendant ce voyage : « Je n’argumente pas, j’explique seulement pourquoi j’ai RAISON. »

 

La source négligée de ces bénédictions

Dieu avait promis une grande richesse nationale, l’abondance et la puissance militaire aux descendants d’un homme appelé Joseph, le frère de Juda. Puisque ces bénédictions nationales ont été données à Joseph, pas à Juda, la description de ce qui arrivera aux descendants de Joseph « aux derniers jours » (Genèse 49 :1, Martin) ne se réfère pas aux Juifs (qui descendent de Juda), mais à un autre peuple.

« Joseph est le rejeton d’un arbre fertile, le rejeton d’un arbre fertile près d’une source ; les branches s’élèvent au-dessus de la muraille. Ils l’ont provoqué, ils ont lancé des traits ; les archers l’ont poursuivi de leur haine. Mais son arc est demeuré ferme, et ses mains ont été fortifiées par les mains du Puissant de Jacob : il est ainsi devenu le berger, le rocher d’Israël. C’est l’œuvre du Dieu de ton père, qui t’aidera ; c’est l’œuvre du Tout-Puissant, qui te bénira des bénédictions des cieux en haut, des bénédictions des eaux en bas, des bénédictions des mamelles et du sein maternel. Les bénédictions de ton père s’élèvent au-dessus des bénédictions de mes pères jusqu’à la cime des antiques collines : qu’elles soient sur la tête de Joseph, sur le sommet de la tête du prince de ses frères ! » (Genèse 49 :22-26).

La description des descendants de Joseph à la fin des temps ne s’arrête pas là :

« Sur Joseph il dit : Son pays recevra de l’Éternel, en signe de bénédiction, le meilleur don du ciel, la rosée, les meilleures eaux qui sont en bas, les meilleurs fruits du soleil, les meilleurs fruits de chaque mois, les meilleurs produits des antiques montagnes, les meilleurs produits des collines séculaires, les meilleurs produits de la terre et de ce qu’elle renferme. Que la grâce de celui qui apparut dans le buisson vienne sur la tête de Joseph, sur le sommet de la tête du prince de ses frères ! » (Deutéronome 33 :13-16).

Ces descriptions ne concernent pas le petit État actuel connu sous le nom d’Israël et ce ne sont pas des prophéties adressées à Juda (aux Juifs), mais à un de ses frères. Que les gens croient ou non que ces prophéties s’appliquent aux peuples de souche britannique et à l’Amérique, personne ne peut nier le fait que ces peuples ont été bénis avec certains des meilleurs territoires sur notre planète. Bien entendu, cela ne signifie pas qu’il n’y ait pas d’autres régions bénies sur Terre – et il y en a. Mais l’accumulation de ressources minérales et agricoles, de puissance militaire et de lieux stratégiques entre les mains des Américains et des nations de souche britannique n’a pas d’équivalent. Cependant, cette longue course prospère à la prééminence et à la puissance mondiale est presque terminée.

Pour ceux d’entre nous qui vivons dans ces nations, il est tragique de voir que beaucoup de nos concitoyens crachent à la face du Dieu qui nous a donné ces bénédictions. Beaucoup des habitants de ces peuples renient même Son existence et ils rejettent les lois qu’Il a données pour notre bien et pour le bien de nos enfants. Notre situation est bien décrite par Robert Bork dans son livre En route vers Gomorrhe(1), une ville que Dieu finit par détruire à cause de son immoralité flagrante.

Le prophète Daniel décrivit la fin des temps comme une période où « la connaissance augmentera » (Daniel 12 :4). De nos jours, la connaissance augmente à une allure sans précédent. Cependant, le prophète Osée met en garde : « Mon peuple est détruit, parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance, je te rejetterai, et tu seras dépouillé de mon sacerdoce ; puisque tu as oublié la loi de ton Dieu, j’oublierai aussi tes enfants » (Osée 4 :6). Et Jérémie a écrit : « Certainement mon peuple est fou, il ne me connaît pas ; ce sont des enfants insensés, dépourvus d’intelligence ; ils sont habiles pour faire le mal, mais ils ne savent pas faire le bien » (Jérémie 4 :22).

Les Américains et les peuples de souche britannique se sont maintenus au sommet du monde pendant plus longtemps qu’ils ne le méritent, grâce aux promesses que le Dieu éternel avait faites à Abraham. Mais tout cela touche à sa fin. Les catastrophes naturelles s’enchaînent. Les Britanniques sont une épine dans le pied de l’Union européenne – alors même que cette dernière reconnaît l’importance de les avoir avec eux. Les États-Unis sont méprisés par leurs alliés comme par leurs ennemis. Leur dette nationale s’élève à 22.000 milliards de dollars et elle ne cesse d’augmenter. Il est triste de voir que ceux qui vivent dans ces nations ont dilapidé la grâce et les bénédictions divines – en attirant sur eux une époque de représailles.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur l’avenir de l’Amérique et des peuples de souche britannique, et ce que cela signifie pour vous – peu importe où vous vivez – contactez-nous par courrier ou via notre site Internet MondeDemain.org afin de recevoir un exemplaire gratuit de notre brochure Les États-Unis et la Grande-Bretagne selon la prophétie.

 

(1) Slouching Towards Gomorrah

AUTRES ARTICLES DANS CETTE REVUE

Voir +